e marche.



Il fait froid mais je suis bien couvert et ça fait du bien. Ça fait du bien d'être bien couvert, réfléchis un peu, essaie de marcher pas couvert, à découvert, tu verras qui c'est qu'a raison. Tiens, le chien de la vieille du bout de la rue est dehors à aboyer, y doit se peler les miches le pauvre, pourvu qu'il ait un chat au sang bien chaud à se mettre sous la dent pour se réchauffer. Dès demain je lui amène des chats bien chauds à ce clébard, on n'a pas le droit d'être aussi cruel avec les animaux je trouve. On n'a pas idée de laisser une putain de saloperie de clébard dehors par un temps pareil. 

Je marche toujours. 



Oui je suis comme ça, je marche. Des fois je m'arrête, pour aller manger ou pour faire ma toilette, puis après je remets mes boots en croco et je remarche. 

Ainsi va la vie.

J'ai un téléphone portable et ça me gonfle sérieusement. Je suis pas contre la modernité, j'ai jamais été contre la modernité tu vois, mais passé un certain âge, la modernité te dépasse et tu te sens un peu largué. Les trucs pour les jeunes c'est les trucs pour les jeunes, et les trucs pour les vieux c'est les trucs pour les vieux, y a des barrières. Maintenant, quand des jeunes me demandent mon âge, je réponds que je suis post-moderne, ça fait branché. Et je les emmerde. Comme les jeunes comprennent rien à rien, ça coupe court. Ils gloussent, ricanent et tout le monde est content, je les laisse dans leur ignorance tout en me rappelant que j'ai été comme eux. Mais en mieux, on croit toujours qu'on a été mieux. Mais moi oui, objectivement.


Je suis breton. 


À moitié. Du côté de ma mère, toute une tripotée de bretons, natifs du Finistère. En plus y en a des certains que vous connaissez. Si si. 

Mais on s'en fout en fait, c'est pas ça le truc. De toutes façons vous comprenez rien à rien.

Ils ont des chapeaux ronds, c'est dingue comme ils ont des chapeaux ronds. Vous pouvez pas savoir combien leurs chapeaux sont ronds. C'est bien simple, le première fois que je suis allé en Bretagne, j'ai dit à Dame pow wow:

- Mais diable très chère, dites-moi donc qui sont tous ces pauvres hères coiffés de chapeaux ronds? Sont-ce des miséreux? Qu'en pensez-vous ma mie, vaut-il mieux entrer en contact avec ces sauvages par le biais d'un langage articulé ou par le biais du pare-choc de la Rolls directement?

- Mais de quoi tu parles? C'est des bretons. Et on n'a pas vu un seul chapeau rond, qu'est-ce que tu racontes? Et pourquoi tu me parles d'une Rolls?

- Rhââ putaiiin mais joue le jeu un peu, c'est un effet pour le blog. Pour les lecteurs du blog qui sont des gens relativement simples tu sais, je dois accentuer le trait, sinon ils ne comprendraient pas, les pauvres. Alors si je parle de Bretagne et que je parle pas de chapeaux ronds, les gens vont être désorientés et ils se suicideront par désespoir ou par pendaison. Les gens sont SIMPLES et ATTENDENT DU CHAPEAU ROND. Pareil avec le caramel au beurre salé. On pourrait résumer ça en une équation fort simple à appréhender:

Breton = chapeau rond = caramel au beurre salé. 

Et la Rolls c'est pour accentuer le côté bourru et hirsute du breton, par rapport aux gens raffinés de la ville tels que nous sommes, et qui donc roulons dans une voiture civilisée, et luxueuse de préférence. Tu sais à mon âge, les combi Wolkswagen et les 4L ça fait mal au cul et au dos alors j'opte pour le confort discret de la Rolls.

- N'importe quoi.

Toujours à me dénigrer. Dingue. Un jour je vais me marier à cette femme, pour qu'elle ait des remords jusqu'à la fin de sa vie. 

Les bretons.

Du côté de ma mère, on est bretons. J'en conviens. Du côté de mon père, on est normaux. C'est comme ça, je ne sais pas comment c'est pour vous, comment vous ressentez votre attachement à une région ou pas, moi je n'ai eu qu'une mère, et Quimper, et je ne puis parler pour les autres. Et d'ailleurs, pour préciser, je m'en fous des autres.

Les bretons.

Qui sont-ils vraiment? Et qu'est-ce que j'en ai à foutre? 

Pourquoi je parle des bretons d'ailleurs, au départ j'étais venu pour donner la recette de l'andouillette à la dijonnaise. Oui, j'ai décidé de faire de ce blog un blog culinaire de très haute volée. Michelin peut aller se rhabiller avec moi, si Michelin veut se fighter avec moi niveau cuisine, crois-moi qu'y va voir des étoiles le Michelin. Michelin fait du pneu, Michelin SAIT faire du pneu, mais qu'ils nous fassent pas chier avec la bouffe merde. La bouffe c'est sacré. Tu sais, quand j'étais petit, j'ai jamais raté une tétée. Même lors de mémorables virées à mobylette avec les copains, je suis toujours rentré à l'heure pour la tétée.  

Aaaah la mobylette, c'était chouette la mobylette. J'étais remuant à mobylette. D'ailleurs j'étais toujours remuant, avec ou sans mobylette. 

Ma pauvre grande soeur, avec qui j'étais dans le même collège, était convoquée tous les quatre matins dans le bureau de la proviseure (proviseuse, provisatrice, provisante, tu fais comme tu veux), alors qu'elle n'était pour rien dans mes pérégrinations diverses autant que primesautières au sein du noble établissement.

-Mademoiselle pow wow, votre frère est encore en salle de colle.
-Pourquoi?
-Il faisait une course de mobylette dans les couloirs au troisième étage (véridique).

Ou bien:

-Mademoiselle pow wow, votre frère est encore en salle de colle.
-Pourquoi?
-Cette fois on l'a attrapé sur le toit du collège (véridique). 

Ou bien:

-Mademoiselle pow wow, votre frère est à l'hôpital.
-Pourquoi?
-Il a sauté par une fenêtre du premier étage (véridique).

C'était ma moitié bretonne, déjà, qui prenait le pas, je le sentais bien. Cette satanée foutue moitié bretonne. C'était mon côté mi-caramel qui s'exprimait. 

J'avais pensé commencer petit. 

Pour le blog culinaire. 

Suis un peu s'il te plaît ptain. 

Avec la recette de la gousse d'ail épluchée par exemple, ou la recette du Vittel-grenadine. 

À la dijonnaise, ça voulait dire avec de la moutarde. J'aime la moutarde, c'est un de mes dadas. 

Tiens allez vite fait,  je vous donne la recette du Vittel-grenadine, pour vous donner envie. On est à la veille des fêtes de noël, et on ne prépare pas une bonne table pour les convives, qui avec du saumon, qui avec des huîtres, qui avec des coquilles Saint-Jacques, qui avec des chocapic, qui avec plein de choses en fait. Le tout avec une bonne rasade de Vittel-grenadine bien gouleyante servie à température ambiante pour ravir les palais les plus fins.

Alors.

Pour 4 personnes. On va dire pour 4 personnes la recette hein, c'est plus simple. Une famille de 4 personnes, c'est le truc lambda. Le père divorcé et sa pute, la fille délurée et son mac. 4 personnes. Vous me direz si c'est lambda. Pour moi on est bons, y a pas plus lambda. 

-1 litre de sirop de grenadine pure premium.
-1 bouteille de Vittel du robinet. 
-1 verre de cuisine (on boit chacun son tour)
-1 cuisine
-1 placard de cuisine (pour trouver un verre dedans)
-1 niveau de maçon (pour vérifier que le placard de cuisine est bien posé de niveau) 
-1 maçon (faut suivre un peu ptain)
-1 oignon (facultatif)

Les bretons.

Oui oui, j'y viens, pas de panique.

Alors. 

Pour 4 personnes.

Les bretons c'est après t'inquiète.

J'oublie pas.

4 personnes.

Jamais j'oublie, t'es fou toi.

Ce pour quoi j'étais venu. J'ai une mémoire d'éléphant. J'ai connu un type qui avait une mémoire d'éléphant, mais le plus chiant c'était la trompe. Et il sentait fort. Tantor il s'appelait. Il passait à la télé quand j'étais petit. Il était toujours affublé d'une espèce de cornac à la con sorti de la jungle, le type en slip qui saute de liane en liane, pas sérieux du tout. Bref.

4 personnes.

Notez, ça peut marcher pour 8 personnes aussi, en ce cas doubler les doses. Tous les multiples de 4 en fait. Comme 16, 32 ou 25. 25 ça marche aussi, on est ric rac sur les côtés, ça frotte un peu mais ça passe. 

4 personnes.

On prend la bouteille de sirop de grenadine, on dégoupille le bouchon avec le petit anneau en plastoc à la con qui, si tu tires trop fort comme un brutos que tu es sans doute, va péter avant que s'ouvre la bouteille, attention donc. Déconnez pas putain, on reste concentrés. 

On prend un verre de cuisine. Les duralex avec 33 marqué dessous, moi j'ai que des 33. Tu sais, le verre de cuisine rondouillard standard de base. Moi j'ai que des 33 parce que je pille les cuisines d'école la nuit. Si un jour je me fais choper, crois-moi qu'ils vont tomber sur un sacré stock de 33 à la maison. Ruth Elkrief fera la journée avec ça sur sa chaîne de merde. 

Je déteste Ruth Elkrief. Je sais pas si elle est bretonne ou quoi mais elle m'horripile la coquine. Si elle présentait ses infos de merde avec un chapeau rond, je crois que je la détesterais encore plus. Priez pour qu'on ne voie jamais Ruth Elkrief sur son plateau avec un chapeau rond en train de danser sur du Alan Stivell sinon je ne réponds plus de rien. 

Bon.

Tu sais, j'ai pourtant beaucoup de patience, mais je guette chaque jour, chaque heure et chaque seconde, tapi dans l'ombre, j'attends mon heure, tel le tigre s'apprêtant à fondre sur sa proie, le moment fatidique où Ruth Elkrief va enfiler un chapeau rond, danser une danse bigoudaine, se soûler au cidre doux en direct et hurler: "kénavo les bouseux! " 

Ce jour-là, elle ne verra rien venir. D'un geste dextre, parfaitement maîtrisé et avec une rapidité foudroyante, je prendrai la télécommande et je zapperai sur LCI. Fauchée en plein vol la Ruth. On pourra dire, pour rigoler, qu'elle a fait une sortie de Ruth. Le décor. Les platanes. Mais si réfléchis, une sortie de Ruth. Les platanes. Le décor.

Bon laisse tomber.

La grenadine.

4 personnes.

C'est bien la grenadine, ça va avec tout.

Tu sais, on dit la grenadine, mais on est bien content de la trouver.

Dans un verre de cuisine donc, on sert un fond de grenadine, environ 5cl. 5cl ça veut dire 5 centilitres en fait. À ne pas confondre avec 5dl, là ça veut dire 5 décilitres, ou 5pl, là ça veut dire 5 places, pour une berline. Ça n'a rien à voir, convenons-en. C'est juste pour situer. Si tu vois une annonce par exemple de voiture, tiens prenons un exemple: tu cherches une voiture. Par exemple. Pour faire des déplacements, pour faire plein de choses je sais pas, tu sais, je ne cherche pas à faire immixtion dans ta vie privée crois-moi, je m'en fous de ta vie privée. Elle est nulle ta vie privée de toutes façons. Moi j'ai la plus belle. C'est moi qu' a la plus belle vie privééée. 

Donc dans l'annonce tu vois marqué 5pl, ça veut dire que t'as tiré le gros lot, c'est 5 places, si tu cherches une voiture à 5 places.

Mais vu que ta vie privée est nulle, je suis sûr que t'es tout seul, c'est bien fait. Toi une voiture à 1 place ça te suffit, vu que t'as raté ta vie. Moi j'ai une plus belle vie que toiiii. On devrait mesurer comment on a réussi sa vie au nombre de places dans la voiture. Moi j'aurais 24 places dans ma voiture. Avec 24 vitres, une chacun. Et 24 volants, et 72 pédales, pour pas faire de jaloux. 

Les bretons putain.

J'en étais où de la recette?

Ah oui, 5 cl. Je dis 5 cl, mais tu fais ça à la louche.

Enfin non, FAIS PAS ÇA À LA LOUCHE! C'est une expression. Faire ça à la louche ça veut dire plus ou moins 5 cl quoi. Bon. Ça fait quoi 5 cl tu vas me dire. C'est pas faux. Bon alors finalement, tu peux prendre une louche. Ça doit faire plus ou moins 5 cl. Donc. 

Donc tu mets disons une bonne louche de sirop de grenadine dans le verre de cuisine. Si tu aimes bien quand c'est bien siropé, tu mets une deuxième louche, n'hésite pas, c'est question de goût après, je te cache pas.  Et après, s'il reste de la place, tu complètes en complément avec de l'eau de Vittel ou le premier truc qui te passe sous la main si t'as plus d'eau de Vittel, de l'huile d'olive, du liquide vitres, du sans plomb 95, tu sais je m'en branle moi hein en fait. 

Voilà. 

Finalement c'est pas si dur un blog culinaire. 

Y a des tas de gens qui font des tas de blogs, sur tout et n'importe quoi, eh ben je vais te dire, le blog culinaire c'est une très bonne idée si on a envie de faire un blog culinaire. Ça te plairait de voir ici la recette du steak haché? Ou de la saucisse-purée? Tu me dis hein?

Bon sinon sérieux, on était venus pour parler des bretons oui ou merde? 

Alors oui, les bretons. Je te parle des bretons car cet été je suis allé en Bretagne. Eh ben tu me croiras si tu veux, j'ai pas reconnu la Bretagne. 

Arrivés au Mans, j'ai rien reconnu. Pas un dolmen, pas un biniou, pas un camping des flots bleus, pas une crêperie. Rien. Le choc. 

Par contre dans une boutique j'ai trouvé un petit short moulant à paillettes pour aller draguer dans les dunes. 

J'ai oublié les glaçons.

Pour la grenadine.

Tu sais, je le sentais venir. En quittant la recette, j'ai eu l'impression d'avoir oublié quelque chose. J'ai fait rapidement une check-list dans ma tête, eh ben tu sais mon cerveau toujours alerte pour mes 88 ans n'a pas pris une ride, je perds des millions de neurones par jour mais putaiiin, j'ai pas UNE ride au cerveau, ça c'est l'effet le plus notable de mon produit de beauté, la Côte-Rôtie.

Les bretons.

Tu sais, je me demande si je suis encore capable de me concentrer sur le sujet, qui est en l'espèce les bretons. Je me demande si je me disperse pas trop, des fois.

En même temps c'est pas sexy les bretons comme sujet, il est vrai.

C'est pas avec ça que je vais faire de l'audience.

Il faudrait que je fasse un sujet avec des putain de belles meufs hyper-kiffantes aux formes voluptueuses, là crois-moi que le compteur à désoeuvrés qui se baladent sur mon blog enregistrerait une soudaine autant que revigorante poussée d'adrénaline.

Tiens, si on faisait un sujet sur l'adrénaline ou les glandes surrénales? 

Oooh nan putain j'ai que des idées de merde.

Je crois que ce billet, le seul de cette année, fera un bon gros billet de merde. 

Si ça se trouve je décline.

Si ça se trouve la Côte-Rôtie a finalement un effet délétère sur mon cerveau pourtant tout à fait harmonieux et fort bien proportionné. 

Peut-être qu'il faut pas la boire la Côte-Rôtie, peut-être qu'il faut juste nettoyer le cerveau avec. Je sais pas, je suis pas médecin-vigneron après tout.

Je vais demander à mon médecin qu'il me prescrive une IRM ou un scanner du cerveau, et comme produit de contraste j'amènerai de la Côte-Rôtie. Avec un bon fromage de chèvre parce que tu peux pas t'enfiler de la Côte-Rôtie toute seule comme ça sans rien. 

Tu sais, je me demande à la toute fin si je voulais vraiment parler des bretons. Ma mère était bretonne, je ne sais pas ce qu'elle est allée foutre dans cette galère, peut-être que je voulais parler des bretons pour conjurer le sort. Parce que les bretons sont maudits quand même, faut le savoir. Déjà ils ont été parqués tout à gauche sur une presqu'île, pour leur signifier clairement que par le jeu de la tectonique des plaques c'est les prochains sur la liste à sa barrer de la France. Crac ! Allez, bon vent ! Allez faire vos crêpes suzette au large, ça sent le graillon dans vos crêperies ! 

C'est sournois le breton, ça serait prêt, avec ses recettes exotiques, à faire de l'ombre à nos kébabs, nos Mc Do et nos restaus chinois, toute la fine fleur de la gastronomie française !

Allez ouste, du balai les bretons ! 

Vous ne laisserez aucune trace dans la culture française ! Niveau musical c'est du biniou qui couine, niveau littérature c'est plat, c'est pas comme nos romanciers du sud, ceux qui ont bercé notre enfance avec les cigales, le thym et le romarin; les lettres de mon moulin, la gloire de mon père, le hussard sur le toit. 

Tu sais qu'il faut se lever tôt pour les trouver, les Pagnol bretons.

Oh ptain je crois que chuis fatigué.

Bon noël à tous.

Read More
Commis par pow wow on mardi 12 décembre 2017


Read More
Commis par pow wow on dimanche 7 mai 2017
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif