Cliquez sur l'image en faisant un double salto arrière pour agrandir la photo avec classe.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 24 avril 2016


an arrête tes conn', je me barre pas dans le cosmos, calme-toi.



Caaaaalme.

Je vais pas me barrer dans le cosmos, déjà ça me fait chier d'aller à la boulangerie, t'imagines.  

Nan c'est parce que j'ai vu un truc sur les gens qui vont se barrer sur Mars un de ces jours. Je les envie pas du tout. 

Pas du tout pas du tout. 

Hein déjà je sais pas si tu vois le paradoxe, c'est un voyage aller simple, ils ne reviendront pas les gus, et ils le savent en plus, ces cons, mais ils y vont quand même. On leur a pas caché la vérité, mais non, tout va bien. 

-Bon Robert, écoute-moi,  tu vas aller faire un petit tour sur Mars. On a planifié Mars parce que la Baule c'est déjà bien plein, y a tout ce qu'il faut, des crêpes, des moules, du caramel au beurre salé, y a tout chte dis, on a vérifié des dizaines de fois, on a refait les calculs des milliers de fois, le supercalculateur est formel, la Baule c'est complet. Alors écoute, tu vas aller sur Mars mais seulement, tu pourras pas revenir, c'est la condition sine qua non. Tu sais, sine qua non. Sine qua non, comme tempus fugit, cave canem, alea jacta est et tout le bordel. Oui bon non mais c'est pas ça que je voulais dire à la base, ha ha ha t'es con. Donc oui alors oui, vous ne pourrez pas revenir disais-je, non pas parce que vous êtes des brêles, mais si un peu quand même, mais accessoirement parce que y aura pas assez d'essence pour revenir, et surtout ça coûterait bonbon, donc on préfère vous laisser là-bas. Mais rassurez-vous, vous aurez droit à une place ou un square à votre nom, le square à Robert ou la place à Robert, comme tu veux, même un rond-point si tu veux, c'est toi qui dis. Et ta femme tu t'en fous, si ça se trouve de toutes façons t'es cocu. Et tes enfants c'est pas grave, si ça se trouve ta fille va finir sur le trottoir et ton gars va vendre de la drogue, c'est ça que tu veux pour tes gosses? Réfléchis bien Robert!

Bon après c'est vrai, y a rond-point et rond-point hein. Y s'agit de pas se faire arnaquer non plus. Toujours lire les petites lignes au bas du contrat ou de n'importe quel document. Toujours. Un conseil dont vous devrez vous souvenir toute votre vie, un jour vous remercierez tonton pow wow vous verrez: si un jour on vous promet un rond-point à votre nom contre une mission sur Mars ou Jupiturne, exigez de voir apparaître clairement sur le contrat la taille du rond-point, son emplacement et surtout le sens giratoire, pour pas qu'on vous foute un rond-point chinois frelaté où l'on tourne dans l'autre sens, retenez bien ce dernier point!

Merci tonton pow wow!


Le paradoxe disais-je.

Oui le paradoxe, un voyage sans retour. Ça veut dire quoi, concrètement, pour ceux et celles qu'on recrute? Ça veut dire, bien sûr, une dimension suicidaire, forcément, enfouie, quelque part, tapie dans l'ombre, au minimum. L'aller simple, vers une destination à 75 millions de milliards de trilliards de kilomètres tout ce que tu veux, c'est un suicide. Or bon lémecques je voudrais pas jouer les trouble-fête, mais envoyer une bande de suicidaires comme ça tout seuls, je vois bien le truc dégénérer rien qu'en cours de route, dans un espace si exigu. Ils vont prendre les gens les plus psychologiquement à même de tenir le coup, hein et en même temps y a un petit parfum de suicide collectif qui va flotter dans l'air, en toute promiscuité, en toute route vers l'inconnu complet, en toute angoisse probable, dans le noir et le vide sidéral (plus jamais un bout de ciel bleu, plus jamais un cuicui, plus jamais un étang ou une rivière à contempler, plus jamais d'odeur de terre après la pluie, être soumis jusqu'à la fin de sa vie à une gravité différente alors qu'on est faits pour la gravité terrestre, c'est chaud putain), hein on peut pas s'extraire si facilement des doutes et des peurs humains, je crois pas, hein toi non plus hein. 

Moi j'ai les nerfs solides, mais je pourrais pas, parce que finalement j'ai pas les nerfs si solides. Petit, j'ai été traumatisé par le suicide d'un puceron, juste sous mes yeux. Il était sur une branche de rosier, il a sauté en criant Banzaïïï et s'est empalé sur une épine située plus bas. Je l'ai décroché et j'ai essayé de lui faire un massage cardiaque avec le pouce mais je l'ai écrasé. 

75 millions de kilomètres, rien que d'y penser, ouh la la. Bon 75 millions de km c'est une moyenne, je vous fais pas chier avec les détails, le périhélie (Semoun) et l'aphélie (Winter), ça c'est des trucs qui n'intéressent que ces cons de scientifiques. Toi t'es comme moi, t'es pas scientifique donc tu t'en fous.

Là pour illustrer la distance Terre-Mars tu vois, j'ai foutu une putain de photo d'une sinusoïde. Elle est belle hein? On n'en a rien à branler d'une sinusoïde mais c'est parce que ça fait sérieux tout de suite. Là ceux qui voient mon blog de loin vont se dire "oh putain, t'as vu ce blog? y a des sinusoïdes, on dirait un article de Science&Truc, ça a l'air vachement bien". Je sens qu'on va en attraper du beau pigeon bien gras avec notre belle image tu vas voir. Y avait des images avec des belles ellipses aussi, j'en aurais bien mis une, ça fait sérieux aussi les ellipses, je sais pas toi.

Bon à mon avis leur mission elle est morte d'avance. On est des terriens, point. On est trop émotifs, trop sentimentaux, trop exaltés, trop égoïstes, trop fiers, trop orgueilleux, bon et puis j'arrête là parce que je pourrais faire encore plein de trop ceci trop cela. Découvrir l'univers, y a que des robots et des sondes qui peuvent faire ça pour nous, faut pas d'aléas humains, de conscience ni de caractère, ni d'émotions ni rien, pas un cheveu qui dépasse, sinon tout de suite c'est le bordel. Chuck Norris pourrait y aller par contre. Quoique lui il en revient, ça fait quatre fois qu'il a fait le tour de l'univers, il est déjà parti en vacances, il a lancé une chiée de roquettes sur le big bang pour voir si on pouvait le faire péter encore plus fort. Chuck Norris a fait un deuxième big bang

Avec les robots, y a les allemands aussi qui pourraient. Ils sont forts les allemands, ils sont disciplinés et ont le sens de l'organisation, et quand ils organisent un truc ça chôme pas. Et bon j'arrête là tout de suite sur les allemands avant de m'enfoncer sur des terrains glissants, des blagues douteuses et des sujets polémiques. 

Non je parlais de leurs petit-déjeuners à base de saucisses et autres charcutailles, qu'on se rassure.

Le cosmos.

J'ai pas envie d'aller dans le cosmos, putain, j'ai jamais eu envie d'y aller. Si un jour j'ai les moyens, jamais j'irai dans le cosmos. Il est pas né celui qui me fera jamais avoir envie d'aller dans le cosmos si j'ai les moyens, crois-le bien. 

Tous les gosses de mon âge (50 ans aux prunes) ont un jour rêvé d'être astronaute paraît-il. Mon cul oui. Moi jamais. 

Jamais jamais jamais. 

À tel point que je rêvais, tellement j'avais pas envie d'aller dans l'espace, non pas de faire un métier les pieds sur terre - pour rendre un hommage strictement contextuel à ma condition intrinsèque d'être humain - mais dans la terre, carrément, faire des trous, descendre dans des trous, des grottes, moi je voulais m'enfouir, pas m'envoler! Je voulais être archéologue. Bon t'es au courant, j'ai pas fait archéologue, pour tout un tas de raisons, et notamment aussi, concrètement parlant. Mais bon, faire des trous, le rêve. Faire des trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous. 


C'est pas beau une vie comme ça? Passer sa vie dans des trous? Y a même des degrés de trous tu vois, pour si tu veux t'enfoncer plus, ou moins; le top ce serait même d'installer un ascenseur à trous, ding rez-de-chaussée, ding troisième sous-sol, ding ding ding tiens je m'amuse avec l'ascenseur me faites pas chier putain. Là ils sont malins les archéologues, ils ont même amené leurs sacs de riz pour faire la bouffe sans sortir de leur trou. Gros appétit. Mais gros travail évidemment. Donc féculents, sucres lents, tenir la distance, course de fond, de fond du trou. on n'a rien sans rien. Du nerf les gars, hardi les petits, la victoire est dans le fond du trou!

Le cosmos. 

Se rendre sur Mars. D'accord. Mais pour quoi faire?

La terraformation soi-disant? Même pas en rêve les gars! 

D'ailleurs il doit y avoir un foutu climat sur Mars, ça se ressent jusqu'ici lorsqu'elle nous envoie ses giboulées. On en prend plein la gueule sans broncher, je voudrais pas dire, mais l'intention me paraît clairement hostile. Est-ce qu'on la fait chier avec des giboulées de Terre nous? Non bien sûr, car nous savons vivre une coexistence pacifique avec les autres planètes. Jupiter nous emmerde pas avec ses gaz, Saturne nous laisse tranquille avec ses anneaux, Uranus a presque le nom d'un trou du cul donc elle ne la ramène pas, Vénus c'est une chaudasse mais assez discrète quand même, Mercure on s'en fout, donc bref. Y a que Mars qui nous cherche.

Les giboulées de Mars, un grand moment télévisuel chaque année. France2, TF1, BFM et consorts rivalisent dans la course au glaçon pour nous présenter celui qui a le plus gros. Un concours de glaçons. Avec gros plan sur le glaçon, air éberlué du découvreur, l'info du siècle coco! Ça va du petit pois à l'oeuf de poule. Faut comprendre que la télé est comme anesthésiée devant les manifestations périodiques des molécules magiques de l'hydroxyde d'oxonium, l'acide hydroxyque ou le monoxyde de dihydrogène, sous toutes leurs formes. Ils nous en abreuvent jusqu'à plus soif, c'est un peu leur fond de commerce, c'est toutes des super-chaînes météo, avant tout.

Oui mais bon, encore une fois, pourquoi le cosmos?

C'est tellement loin, c'est tellement froid, pourquoi se faire chier, alors qu'il y a Saint-Tropez et la Grande Motte, tu peux me le dire, est-ce qu'on ne chercherait pas à se compliquer la  vie des fois? 

Bon le truc aussi, et ça à ma connaissance personne ne s'en est rendu compte, c'est que les filles c'est visiblement pas fait pour le cosmos. Les gars oui, peut-être, sûrement, mais pas les filles. Désolé. Pourquoi? C'est pas sexiste, c'est juste que voilà, on n'y peut rien, mais on voit que les filles c'est manifestement pas fait pour le cosmos, y a des limites purement physionomiques, une simple photo parle d'elle-même:



Eh oui.

À cause des cheveux.  

Y a que Diana Ross, la reine Diana Ross, Ze Couine Daillana comme on dit dans notre jargon professionnel, qui était en avance sur les autres, qui a découvert comment faire la femme astronaute sur Terre:


Et heureusement qu'elle est restée sur Terre, sinon avec l'apesanteur elle aurait bouché les issues de la station spatiale internationale ou toute autre fusée utilisée. 

-Allo Houston, on a un problème! Comment vous dire, vous allez jamais le croire, y a Diana Ross qui bouche les sas des modules de la station, mais bon en même temps on peut s'en servir comme tête de loup pour les toiles d'araignée c'est vrai, y a ça qu'est bien sinon, mais bon elle nous fait pas mal d'ombre quand même:





Y a qu'une seule solution pour faire voyager les femmes dans le cosmos - du moins celles qui veulent, on ne poussera personne -, c'est de n'y envoyer que les femmes qui se font tondre à la libération, ou alors les cancéreuses après la chimio. 

Nan mais je cherche des solutions moi.  

Tonton pow wow se démène pour pousser l'Humanité à se dépasser, à franchir les barrières, à repousser les limites, et voilà comment on le traite!  Si c'est comme ça je vous préviens, devant l'ingratitude de mes pairs, je vais faire l'ermite dans une caverne, vous m'appellerez Frère pow wow et vous serez bien avancés!

Voilà une caverne de bonne facture dans laquelle je me retirerais bien, à l'abri du monde, pour y méditer, prier pour mes frères et soeurs humains, pour leur pardonner leur attitude scélérate à mon endroit, et à la fin je serais barbu et je serais sage et j'aurais une belle paire de sandales et y a même une cafetière donc c'est bon, on pourrait faire de la pub "pow wow sait faire un bon café"

Bon sinon, si je trouve un(e) mécène généreux, je peux aussi me retirer dans ce genre de caverne, certes un peu spartiate, pour y méditer tout mon saoul. C'est vous qui voyez,  je force personne.

 


Read More
Commis par pow wow on samedi 16 avril 2016

-Chérie, tu n'as pas vu un bouquin que je cherche?

-Quel bouquin au juste?

-Un livre. Que je cherche. Là je le trouve pas, c'est pour ça que je sollicite ton concours, sans beaucoup d'espoir d'une pleine et entière coopération sache-le, et qui plus est de manière tout à fait exceptionnelle sois sans crainte. Vas-y parle sans crainte, nous t'écoutons.

-Oui mais c'est quoi comme livre? 

-C'est un livre à lire. Tu comprends ce que je dis ou pas? La lec-ture. Tu sais, cette occupation intellectuelle fort prisée comme par exemple pour se cultiver, des fois pour faire caca aussi, ou alors des mots croisés pour faire caca mais je préfère lire en faisant caca en fait. Toi tu préfères quoi pour faire caca?

-Si tu ne me dis pas le titre, je ne peux pas te dire si je l'ai vu, ton bouquin.

-Ah oui le titre, tu as raison. C'est vrai que si je ne te dis pas le titre, tu ne risques pas de trouver, c'est comme si je te demandais si tu as la recette de l'omelette mais que je ne te disais pas que dedans il y a des oeufs, tu croirais que je te demande la recette de l'omelette de lentilles ou l'omelette de pâtes. Tu ne fais jamais aucun effort.

-Le titre?

-Quoi le titre? C'est l'omelette aux oeufs. Je viens de t'en parler mais tu es déjà partie dans autre chose, quand je dis que tu fais pas d'efforts...

-Du livre. Le titre du livre.

-Ah oui, le titre du livre, tu as raison. Tu es en train de m'embrouiller avec tes histoires et du coup j'oublie le titre de ton livre. C'est quoi le titre du livre déjà? 

-Non c'est toi qui cherches un livre paraît-il. Mais j'en doute, je pense que tu es venu juste pour m'ennuyer. Pour parler poliment.

-Ah oui le livre, c'est un livre ça fait peur et ça fait terrifiant parce que ça pourrait nous arriver, c'est écrit par un moustachu dans la première moitié du XXème siècle.  Ça parle d'un truc totalitaire en gros. J'adore ce livre, c'est très à la mode en plus. 

-Mais de quel livre tu parles? Tu ne lis pas Mein Kampf tout de même? 

-Maiiiis non pas Mein Kampf, je lis pas les trucs à l'eau de rose moi. Les Flaubert, Madame Bovary, Mein Kampf, Barbara Cartland tout ça, c'est pareil , c'est pour les gonzesses. Non moi je te parle d'un truc sérieux, pour les hommes. Ah oui tiens ça me revient, c'est 1984 de Jean-Michel Orwell. 

-George Orwell.

-Oui c'est ce que j'ai dit, George Orwell, ne me reprends pas comme un enfant s'il te plaît. Tu n'es pas ma mère, hein manman?

-Bon tu es content, tu as le titre de ton livre, non je ne l'ai pas vu et d'ailleurs je m'en tape légèrement, et sache que je me réjouis à la simple idée que dans quelques secondes tu vas me foutre enfin la paix. Merci.

-Et...Mein Kampf, tu crois que c'est bien? Ils en parlaient y a pas longtemps à la télé, s'ils en parlent à la télé c'est que c'est bien non? 

-Non, je ne crois pas que ce soit bien, je pense même que c'est à éviter.

-Même pour faire caca?

-À l'aune de ces tout récents développements, je dirais que je crois de plus en plus que tu n'es pas venu me voir pour m'ennuyer, mais carrément pour m'emmerder, voire me faire chier, comme tu sais si bien le faire. 

-Nan mais tu sais, je dois me cultiver, j'ai eu un diplôme je te rappelle - même si j'ai tout copié sur mon voisin mais ne le répète pas - alors maintenant j'ai un statut social et je me dois d'avoir une certaine culture, des opinions politiques et tout le bataclan - et je ne te parle pas des attentats, ha ha humour -, enfin tu vois, le truc qui en impose quoi. On en parle de nos opinions politiques?

-Quoi on en parle, j'ai les mêmes que les tiennes, non je n'ai pas spécialement envie de parler de politique avec toi, d'ailleurs je n'ai tout simplement pas spécialement envie de parler avec toi si tu veux savoir.

-Quelle rabat-joie tu fais toi alors, alors là hein, si je m'attendais. Bon sinon, tu n'as pas vu mon livre sur les bathyscaphes?

-Un livre sur les bathyscaphes? C'est quoi cette histoire encore?

-Non je croyais que j'avais un livre sur les bathyscaphes, il me semblait. J'ai toujours beaucoup aimé les bathyscaphes, et je me disais qu'à notre âge, maintenant que les enfants sont partis, on pourrait peut-être s'acheter un bathyscaphe; y en a bien qui s'achètent un camping-car, nous on ferait mieux que les voisins, on s'achèterait un bathyscaphe et on ferait des balades en bathyscaphe.

-Mais on est en plein milieu des terres, qu'est-ce que tu veux qu'on foute d'un putain de bathyscaphe à la con?

-Maiiiis...c'est mon rêve depuis tout petit! Quand j'étais petit j'ai eu la maquette de la Calypso, tu sais le navire du colonel Cousteau. Eh ben il y avait, avec, un petit hélicoptère et un bathyscaphe jaune, le célèbre bathyscaphe du colonel Cousteau. Moi j'ai eu la Calypso et mon frère a eu une maquette de cuirassé. D'ailleurs je lui ai échangé des canons contre l'hélicoptère, et j'ai mis des canons sur la Calypso. Et j'avais aussi une maquette de B52, j'ai démonté les ailes pour les mettre sur ma Calypso.

-Et alors?

-Et alors eh bien ma Calypso n'a pas supporté son premier atterrissage, je soupçonne rétrospectivement un problème purement structurel, tant et si bien qu'elle s'est fracassée à son premier envol, mais j'ai pu sauver le bathyscaphe. Tu sais on dit les bathyscaphes, mais quand on en a un sous la main on est bien content, ça rend vachement des services à la personne. Et les vieux font des croisières en bateau, toi t'aimerais pas faire des croisières en bathyscaphe?  

-Mais un bathyscaphe c'est pas un bateau!

-Oui c'est vrai, quand c'est bien réglé un bathyscaphe, ça coule. Et quand c'est pas réglé ça flotte. On a qu'à jouer sur le réglage et hop, on se promène sur les canaux, hein? J'ai toujours rêvé de faire des croisières, tu veux pas faire des croisières en B52 quand même?

-Mais pourquoi tu me parles de tout ça enfin?

-Mais rien, c'est des vieux rêves! Tiens là tout de suite, si j'étais riche, tu ferais quoi? Moi j'achèterais un B52 avec plein de bathyscaphes et j'irais bombarder DAESH.

-Bombarder DAESH?

-Oui, avec des bathyscaphes jaunes. 

-Mais pourquoi?

-POURQUOI? MAIS POURQUOI J'IRAIS  BOMBARDER DAESH D'APRÈS TOI? Mais parce que ce sont nos ennemis! J'irais les déloger du coeur de Palmyre! Tu aimes les coeurs de Palmyre?

-Tu dis vraiment n'importe quoi hein!

-Non mais non, la civilisation occidentale est en danger, tout se délite! Tiens j'ai même vu une mémé l'autre jour qui fouillait dans les poubelles et elle mettait des trucs dans son cabas la vilaine! Je te lui ai foutu un coup de pied au cul et un low-kicet un roundhouse-kick et une bonne patate dans sa gueule parce que quel manque d'éducation quand même! Eh ben ça c'est la bande à DAESH qui leur met ça dans la tête à nos vieux, y a plus de respect! Alors une bonne giclée de bathyscaphes jaunes remplis de sous-munitions, ça les ferait réfléchir crois-moi! 

-Mais DAESH c'est pas ça. Tu mélanges tout. 

-C'est pas ça? Et c'est qui qui vole notre pétrole syrien, tu y as pensé à ça, avant de proférer des énormités pareilles? T'as vu ce qu'ils font dans leurs camps? Moi quand j'allais dans les camps, on dormait dans des tentes et on jouait de la guitare et on faisait du cheval ou des excursions, et on rentrait à la maison et maman lavait notre linge, tout était bien qui finissait bien! Dans quel monde tu vis toi? Dans les camps de DAESH, ils font des farandoles de camions-citerne pleins d'essence, tu crois pas que c'est dangereux pour les mômes? Bon toujours est-il que je vais passer mon permis de bathyscaphe, que ça te plaise ou non. Et peut-être mon permis de B52 aussi. J'ai déjà mon permis voiture, si ça se trouve j'ai juste à repasser le code. 

-Oui oui c'est ça mon chéri, va passer ton permis de B52, et ton permis de fusée Ariane, et après tu pourras faire des créneaux avec la station spatiale internationale si ça te chante. 

-Vas-y moque-toi de moi, on voit bien que c'est pas toi qui te tapes tout le boulot, toi t'es perpétuellement dans le sarcasme, heureusement que moi j'ai la tête sur les épaules. 

-Je rigole.

-Oui je sais. Tuuu...

-Tu quoi?

-Tu n'as pas vu mon livre sur comment fabriquer des bombes à guidage laser avec des vieilles maquettes de la Calypso?     

  
Le colonel Cousteau, enseignant à des statuettes grecques comment on fait un roundhouse-kick à une vieille dame indigne.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 3 avril 2016
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif