Je vous causais l'aut' jour de meubles, alors voilà, pour ceux qui ne vont pas sur Twitter, que ça intéresserait éventuellement et qui auraient suivi mon autre blog sur la formation que j'ai faite et qui s'est terminée mi-février, vous vous rappelez sans doute que j'avais récupéré un meuble d'appui Napoléon III en poirier noirci, laiton, bronze, nacre et os qui ressemblait à ça, en pas trop mauvais état, il était complet mais beaucoup de morceaux de placage avaient disparu çà et là, des filets de laiton étaient partis mais ils étaient avec le meuble, il y avait tout à décaper et à nettoyer et beaucoup de petites pièces de la marqueterie du panneau de la porte qu'il a fallu refaire, une régénération des colles sur les parties marquetées mais bon je vais pas entrer dans les détails, un vernis au tampon et donc oui je disais il ressemblait à ça:


Et à ça aussi, c'est fou quand on y pense:



Et donc oui voilà, j'ai pas pu le faire pendant la formation donc je l'ai fait ici pour la plus grosse partie, et j'ai mis le temps mais sans y passer mes journées entières, et il est terminé donc, c'est pour ça que je le mets ici, déjà d'une parce que je fais ce que je veux avec mes cheveux, éventuellement pour mes ex-collègues qui visiteraient le blog, et puis parce que c'est un VRAI meuble Napoléon III en VRAIE marqueterie, pas une bouse dont je vous causais l'autre jour. Le mien est terminé, il vaut maintenant entre 1300 et 1500 euros environ, le même prix que ceux que je dénonçais, mais le mien est beau, voilà c'est pour ça tu vois. 

Donc voilà bon, t'inquiète après tu peux te rendormir si tu veux:

(Tu peux cliquer sur les photos comme d'hab si t'es biglouche)




Voilà, je fais un beau métier, putain.

Non c'est tout.

Read More

Cliquez sur l'image pour lire qu'est-ce que j'ai écrit

Read More
Commis par pow wow on vendredi 27 mai 2016

Ah non mais là c'est pas possible.

Il faut me croire.

Je vous en conjure, croyez-moi.

Là c'est pas possible.

J'ai déjà parlé de ça ailleurs, mais pas ici sur ce blog, alors finalement j'en parle ici parce que c'est un peu chez moi ici, si tu veux. Hein tu veux, hein. 

Oui mais bon.

Alors tu le sais sans doute si tu as un peu suivi mes pérégrinations de-ci de-là, je fais profession d'un métier manuel un peu artistique qui me sied parfaitement, puisque ben voilà, c'est mon métier. Sinon j'aurais fait autre chose, t'es con. Et donc ce métier est: le métier manuel un peu artistique ci-dessus présenté. Oui bon donc ça d'accord. 

Faisons un billet détente.

Je ne vois pas pourquoi je dis ça, je ne fais rien d'autre que des billets détente.

Bon disons, faisons un billet qui ne va peut-être pas vous intéresser, pour vous c'est une détente. Mais sinon je fais ce que je veux, donc je m'en fous en vérité. 

C'est-à-dire que pour tout dire, je suis proprement effaré. Là présentement. Tel que vous me lisez. Ça concerne mon métier. Nan je préviens. 

Peut-être êtes-vous déjà allé, comme moi, traîner vos guêtres - qui emploie encore cette expression, vous pouvez me le dire? - dans des dépôts-vente, auquel cas je le présume, il y a de fortes probabilités que vous ayez vu des meubles qui semblent être des beaux meubles et qui pourtant ne sont pas très chers, eh ben c'est qu'il y a une raison. Figurez-vous. 

Quel genre de meuble?

Eh bien typiquement une petite commode en marqueterie Louis XV, ça y en a des chiées. Et quand je dis chiée, c'est au propre comme au figuré. 

Bon en vrai, c'est de la copie chinoise de merde. Ou asiatique, soyons pas chiens. Asiatique de merde, donc.

Bon et donc, le truc c'est de dire que ça plaît à beaucoup de monde. C'est ça qui est effarant.  

Si si, je vous jure.

J'en veux pour preuve les exemples ci-après trouvés sur un grand site de vente aux enchères. Exemples qui sont légion. Dans tous les domaines, bronzes, meubles, lustres, porcelaines, tableaux et même des gloriettes à 8000-9000 euros. Carrément.

Alors bon, hein.

Genre le meuble typique qui pique déjà les yeux, même en petite photo:

(tu peux cliquer sur toutes les photos pour les agrandir, c'est cadeau)




Hein on voit que ça pue déjà, à plein de niveaux, c'est moche ça d'accord, mais pour l'oeil averti c'est plein de défauts et d'horreurs visuelles. Aaaarghh.

Une commode Louis XV (enfin Régence) digne de ce nom, ça ressemble plutôt à ça en temps normal:



Bon c'est déjà chargé et d'un goût discutable, mais là n'est pas le problème, je parle de qualité du travail.

Ou sinon y a ça sur le site de vente, le meuble avec le haut meuble et le bas mi-seiche mi-encornet:



Si t'es un professionnel, tu regardes les ajustements des tiroirs et t'as compris. Bon et là ça va encore. Y a pire. Y a des ...chaises...trônes...trucs bizarres comme ça:



Bon ça va pas avec tout hein. Et ce qui suit encore moins:



Ça plaît, et beaucoup, caisse que tu veux dire? 

Alors sinon, le top dans le meuble taillé à la hache et gonflé aux stéroïdes ou atteint d'un oedème de Quincke on sait pas trop, y a ça aussi:



Alors ça perso ça me fait très mal au coeur, de voir des choses pareilles, pour ne rien vous cacher. 

Tout ça c'est sur le même site hein, et auprès du même vendeur. Y a des lits de bon goût, et pas chers:




Y a des tables (authentiques bien sûr, t'es con) d'Émile Gallé en veux-tu en voilà:




Y a des meubles Boulle aussi, alors ça parlons-en, comme celui-là:



Un beau meuble Boulle ça ressemble à ça:



Une belle marqueterie Boulle ça ressemble à ça, dans le détail:




Pis là tu regardes des gros plans de ces trucs pis tu trembles de peur et d'angoisse:




Les "bronzes" c'est des trucs dessinés avec les pieds, tout plats et sans volume, bon en fait tu regardes bien dans les dépôts-vente, c'est de la ferraille un peu dorée sur les bords, les raccords soudés à la portenawak :



 T'as vu là le magnifique décalage du corps du meuble par rapport au socle, avec le "bronze" qui souligne magnifiquement tout ça, encore 5mm et il dépassait du socle dis-donc:



Rhôô putain j'ai mal à la tête.

Tout ça pour dire que ces merdes sont vachement suivies sur le site en question, ce qui veut dire que beaucoup de monde s'y intéresse, malgré des prix prohibitifs:



Et pire, tous les gens qui ont acheté sont contents, comme en témoignent ses 100% d'évaluations positives (705):



Et leurs commentaires:


Tu m'étonnes.






Dernier truc. Tu veux un Rubens chez toi et t'as pas beaucoup les moyens? Le Bacchus comme d'autres reproductions très réussies sont tout à fait abordables pour agrémenter les faux meubles du faux salon de ta fausse maison, il saura impressionner tes faux amis.

Le vrai Bacchus de Rubens:




Le faux Bacchus tellement réussi qu'on dirait le vrai:




Voilà. J'avais pas raison de crier au sacrilège?

Read More
Commis par pow wow on mercredi 18 mai 2016

-Bon alors on fait la paix? Tiens j'ai retrouvé tous mes livres que je cherchais, eh ben figure-toi que ça n'était pas du tout intéressant, j'ai perdu mon temps, c'est dingue comme j'ai perdu mon temps. Bon alors on fait la paix? En plus j'ai sollicité ton concours pour rien, et puis comme tu es acariâtre, mal intentionnée et prête à tout pour m'enfoncer, j'ai eu tort de te demander je reconnais, je n'ai jamais pu compter sur toi, tu es ce qui pouvait m'arriver de pire. Bon alors on fait la paix?

-On était en guerre?

-Non on n'était pas en guerre, mais ce n'est pas une raison pour ne pas faire la paix. ÉVIDEMMENT, TOI TU CHERCHES TOUJOURS UNE RAISON POUR NE PAS FAIRE LA PAIX, LE MOIIIIIIIINDRE TRUC ET TU MONTES SUR TES GRANDS CHEVAUX? ALORS LÀ NON, ON N'ÉTAIT PAS  EN GUERRE MAIS JE SENS BIEN QUE TU CHERCHES UN PRÉTEXTE POUR QU'ON SE FASSE LA GUERRE, EH BIEN TU VAS ÊTRE SERVIE CROIS-MOI ! 

-Pourquoi tu hausses la voix?

-Je ne hausse pas la voix, je regardais si mes poumons et mon larynx marchaient encore bien, c'est tout. Alors toi tu interprètes tout mal hein. J''ai fait un tchèque-up de printemps, tout va bien, et comme maintenant je suis un vieillard sans défense, je m'assurais de pouvoir être entendu des voisins si tu décidais de me rosser la couenne de tes muscles puissants et de ta vindicte inextinguible. 

-Oui oui c'est ça. Tu étais venu pour une raison précise sinon?

-Euhhh...oui alors oui, c'est une excellente question. Nan mais finalement tu vois, je lis un bouquin sur la physique quantique, c'est vachement bien, par exemple la réduction du paquet d'onde, je peux pas t'expliquer c'est trop dur pour toi, mais sache que si on me chope à lire ça sur la plage, eh ben on va me prendre pour le boss de la plage et tu auras ton petit moment de gloire, c'est autre chose que les romans de l'été que t'achètes chez le marchand de glaces et de beignets. À 5 euros le beignet à la framboise, crois-moi bien que c'est un vrai scandale que les médias devraient dénoncer sans relâche. Mediapart, tu crois que Mediapart ferait un article là-dessus hein? Les connexions de la filière du beignet à la framboise avec les affaires louches de Ziad Takieddine, ça les intéresse pas? Qu'est qu'elle fout Edwige Plenelle? Elle se fait manucurer la moustache dans un institut de beauté de la moustache ou quoi? Je vais te dire, c'est écœurant ces bobos parisiens qui vivent loin de la réalité.

-Oui oui mais sinon, une raison précise te demandais-je. 

-Rhâââ mais rhâââ, tu as toujours réponse à tout, moi je cherche le dialogue mais non, il faut que tu pinailles, que tu aies toujours raison. Tu sais à qui tu me fais penser?

-Non, à qui?

-À Popeye.

-À Popeye?

-Oui à Popeye. Parfaitement. Toujours raison, toujours le plus fort, toujours à terrasser le pauvre Brutus, sans raison, presque gratuitement. Alors que moi j'ai la finesse et la délicatesse d'Olive, mais ça tu ne veux pas l'accepter. Quand j'étais toute petite, maman me disait " tu sais Olive, ne te fie jamais aux marins forts en gueule qui mangent des spinaches, ce sont des fanfarons". Ma parole, je suis en couple avec une vraie fanfaron! 

-Tu te souviens que je te demandais la raison pour laquelle tu étais venu, sinon? 

-Euhhh...oui alors oui, j'allais y venir mais tu es trop impatiente. Ouiiii alors oui, j'ai bien réfléchi, assieds-toi car le coup va être rude mais tu es assez forte pour l'entendre, maintenant tu es une adulte et tu peux comprendre les choses simples si elles te sont bien expliquées: Voilà, non non et non, nous n'achèterons pas un bathyscaphe, c'est non définitivement, je ne reviendrai pas là-dessus.

-Acheter un bathyscaphe? Tu es encore avec ça?

-Oui la dernière fois tu avais insisté mais ma décision n'était pas prise. Là j'ai bien réfléchi, j'ai bien tout pesé, ce n'est pas possible. Pour des raisons de coût principalement. J'ai regardé les prix sur le bon coin par acquit de conscience, mais j'ai rien trouvé. Par contre j'ai trouvé des stères de bois pas chers à 550 km d'ici mais on n'a pas de cheminée alors je me suis dit que ça pouvait attendre, vraisemblablement. Un bathyscaphe, c'est un truc de haute technologie, ça doit coûter hyper cher. Le moindre contrôle technique tous les deux ans ça doit coûter un bras. Rien que pour changer les pneus par exemple, je suis sûr que ça vaut une fortune, d'ailleurs j'ai téléphoné chez feu vert pour demander les prix. 

-T'as téléphoné chez feu vert pour demander les prix de pneus de bathyscaphe?

-Oui, le mec est tombé de haut, un vrai con, pas professionnel du tout, on aurait dit que je parlais chinois, y comprenait rien! Surtout ne va jamais chez eux, ça pue l'arnaque. J'ai pourtant fait preuve de pédagogie, je lui ai expliqué courtoisement que j'avais besoin de pneus neufs sur mon bathyscaphe pour aller chercher des stères de bois dans le Périgord, hein je pouvais pas être plus clair hein, eh ben il n'a pas compris. Je lui ai dit que s'il me changeait les pneus sans faire d'histoires, j'appuierais volontiers sa candidature à un poste de jardinier, par exemple s'il pensait à une reconversion de jardinier, et que dans le cas contraire, s'il ne voulait pas coopérer, je ferais un rapport salé à la préfecture pour refus de vente et obstruction de la justice. Ma cause était juste, il s'est évertué à obstruer, crac, obstruction de la justice.

-Et alors?

-Il m'a raccroché au nez. Tu le crois ça?

-Oh oui c'est très étonnant mon chéri, je ne peux m'expliquer cette attitude tout à fait obtuse, et sache que je te soutiens absolument.

-Oui non mais alors attends, comme je suis très malin tu me connais, tu penses bien que j'ai appelé la préfecture dans la foulée. 

-Pour?

-Ben pour déposer plainte. J'ai dit que je voulais parler au préfet pour déposer une plainte pour un déni de mes droits de citoyen, crois-moi qu'ils m'ont pris très au sérieux quand je leur ai dit que j'avais un dossier très solide dans lequel j'avais ajouté des photos du colonel Cousteau et de son bathyscaphe jaune,  pour bien enfoncer le clou. J'ai dit des photos avec des baleines et des dauphins aussi pour que ça fasse plus plausible et plus sérieux, des dauphins qui sont sympas comme Oum le dauphin ou Flipper le dauphin, bon j'ai bluffé un peu c'est vrai, ce ne sont pas des amis proches mais ce sont quand même des amis, j'ai dit que j'avais un bon copain dauphin du régiment qui pouvait témoigner si besoin était. Ils m'ont passé quelqu'un.

-Et alors?

-Un vrai abruti. Qui comprenait rien à rien. J'ai dit que je ne parlerais qu'au préfet, que mon affaire était de la plus haute importance. J'ai dit que je payais des impôts et que de ce fait, j'avais le droit de parler à quelqu'un avec une casquette et des noisettes et des glands de chêne sur la casquette. J'attache beaucoup d'importance à la casquette tu sais, quand je rencontre quelqu'un, je le jauge en regardant sa casquette pour voir s'il y a des noisettes dessus. J'en déduis sa position sociale au nombre de noisettes. Ce matin je suis allé à la boulangerie par exemple, le vendeur m'a demandé ce que je voulais, je lui ai en retour demandé où était sa casquette pour voir ses noisettes, il n'a rien compris non plus, à croire que je vis dans un monde parallèle où tous les gens sont complètement bouchés! Dingue! Donc à la préfecture j'ai pas pu parler au préfet, il était occupé paraît-il, on se demande bien à quoi pour ne pas avoir le temps de s'occuper des affaires urgentes, et donc le type a fini par me dire que si je voulais déposer plainte, je devais m'adresser à la police. Comme si je le savais pas! Eh oh ils me prennent vraiment pour un con hein, je téléphone à la préfecture pour porter plainte et ils me disent de téléphoner à la police! Y nous prennent vraiment pour des demeurés hein! J'ai alors finassé et j'ai dit que malgré le téléphone, je voyais bien qu'il n'avait pas de casquette, que ça s'entendait de manière flagrante et que sa requête devenait caduque de par le fait.

-Oui et?

-Il m'a raccroché au nez. 

-C'est incompréhensible, crois-moi.

-Donc j'ai téléphoné à la police, évidemment. J'étais passablement énervé tu t'en doutes.

-Oh oui bien sûr, on le serait à moins.

-J'ai dit que je les appelais chez eux parce qu'eux au moins ils ont tous des casquettes et que j'avais besoin d'une oreille attentive avec une casquette au-dessus. J'ai dit que finalement je m'en foutais des noisettes et des glands, pourvu qu'il y ait une casquette à la base. Là c'était une fille qui m'a répondu, j'ai cru naïvement que j'aurais plus de chances car les filles sont plus fines intellectuellement, j'ai donc dit que je voulais déposer plainte contre la préfecture et le préfet pour non-présentation de casquette réglementaire et, par relation transitive, une autre plainte contre un obscur employé minable de chez feu vert pour déni de démocratie et refus de vente de pneus hyper-chers, carrément. 

-Tu as bien fait, j'aurais fait ex-ac-te-ment pareil.

-Oui non mais c'est qu'il faut se faire respecter à la fin! On n'est pas des bœufs! 

-Tu le dis très bien toi-même, on n'est pas des bœufs. Pas du tout. Et donc?

-Alors oui et donc, c'est aussi pour cette raison qu'on n'aura pas de bathyscaphe je suis désolé; s'il faut se battre comme les douze travaux d'Hercule - tu sais, dans Pif et Hercule - pour faire changer une pièce et finir à la police au bout du compte, tu te doutes que c'est autant une perte de temps que d'argent. Toujours est-il que j'ai menacé la police de faire un scandale, j'ai expliqué mon problème et la fille ne captait rien du tout non plus, tu sais hein y a des jours hein, eh ben et donc comme la fille haussait le ton, pour qu'on me prenne enfin au sérieux, j'ai dit - tiens-toi bien tu vas rire - que je t'avais pris en otage avec les enfants, que j'étais armé et que le premier qui se pointait je tuais tout le monde et je dézinguais tout le quartier depuis les fenêtres. Elle est bien mon idée hein? 

-T'as pas fait ça?

-Si, ils m'ont dit qu'ils arrivaient. Ils vont voir de quel bois je me chauffe.


Cours Oum le dauphin, cours! Prends tes jambes à ton cou et fuis! Il y a un méchant  avec des scarifications sur tout le corps qui s'apprête à tirer une torpille verte sur toi! Mon dieu, que va faire Oum le dauphin les amis, le savez-vous? Va-t-il déjouer les plans du vil gredin ou va-t-il déjouer rien du tout et aller se réfugier dans l'épave du Walrus qui a coulé jadis par la faute de Long John Silver à cause d'une bête rixe à propos d'un civet de perroquet?

Read More
Commis par pow wow on mardi 3 mai 2016

Read More
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif