e l'ai vu arriver.


Comme ça, c'était rapide, j'ai même pas eu le temps de dire "ouf". D'ailleurs c'est complètement con, lorsqu'il nous arrive quelque chose, on n'a jamais l'idée de dire "ouf", c'est une légende urbaine. Les légendes urbaines participent de la désinformation à dessein, comme la légende urbaine qui disait je sais plus quoi mais ce n'était qu'une légende urbaine. Mais là non. Enfin si là oui. Enfin je sais plus, je ne vois pas le rapport avec le début. Ah merde, je suis bien attrapé, je suis déjà en train de perdre le fil, si c'est pas malheureux. Comme ça, c'était rapide, j'ai même pas eu le temps de dire "ouf". Ah oui d'accord ça y est, oui ça y est c'est bon, donc oui, je disais Comme ça, c'était rapide, j'ai même pas eu le temps de dire "ouf". Ah oui là c'est bien net dans mon esprit.

Je viens de sortir cinq minutes avec les chiens pour réfléchir à la suite de ce billet qui était mal parti, si il faut le dire, eh ben croyez-le ou non, j'ai dû mettre un slip et un pantalon pour sortir tellement il fait pas chaud, et même, à mi-chemin j'ai failli rebrousser chemin pour aller mettre des chaussettes et des chaussures. Je suis comme ça, un coup de folie et je suis capable de mettre des chaussures pour aller dehors. Bon tout va bien, ils ont fait pipi et caca, ça valait le coup de sortir je trouve, et on en a profité pour faire une bataille de boules de boue car il n'y a pas encore de neige et un bonhomme de boue aussi. Noël est ma saison préférée, avec l'hiver aussi, quand la boue étend son grand manteau marron. Et quand les chiens font caca dans la boue, ils ne gâchent pas le paysage, je ne sais pas ce que vous en pensez mais c'est tout de même appréciable pour un esthète comme moi. 

Je ne l'ai pas vu arriver. 

J'étais en voiture, j'allais chercher le pain, ou je revenais de chercher le pain, enfin il était question de pain, je le sais parce que j'ai pensé à la boulangère qui est si jolie. Souvent quand je vais chercher le pain, pour rester plus longtemps de manière subreptice avec la boulangère, quand elle me dit "qu'est-ce que je vous sers", je lui réponds "trente pains et vingt-quatre baguettes s'il vous plaît". J'ai ainsi le temps d'admirer ses avant-bras si sensuels et sa blouse si coquine. Ah si ça y est je me souviens, c'était au retour car j'avais la bouche pleine de pain, je ne pouvais pas parler et Dame pow wow disait quelque chose et je ne répondais pas car je faisais chom chom chom avec la bouche. Soudain, je l'ai vu arriver. Le temps s'est ralenti, je m'en souviens très bien, ça s'est mis à faire chooooomm chooooomm chooooomm au lieu de chom chom chom et le choc a été inévitable.

Un gravillon est venu taper sur le pare-brise.

Bon il n'a rien fait mais j'ai pu mesurer à cette occasion toute l'hostilité du monde minéral à notre égard. Le monde minéral est éminemment hostile envers notre espèce, par exemple quand tu lapides une femme ça lui fait pas que du bien, alors que si tu la lapidais avec de la mousse de forêt ça prendrait tout de suite un tour moins dramatique, presque ludique et joyeux même. Le monde végétal est notre ami, alors que le monde minéral est notre non-ami. Par exemple tout de suite je pense à une cathédrale, par exemple la cathédrale de n'importe où on s'en fout c'est pas le problème, eh ben en dehors du fait que ce soit une beauté architecturale quasiment inouïe, on ne pense pas qu'en regardant ces voûtes vachement hautes qui paraissent si statiques, si  figées et si neutres dans notre rapport au monde, eh ben non les amis désolé, chaque pierre, chaque moellon qui semble faire le mort met en vérité toute son énergie et toutes ses forces à essayer de nous tomber sur la gueule, à essayer de faire s'effondrer l'ensemble avec son amie de toujours la loi de la gravité. Quand ces deux-là sont ensemble, croyez-moi qu'elles s'entendent comme larrons en foire pour faire de funestes pitreries, ces deux-là sont à la vérité nos ennemies. Les pierres et la loi de la gravité, oui c'est du féminin c'est pour ça que j'ai mis un "e" à ennemies. Me prenez pas pour un con, je l'ai vu dès que je suis entré. 

Je n'ai aucune idée de ce qu'il faudrait faire, supprimer la loi de la gravité, peut-être, après tout les hommes politiques sont là pour faire les lois qu'on veut, nous le peuple. C'est pour cela que j'appelle à une grande mobilisation, une grande manifestation le 28 novembre à 14h30 sur la place de l'église à Tripailloux-la-Gadoue dans le 41 pour manifester contre la loi de la gravité. Équipez-vous de panneaux et banderoles, les slogans sont libres, par exemple "univers, ta loi on n'en veut pas" ou "univers, t'es foutu, les Tripailleux sont dans la rue".

Voilà, sinon j'avais une autre idée de billet, je me rappelle que ça commençait bien, je sais plus de quoi il était question mais c'était super-chouette. A la place des cailloux.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 24 novembre 2013

Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on dimanche 10 novembre 2013

 
e sais, ça fait pas sérieux.


Ça commence même à faire running gag.

C'est que je sors encore de l'hôpital, certains lecteurs-trices d'ici peuvent en témoigner parce qu'on va finir par ne plus y croire. D'ailleurs ma famille et moi-même commençons à peiner à y croire, d'ailleurs, nonobstant et subséquemment. Si on peut dire. Allez mais oui, on peut le dire, soyons fous, nous sommes des grandes personnes mentalement déficientes pour certains d'entre nous mais grandes personnes quand même. 

On dirait pas, mais si.

Je suis un genre de Terminator indestructible. 

Ma fille m'a dit "quand je t'ai eu au téléphone aux urgences j'ai pensé à Belmondo." Putain de saloperie de gamins.

Y respectent rien.

Tu les élèves aux claques et au martinet et voilà comment on te remercie.

Alors j'explique. Mercredi dernier, fatigué de mon poignet cassé, je décide de m'allonger en début d'après-midi, j'étais pas bien, d'ailleurs je me demande si j'ai été bien un jour, non mais c'est un monde ça quand même. Un genre d'hallucination visuelle se fait alors connaître à ma personne, en qualité de genre de patate scintillante dans l'oeil droit, c'est un genre comme un autre, après tout qui sommes-nous pour juger des patates scintillantes, je vous le demande. Mais non je vous le demande pas, raccrochez votre téléphone. Je me dis tiens, je jurerais que cette patate scintillante n'était pas là il y a cinq minutes. De fait, je vérifie dans mon agenda où il n'est nulle part fait mention d'une patate scintillante au jour et à l'heure dits. Bizarre. Puis tout à coup, mon côté facial droit et surtout la mâchoire est tout engourdi, d'un engourdissement très engourdissant. Aïe. Je me lève alors et j'introduis une requête auprès de Dame pow wow pour solliciter son avis qui n'est guère précieux en général mais que j'écoute toujours par politesse, ou alors passe que j'ai rien d'autre à foutre, c'est selon. Là c'était selon. Elle me dit  il faut appeler le 15, je lui dis c'est où, elle me dit entre le 12 et le 18 mais j'ai pas vraiment eu le temps de noter où. 

Dans le camion des pinpons qui m'emmènent à l'hôpital, c'est tout le visage qui semble anesthésié, je suis un peu angoissé et je n'ai même pas le coeur à jouer avec le défibrillateur et les bouteilles d'oxygène visibles dans des casiers à côté de moi, je suis occupé à me tenir car c'est une fille qui conduit et je sais pas pourquoi, elle a l'air pressée. Il y a de ces dangers sur la route j'vous jure.

Alors je vais direct à la case rue de la Paix sans toucher 20 000 francs pour faire court, j'ai fait une crise d'épilepsie visuelle, séquelle d'un AVC ancien que j'ai dû faire à la suite de la dissection aortique et qui est passé inaperçu. Carrément. Bon un petit AVC mais un AVC quand même. Ah merde.

Je crois que je suis fait d'acier trempé, ou alors non, j'ai simplement de la chance. En fait je crois que j'ai BEAUCOUP de chance, je me demande même si quelqu'un ne veille pas sur moi. Au moins ça lui fait du boulot, s'il voulait tirer au flanc il a tiré le mauvais numéro le type. S'il y a un Pôle emploi des anges, lui n'est pas inscrit, ou alors il a fait des conneries et a été radié, c'est possible aussi. Comme punition tu vas t'occuper du cas pow wow. La scoumoune totale.

Après de l'angor spastique très sévère, une fibrillation auriculaire paroxystique, une dissection aortique, voilà l'AVC, et le type est toujours debout. Et pire, moralement j'ai carrément super la patate. qui scintille pas celle-là.

Voilà, à l'heure de tout de suite je suis super-bien, fatigué bien sûr mais je me sens vraiment bien, je sais pas pourquoi, en même temps je vais pas me plaindre hein. Si ça se trouve je suis déjà mort et je crois que j'écris sur un blog et je nage dans la félicité. Putain j'ai même pas pris un maillot de bain, papillon comme je suis.

A la prochaine patate scintillante, je prends des photos, sinon on va finir par me prendre pour un menteur.


Read More
Commis par pow wow on lundi 4 novembre 2013

Read More
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif