Vous j'en sais rien.

Je sais pas comment vous êtes vous, mais moi j'ai toujours eu ce qu'on appelle communément la scoumoune du taxi.

Bon peut-être qu'on n'appelle pas ça comme ça mais je m'en fous, on va voter pour savoir si on appelle la scoumoune du taxi la scoumoune du taxi.

Alors levez la main ceux qui veulent qu'on appelle la scoumoune du taxi la scoumoune du taxi puis levez la main ceux qui ne VEULENT PAS qu'on appelle la scoumoune du taxi la scoumoune du taxi.

Voilà, tout le monde lève la main, l'on va donc nommer la scoumoune du taxi la scoumoune du taxi. 

C'est important la démocratie. 

Impliquer le citoyen. Lui faire prendre part aux décisions les plus importantes. La carotte pour les votants, le bâton pour les abstentionnistes, le vote à main levée secrète, la vraie démocratie quoi.  

Et pour des raisons de simplification, le deuxième tour est reporté au premier tour. Voilà. Tonton pow wow a toujours LA solution. 

La scoumoune du taxi disais-je.

L'autre jour, pour la première fois depuis longtemps, j'ai dû prendre un taxi. Pour des raisons fonctionnelles, je ne pouvais pas prendre ma voiture, c'était une question de fonctionnelle. Des fois j'ai la fonctionnelle flageolante. 

Je me mets donc dans une file de gens qui attendent un taxi. Je vois les gens qui attendent les uns après les autres, et les taxis qui arrivent pour prendre et gerber la bidoche à l'endroit voulu. Il faisait beau, il fait toujours beau dans mes histoires. Les oiseaux chantent et la mer clapote contre les bateaux dans le port. J'avais envie de placer le verbe clapoter au présent de l'indicatif et je n'avais dès lors guère d'autres solutions que de situer mon histoire près d'un port, parce que des oiseaux qui clapotent ça marche pas, ou le soleil qui clapote c'est mauvais signe (tous aux abris), ou les gens qui clapotent en attendant le taxi c'est suspect. Bien qu'il faisait hyper-chaud et les gros, quand il fait chaud, ça clapote de quelque part si t'écoutes bien. Entre les fesses ou sous les bras, y a du clapotage. Donc bon oui mais voilà.

Les voitures arrivant les unes après les autres affichaient une carrosserie rutilante, des proportions imposantes et un luxe certain d'apparence, ce qui laissait présager un confort optimal pour ses passagers. Soit dit en passant. Et c'est rassurant quelque part, l'on sait qu'on va payer un bon prix mais qu'on va se faire remuer le gras d'un point A à un point B dans une situation de parfait confort. C'est top moumoute.

   Ci-dessus un taxi de bonne facture, carrosserie rutilante, proportions imposantes, ce qui laisse présager un confort certain pour ses passagers, le coup classique serais-je tenté de dire. Le gras du cochon est en de bonnes mains. C'est important le bel écrin pour le pigeon.

Les gens devant moi disparaissaient au fur et à mesure, et surtout au fur, puis vint mon tour, j'avasi * déjà très chaud.

*En vrai c'est pas "j'avasi", c'est "j'avais", j'ai fait cette coquille car je tape souvent trop vite sur mon clavier, et là j'ai pas le courage du tout de corriger la coquille, ça prendrait un long moment, on perdrait un temps fou, c'est pourquoi je décide de laisser cette coquille en l'atat **.

 **En vrai c'est pas "en l'atat", c'est "en l'état", j'ai fait cette coquille car je tape souvent trop vite sur mon clavier, et là j'ai pas le courage du tout de corriger la coquille, ça prendrait un long moment, on perdrait un temps fou, c'est pourquoi je décide de laisser cette coquille en l'ztat ***.

***Oh et puis merde.

Et oui donc, c'est là qu'intervient ce que nous nommons désormais d'un commun accord après décision collégiale, la scoumoune du taxi. 

Quand vient mon tour, je retiens mon souffle, j'espère voir arriver le carrosse rutilant qui me fera prendre, le temps d'une course, pour Cendrillon. Un beau Cendrillon bien gras et bien poilu qui sue comme un cochon, dieu que l'image est belle. C'est ça aussi le charme des belles histoires de tonton pow wow, transformer le tout à fait banal en épopée du Beau.

Bref.

J'attends, l'angoisse au ventre. Porsche? Mercedes? Audi? 

Que nenni mes amis, lorsque mon tour arrive, je vois arriver une sorte de truc comme ça, à CHAQUE FOIS:


Je suis celui qui tombe systématiquement sur le ringard de la corporation, la honte de la profession, la dernière race avant le crapaud comme disait ma grand-mère. 

Vite, en une fraction de seconde, je décide de me retirer de la file, prétextant un truc hyper-ultra-urgent à faire, comme donner un coup de fil ultra-urgent à un grand de ce monde qui ne peut pas attendre, comme mon banquier, le directeur de la FED par exemple, pour demander si mon chèque sans provisions est bien passé malgré les détecteurs de pauvres. 

Je m'écarte donc de la file, l'oreille collée au téléphone, l'air super-affairé et faisant signe aux autres de passer devant moi, c'est pas grave j'attendrai le suivant, faisant semblant de passer un appel important en parlant un anglais impeccable pour donner l'illusion parfaite:

-Yes, hello mister, i'd like to would to know if my check without provisions has been bien encaissed or if you have some detectors of poor people. I am poor but i will be largely wealthy in a few weeks after playing loto, you can be sure. The life of my mother.

Je suis hyper-bon en  subterfuge. 

Malheureusement, dura lex sed lex, je reprends la file après mon faux coup de fil parfaitement imité et lorsque vient mon second tour, selon la loi d'airain de la scoumoune du taxi, voilà ce qui arrive spécialement pour moi, ou à peu près:


 Je peux pas lutter.

En plus ma femme ne m'a même pas soutenu et pire, m'en a fait le reproche:

-Mais pourquoi t'as pas appelé, on serait venu te chercher!

-Maiiis...parfois j'aime me sentir comme un gen important, alors je rêve d'un chauffeur. Il y a plein de gens bien qui ont un chauffeur, je connais des gens très bien comme des gens de l'aristocratie en perruque et en poudre qui ont une belle voiture rutilante avec un chauffeur, alors ça toi évidemment tu ne comprends pas mes amis!

-Mais quels amis? Tu connais qui au juste qui a une voiture avec un chauffeur, j'aimerais le savoir!

-Oui eh bien euhhh...des gens très bien comme des gens à la télé, ça t'en bouche un coin hein? Comme par exemple je connais trèèès bien Inès de la Fesse d'Ange, c'est une très bonne amie à moi!

-Fressange. Tu racontes n'importe quoi.

-...Meuhhh non, Fressange c'est la fausse, le sosie. La vraie c'est comme j'ai dit. Toi tu confonds avec Jean-Pierre Mortier, notre boulanger. Je connais très bien aussi Michel Bruckner, le gars de la télé le dimanche, c'est un vieux pote figure-toi.

-C'est soit Michel Drucker soit Pascal Bruckner, tu te mélanges les pinceaux en racontant des conneries.

-Faux! Michel Bruckner c'est leur fils aux deux! Alors tu vois hein, c'est moi qu'a gagné! 

-N'importe quoi hein, tu en connais beaucoup d'autres des célébrités contrefaites?

-Beuhhh eh l'aut'! Je connais aussi des gens très bien au  sommet de la politique, comme François Babouin ou Nordine Romano par exemple! Je t'ai pas attendue pour rencontrer des gens très bien hein! 

-Tu sais que tu es désolant hein. J'abandonne.

Cette femme est pathétique, à s'enfoncer de la sorte dans ses mensonges et ses fantasmes. C'est surtout triste pour nos enfants, d'avoir une mère si fragile psychologiquement. 

En attendant, je rêve qu'un jour un charme rompe la loi de la scoumoune du taxi pour qu'enfin, je puisse afficher une mine satisfaite:

Hebergeur d'image

Read More
Commis par pow wow on vendredi 21 août 2015

La mouche.

La moumouche.

Petite moumouche, pourquoi tournoyotes-tu auprès de mes oreilles comme ça? Vas-y raconte-moi, sinon je te fous un coup de tapette dans ta gueule passe que tu me casses un peu les couilles quand même à tournoyoter sans arrêt, saloperie de vermine, l'hiver est pas terminé et toi t'es déjà réveillée et tu viens déjà nous faire chier. 

Elle fait "ping pung pong paf pif puf " contre l'abat-jour, elle est très affolée, si ça se trouve c'est un message.

La barrière de la langue. 

J'ai fait anglais en première langue et espagnol en deuxième langue, du latin en veux-tu en voilà, mais comment veux-tu que je comprenne le mouchien? 

Parle-moi petite mouche, qu'essaies-tu de me dire?

Si "ping" veut dire "Bonjour terrien", si "pung" veut dire "je viens te prévenir", si "pong" veut dire "catastrophe planétaire", si "paf" veut dire "gros astéroïde", si "pif" veut dire "s'écraser sur Terre", si "puf" veut dire "fuir dans un vaisseau intergalactique", alors le message est TRÈS clair:

BONJOUR TERRIEN, JE VIENS TE PRÉVENIR D'UNE CATASTROPHE PLANÉTAIRE, UN GROS ASTÉROÏDE VA S'ÉCRASER SUR TERRE, IL FAUT FUIR DANS UN VAISSEAU INTERGALACTIQUE! 

Bon sang, c'était donc ça le sens de toute cette agitation désordonnée. 

Damned, et moi qui ne me doutais de rien! Vite, il est 21h30, mettons une robe de chambre et des chaussons et enfuyons-nous vers les confins de l'univers. En robe de chambre et en chaussons. Ah merde. La robe de chambre est-elle résistante aux radiations cosmiques? J'avoue ne pas m'être posé la question lorsque je l'ai achetée, la vendeuse n'a pas abordé le problème des radiations cosmiques. Voyons l'étiquette, sait-on jamais:

100% coton. Lavable en machine à 60°. Pas d'eau de javel. Ne convient pas pour les voyages interstellaires. Non-résistant aux radiations cosmiques. Fabrication française.

Ah merde. 

Il est temps d'aborder la grande question que chacun se pose au crépuscule de sa vie: qui mange les mouches lorsqu'elles meurent? C'est pas les asticots quand même, c'est la famille, ça la fout mal.

 Famille d'asticots. En bas à gauche, tonton René et tata Josiane. Ils sont en vacances chez les cousins du Lot. Un rayon de soleil et ils chanteront bientôt "tout nus et tout bronzés" à l'heure de l'apéro. La bonne ambiance règne, bientôt il faudra rentrer à Paris à regret.

"-Bon les frangins, j'ai une mauvaise nouvelle, maman vient de décéder toute collée dans un couvercle de pot de confiture.

-Ah merde. On la mange?

-Arrête tes conn' Raoul,  c'est manman, on va pas manger manman!

-Putain elle est morte jeune quand même. Même pas 4 mois.

-Caisse tu veux, toute sa vie elle a bouffé de la merde. Elle avait pas une hygiène de vie irréprochable, un clébard pondait une crotte sur un trottoir et hop, maman allait mariner dedans toute la journée!

-Bon on fait quoi alors?

-Ben on est 200 frères et soeurs, on va se partager les frais d'obsèques et on la fait enterrer, ça va pas nous coûter cher à chacun. 

-Ouais mais moi j'ai pas d'argent sur moi, de toutes façons j'ai même pas de poches.

-Pas grave, t'as une carte bancaire?

-Naaaan mais naaaan j'ai pas de carte bancaire non plus! Je suis un asticot, j'ai pas de doigts pour taper le code confidentiel quand je veux retirer de l'argent à un distributeur automatique, réfléchis un peu putaiiin! Déjà je peux pas retirer 100 euros sur mon livret d'épargne alors arrête de poser des questions stupides merde!

-Bon on appelle la police pour constater le décès?

-Non plus, ils vont nous interroger et si on dit qu'on était 200 à batifoler dans un camembert y vont trouver ça suspect, t'as déjà vu ça comme alibi de batifoler à 200 dans un camembert dans Faites entrer l'accusé?"

Faites entrer l'accusé. Allez-y. On va lui défoncer sa mère à cet enfant de salaud.

On est dans un garage, on est dans la pénombre, mais faites quand même entrer ce putain d'accusé, si ça se trouve en voyant les photos du crime il va se mettre à table ce fils de pute, ou je ne m'appelle plus Christophe Coupdelatte.

-Patrick Dils bonjour, pouvez-vous nous dire comment la justice vous a disculpé dans l'affaire du meurtre d'enfants de Montigny-les-Metz, sale fils de pute? 

-C'est grâce à un témoin qu'on a pu retrouver le camembert dans lequel je batifolais au moment du meurtre des deux garçons, monsieur le présentateur surpayé. 

-Merci Patrick Dils pour votre témoignage. J'ai toujours trouvé que vous aviez un grand nez.

-C'est pour mieux te sentir mon enfant. 

-J'ai essayé de mesurer votre nez sur ma télé grand écran, en gros plan votre nez fait 24 cm, permettez-moi de vous le dire. C'est très disgracieux. Avec votre million d'euros, vous allez pouvoir vous refaire faire le nez. En voyant toutes ces photos de la scène de crime, est-ce que vous voulez vous mettre à table?  

-Non merci, j'ai déjà mangé.  J'ai pris trois fois de la ratatouille.

-On dit que Francis Heaulme aurait été aperçu ce jour-là tournant autour de votre camembert, avez-vous des précisions à ce sujet?

-C'est probable, Francis Heaulme est le routard du crime comme les journaux l'appellent, il n'a pas dû tâter que du camembert dans sa longue descente aux enfers, routard du crime ça veut dire Brie, Saint Nectaire, Selles sur Cher, Emmental, Maroilles, Pont-l'Évêque et j'en passe. 

-Mon dieu comme c'est horrible. Du Maroilles. Je comprends que vous ayez craqué et que vous soyez passé aux aveux.  

-J'ai craqué et j'ai avoué parce que les gendarmes me cuisinaient depuis des jours et des jours. Le problème, c'est qu'avec mon grand nez ils m'ont pris pour Pinocchio. C'est simple la psychologie du gendarme. Mais vous savez, j'ai tourné la page. Je vais maintenant aider des gens en détresse, comme ces maliens qui fuient devant des bocaux à rames. Des haricots-rame en bocaux si vous préférez. La situation est dramatique.



Le drame du Mali en 2015. L'avancée inexorable des bocaux à rames contraint la population à fuir dans toutes les directions. C'est pour ça qu'il y a des panneaux "toutes directions" sur nos routes, c'est pour les maliens de moins de 2,5m de haut qui fuient les bocaux à rames. Ils peuvent fuir en courant sur l'autoroute. Ils peuvent même s'arrêter de courir toutes les deux heures pour se reposer sur une aire de repos et s'acheter une bouteille d'eau minérale 33cl à 8,50 euros.

C'est chiant les mouches, notre ego en prend un sacré coup n'empêche quand une grosse mouche verte vient se poser sur ton nez, comme si  elle te prenait pour une grosse merde. La mouche n'en a rien à carrer de notre ego. On devrait tuer toutes les mouches.

Einstein a dit que si les abeilles disparaissaient, l'humanité n'aurait plus que quatre ans à vivre.

Quel con ce Einstein,  on tuerait bien toutes les mouches mais on peut pas car si les abeilles disparaissaient patati patata oui alors ça oui d'accord, mais si les mouches disparaissaient, en quatre ans y aurait des tonnes de merdes de chiens sur les trottoirs et ce serait bien plus grave que si l'humanité disparaissait, je me vois pas aller à pieds à la poste avec des tonnes de merdes de chiens sur les trottoirs. 

Vous allez me dire "oui mais y a les moto-crottes".  

Quelle réflexion puérile de courte vue, mes pauvres. Les gens de moto-crottes ne sont pas des mouches, ce sont des pervers qui ont trouvé un subterfuge en se déguisant pour pratiquer leurs funestes passions scatophiles, c'est tout. Le soir venu, ils déballent le contenu de leur machine en se demandant: "bon, voyons ce qu'on a à manger ce soir". C'est pas du tout pareil. 


 Le pervers scatophile dans toute sa splendeur. Il ne connaît ni la honte ni la pudeur, il s'habille même d'un gilet jaune très voyant pour afficher clairement et ostensiblement ses pratiques déviantes lorsqu'il slurpe une crotte de chien pour son dîner. Si vous en voyez un, tuez-le, ces gens n'ont pas le moindre respect de la vie en communauté.

Bon, je crois qu'on a fait le tour de la question. Des précisions?


Et moi? on parle plus de moi et de mon émission? Je pue de la gueule peut-être? 
 

Oh toi la ferme le présentateur-chanteur raté! Tu vois pas qu'on bosse?

Read More
Commis par pow wow on mercredi 19 août 2015
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif