Allez hop, un petit coup de Joe Satriani, ça peut pas faire de mal:

Read More
Commis par pow wow on samedi 30 juillet 2011


a y est!



J'ai des invitations à offrir à mes lecteurs.

Vous vous dites enfin, il nous offre quelque chose ce crevard de pow wow!

Il était temps, après presque un an et demi de blogage intensif, que l'on se rapproche vous et moi, afin de faire plus ample connaissance.

C'est normal après tout, boudiou.

J'ai eu pas mal de monde jusqu'ici, et devant le succès interplanétaire grandissant de ce blog, je me devais de décider quelque chose de concret et d'évènementiel pour formaliser ce succès, que je vous dois mes amis.

Comme je vous aime.

Si je pouvais, je vous ferais des bisous.

Surtout si parmi vous, y a des blondes d'un mètre quatre-vingts, mais passons.

Quoi de plus naturel donc, pour vous remercier, que de vous inviter pour une rencontre.

Oui mé j'avais pas assez de thunes pour organiser une réception dans un grand thôtel parisien comme le Crillon, c'est beau le Crillon, y a du marbre et des dorures toutes dorées partout chépassitavu, j'aimerais habiter au Crillon, et que même, le propriétaire du Crillon vienne me voir un jour et me dise "tiens pow wow, tu l'as bien mérité, je te donne mon Crillon à moi, installe-toi à demeure, tu es chez toi maintenant, tu pourras même traîner en chaussettes dans le grand hall, personne te dira rien, et même si des slips à toi traînent derrière une colonne en marbre, tu t'en fous t'es chez toi!". Oui mé personne me donne jamais rien à moi, et il va couler de l'eau sous les pontons avant qu'une âme charitable me donne son Crillon.

J'avais pas assez de thunes non plus pour faire une grande réception sur un yauchte tout blanc profilé comme un fer à repasser, amarré dans le port de Monaco. On aurait été bien. On se serait mis quasiment tous à poil et on se serait tripoté discrètement les uns les autres, mon rêve. On aurait largué les amarres pis on serait allé en pleine mer pour boire des cocktails avec des parapluies et du Champomy pour les enfants. Mais on tripote pas les enfants, je vous préviens, je serai intraitable sur ce point-là, pas touche. Après avoir devisé et rigolé de concert comme des malades au soleil, on se serait attablé à midi heure locale pour déguster des fruits de mer comme du surimi Herta par exemple, avec de la maillot de Super U. Comme ç'aurait été chouette. On aurait passé une belle journée.

Pas assez de thunes non plus pour vous inviter dans une galerie à un cocktail, où j'aurais pu en plus vous présenter quelques toiles de ma fabrication. Mais j'en n'ai pas assez pour faire une expo, et je ne pouvais pas non plus vous inviter à une réception au rayon peinture chez Casto, car même si y a tout ce qu'il faut là-bas, on se serait fait jarreter à coups de pompes dans le cul au bout d'un moment, c'est humain, le vendeur de chez Casto il est là pour vendre ses merdes, pas pour s'habiller en pingouin à gants blancs pour nous distribuer des petits fours, qu'on trouve au rayon électro-ménager chez Casto.

J'avais encore moins de thunes pour vous emmener pendant une semaine sur un paquebot de croisière (en plus, ceux que je dessine faut se méfier, c'est du léger, montez jamais dedans) sur le Nil pour aller contempler la révolution égyptienne par exemple, ou aux caraïbes pour aller planquer vos lingots, ou en Floride pour aller faire du shopping dans les boutiques de cocaïne. En plus j'ai le mal de mer, et j'aurais passé une semaine dans ma cabine à dégobiller dans des petits sacs, et à envoyer chier tout le monde en demandant qu'on me foute la paix, bordel quoi à la fin.

Non, je ne pouvais envisager toutes ces réjouissances sans aller braquer la Poste à côté de chez moi, et ils me connaissent à la Poste à côté de chez moi. Y a une caméra en plus. Et j'ai qu'une arbalète avec des flèches en mousse pour les enfants, à la maison.

J'ai dû faire plus simple, à mon grand regret.

Mais une invitation reste une invitation, foi de pow wow!

C'est pourquoi je vous invite ce samedi qui vient, vers midi, à découvrir Gmail.

Il sont gentils chez Gmail.

Ils m'ont envoyé cinquante invitations à offrir à des gens pour qu'ils découvrent leur messagerie à Gmail. Pour s'écrire si jamais on a des trucs à se dire. C'est pourquoi je vous invite chez Gmail. Pis si y a pas assez d'invitations, y a votre moteur de recherche, dans lequel vous tapez "gmail", et vous tomberez chez Gmail, sans avoir besoin d'invitation.

Je fais ce que je peux hein.

Je t'invite donc, ami lecteur, à m'envoyer un nimèle pour me demander une invitation pour m'envoyer des zimèles.

Pis si y en a qui sont pas contents, vous savez à quoi je vous invite?

Read More
Commis par pow wow on jeudi 28 juillet 2011

J'ai eu plein de visites aujourd'hui, grâce à un lien donné sur @si .

Alors contrairement à ce que tu pourrais penser, nouvel(le) arrivant(e), et contrairement aux apparences, ceci n'est pas un blog consacré aux ovnis, rassure-toi. J'en cause çà et là, quand y a pas d'autres sujets qui me viennent. C'est ça ou je scanne mes listes de courses ou mes relevés de banque. 

Si tu reviens y voir au fil du temps, ou la journée plutôt, je préfère, tu découvriras que ce blog est extraordinaire, n'ayons pas peur des mots. Oui mais ma femme est en train de me dire que j'exagère comme d'habitude; alors celle-là, pour te casser une ambiance elle est balèze chte garantis. Sache, ami(e) nouvel(le) arrivante(e), qu'il ne faut JAMAIS écouter ce que dit ma femme, et si elle te prend à part sur MON BLOG pour te débiner des âneries sur moi, envoie-moi un nimèle de dénonciation et je prendrai les mesures nécessaires pour faire cesser ces nuisances.

Sache, ami(e) nouvel(le) arrivant(e), que c'est en se serrant les coudes qu'on arrivera à bout de ma femme, l'union fait la force comme chacun le sait. Et on sera pas trop de plein de monde pour lui faire rendre gorge. 

Bon sinon, sache aussi que tu vas assister d'ici peu à la conception d'un panneau de bois tout de mosaïque vêtu, en live, quasiment. Le léger différé de quelques jours provient du fait que mon blog est transmis par un vieux satellite russe, c'est ce qu'il y avait de moins cher hein, évidemment c'est un vieux satellite à lampes, faut le temps que ça chauffe, mais une fois que c'est parti ça dépote. C'est ce que m'a dit le vendeur. Il m'a dit aussi que c'est un ancien satellite de défense encore chargé de douze têtes nucléaires tactiques, trop coûteux à démanteler, mai bon, selon lui, y a qu'un tout petit risque que ton adresse IP, grâce à la géolocalisation, fasse désignation de cible.

Mais on n'a rien sans rien. Tu crois tout de même pas que t'allais pouvoir venir comme ça, hop, et vas-y que je vais et que je viens à ma guise, et vas-y que chte débarque à toute heure du jour ou de la nuit, non?

C'est marrant quand même, les gens tu leur donnes ça, et ils veulent ça! (fais le geste toi-même sur tes petits bras dodus, tu verras aussi que ce blog est un blog interactif).

Read More
Commis par pow wow on lundi 25 juillet 2011

Juste une chanson, c'est dimanche, et le dimanche c'est soit messe soit chanson:

Read More
Commis par pow wow on dimanche 24 juillet 2011

Read More
Commis par pow wow on jeudi 21 juillet 2011


e débat est lancé.

Chaque fois qu'un couvercle de cinquante tonnes saute comme un bouchon de champagne en un lieu plaisant et giboyeux de la planète, vous avez remarqué, ça relance le débat.

C'est marrant.

Enfin, le débat c'est vite dit.

C'est surtout les anti qui voudraient bien débattre.

Parce que pour les pro, c'est plié, y-a-pas-plus-sûr que le nucléaire si on les écoute, le nucléaire c'est l'avenir.

Ils n'ont pas tort, cela dit.

Parce que l'avenir est devant nous, et qu'est-ce qui nous attend devant nous, eh ben la mort. Notre avenir, c'est la mort.

La vie, c'est le passé, toujours.

Quand on y réfléchit, la vie, notre vie, c'est ce qu'on a vécu, pas ce qu'on va vivre, regardé à un instant T. Non, un instant I. On ne sait pas jusqu'à quand on va vivre, fais pas le malin, ce n'est que pure hypothèse, une probabilité, rien que le fruit du hasard, une chimère, un espoir peut-être, mais rien de tangible. Alors que ce qu'on a vécu, c'était le réel, le matériel et le palpable. La vie ce n'est pas ce qu'on aura peut-être, c'est ce qu'on a eu. Les rires et les pleurs, ils sont du passé pour qu'on les ait vécus.

Il faut remettre de l'ordre dans les têtes nom didiou, à coups de trique au besoin faites-moi confiance, et renverser les notions communément admises dans notre système de pensée à la con.

Bon en fait faut tout chambouler, patatras.

Bon en fait faut tout bien secouer, pour faire réfléchir, pour qu'on se remette en question, pour des champions. Qu'on croit être.

L'avenir, ça a une valeur positive quand t'y penses (si tu penses), et le passé une valeur négative, dans l'inconscient (le bien nommé) collectif. L'avenir c'est rose et riant et top-moumoute et pavé de pavés pavants, et le passé c'est bof et beurk et caca. Or aucun processus n'est infini, il y a un début et une fin, et plus on avance plus on va vers le fin, je vous apprends rien j'espère, sinon allez vous inscrire aux Assedic, vous verrez qu'à un moment y a une fin. Oui mais alors mais dis-donc, pourquoi, lorsqu'on pense à l'avenir, imagine-t-on que c'est l'infini qui s'ouvre à nous, la perspective du mieux, de la paix et de l'accomplissement de la civilisation, collectivement, alors que chaque pas de plus nous amène à une fin inexorable et apocalyptique?

Parce qu'on est des cons.

On a pigé que dalle à que dalle.

C'est normal tu vas me dire, on sait même pas déjà comment le dentifrice sort avec des rayures. Bleues. Ou rouges. Ou les deux.

On devrait s'inquiéter de l'avenir et être rassurés du passé. Le passé c'est l'acquis, le futur l'inconnu. Or aujourd'hui, on le voit du point de vue technologique surtout, on renie notre héritage, le savoir des anciens, on veut gommer le passé, l'annihiler, carrément, et se jeter la tête la première dans le progrès hypothétique, sans même un bonnet de bain.

Décrétons dès à présent, aujourd'hui-même, sur ce blog de haute tenue qui fait la fierté de ma concierge, que nous renversons officiellement ce processus, que nous inscrivons dans le marbre des tablettes de nos écrans en plastique, et qu'en raison des pouvoirs qui nous sont conférés, l'avenir devient le passé.

Paf.

Et zou.

Et que nous nous tournons fièrement dès aujourd'hui pour regarder droit devant nous vers le passé.

Devons-nous sortir du nucléaire?

Non, car l'avenir est derrière nous, et de fait, tout danger est écarté.

Sans préjuger aucunement du fait qu'en plus, j'ai la conviction qu'Einstein s'est trompé, et qu'on découvrira un jour que le temps ne s'écoule pas du passé vers l'avenir, mais dans plusieurs directions en même temps, sans jamais se toucher, c'est bien foutu n'empêche.

J'ai fait de la physique en lisant Pif gadget, et je vous parlerai bientôt de ma théorie révolutionnaire qui dit que l'univers n'est courbe que dans les virages.

Mais oublions les théories d'Einstein pour l'heure, c'est déjà de l'avenir.

Read More
Commis par pow wow on mardi 19 juillet 2011










Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
Commis par pow wow on dimanche 17 juillet 2011

Read More

Read More
Commis par pow wow on vendredi 15 juillet 2011


'est bizarre.


J'ai remarqué qu' en terme d'audience sur le blog, il y a des différences flagrantes entre les billets.

J'ai remarqué surtout que lorsqu' il y a un billet avec l'image d'une belle fille, il est beaucoup consulté.

Voilà, quoiqu'on en dise et quoiqu'on s'en défende avec véhémence, dès qu'il y a de la meuf à mater, on n'est plus très regardant sur rien. Je serais vous, j'aurais honte. Faites pas ceux qui comprennent pas hein.

Bien entendu, vous me connaissez et ce n'est pas mon genre de céder à cette facilité, pour faire de l'audience.

J'ai des valeurs plus classiques et plus morales que ça, c'est pourquoi je préfère vous montrer des photos de famille, ça me correspond plus, j'ai une vision et une philosophie de vie qui m'interdisent de tomber dans le vulgaire et le facile, je suis doué d'une conscience supérieure, bon j'ai été gâté par la nature faut dire, or donc il m'est impossible de faire comme les autres, et de tomber aussi bas pour la course à l'audience.

Je préfère, dans le strict respect des hauts préceptes chrétiens et moraux qu'on m'a inculqués à coup de trique, vous présenter les membres de ma famille, comme ma soeur par exemple, en gage de moralité. Vous avez le droit sacré de connaître ma famille, toute ma famille, et ma soeurette Georgette en est un des membres les plus éminents et distingués.

Là c'était un dimanche chez ma mémé, on faisait un tir au pigeon pour se passer le temps.

Je vous présenterai toute ma famille.

Accrochez-vous, je vous présenterai bientôt ma mémé.

Faudra aussi que je vous cause des requêtes sur les moteurs de recherche par lesquelles on arrive chez moi, vous verrez, c'est chelou parfois, et intéressant tout de même pour sonder l'âme humaine.

Read More
Commis par pow wow on vendredi 8 juillet 2011

Read More

Je vous l'avais dit, cet été chez tonton pow wow, c'est documentaires à gogo! On reprendra le rythme normal à la rentrée, pour l'heure, étanchons notre soif de curiosité et de savoir.

Je l'ai enfin trouvé, pour vous le proposer, alors là chuis content t'imagine même pas, ami lecteur!

The corporation, un des docs les plus indispensables à regarder qui soient, définitivement:

Read More
Commis par pow wow on mardi 5 juillet 2011

Voici un documentaire intéressant et éclairant sur le problème du droit d'auteur - la propriété intellectuelle -  à l'heure d'internet et des échanges dématérialisés et mondialisés de la culture.

Où l'on comprend que sous couvert de défense de la culture et de ses auteurs, c'est en fait un tout autre processus qui est à l'oeuvre, à l'heure d' Hadopi, Loppsi et bientôt ACTA.

Copier c'est voler, ça détruit des emplois et empêche des gens de vivre de leurs créations, nous dit-on.

Avec internet, c'est en fait un nouveau monde et une révolution intellectuelle qui est née, et qui dit révolution intellectuelle dit révolution tout court, puisque la structuration des idées, de l'échange, de la diffusion et de la réception de ces idées est totalement nouvelle, et structure le monde d'une manière totalement nouvelle elle aussi.

Et qui va bien sûr à l'encontre de ceux qui n'ont pas envie de voir leur pouvoir leur échapper, ni que les choses changent dans leur vieux modèle de monde verrouillé, et encore moins de voir que le discours n'est plus vertical et descend des élites vers le peuple mais devient horizontal, vient de chacun et s'échange facilement, c'est l'émancipation intellectuelle des peuples. Émancipation intellectuelle qui ne peut que conduire à l'émancipation tout court, c'est inéluctable.

Ces nouvelles lois en vigueur et d'autres plus dures encore en préparation, outre qu'elles corrompent l'esprit des lois de la démocratie, la guerre du copyright qu'on nous prépare, c'est la guerre contre le citoyen, c'est la guerre contre la liberté.

Il faut dire qu'internet est une opportunité incroyable et inespérée de tuer les libertés. Rien n'a offert cette possibilité dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent, et la "propriété intellectuelle" - concept le plus immatériel et flou qui se puisse imaginer -est devenue une arme qui nous concerne tous au quotidien, ils l'ont bien compris et fourbissent leurs armes.

Le citoyen était un citoyen avant tout jusqu'ici, et il avait des droits prévus dans sa constitution et ses lois, censées le protéger. Un basculement de son statut protégé est en cours, avec l'aide de ces lois iniques. Le citoyen enfreint maintenant chaque jour les lois sur le copyright, vous et moi, pas seulement ceux qui téléchargent et partagent les films ou la musique comme on le pense, mais tous ceux qui regardent, simplement qui ne font que regarder, sur Youtube, partout ailleurs, à la télé même, un contenu piraté, dupliqué, copié, sans autorisation, même sans le savoir. Grâce à ACTA, vous serez (êtes) de fait coupables de recel de contrefaçon, au minimum.

Voici comment l'on peut faire passer de citoyenne à délinquante une population juste par le jeu de textes, puisque l'usage d'internet et de la contrefaçon est entré dans les moeurs sans même qu'on en ait eu conscience, et sans même que la notion de culpabilité, de fraude ou de vol ne nous effleure l'esprit, surtout chez les plus jeunes. C'est d'une perversité hors norme. Et comment faire basculer de délinquante à criminelle une même population entière? Toujours par le jeu des textes et des concepts, en estimant que ces faits sont gravissimes et en les considérant comme des crimes ou du terrorisme, en durcissant les lois et les peines. En faisant des lois d'exception la norme, qui touchent tout un chacun puisque dans les faits nous enfreignons tous ces lois. Aux USA, on entend déjà certaines voix considérer qu'on doit punir les pirates et la contrefaçon de la peine de mort.

Qui dit terrorisme et crimes dit lois d'exception, et qui dit lois d'exception dit restriction de libertés et répression féroce. Ce qui est bien avec les lois sur les crimes les plus graves et le terrorisme, c'est qu'on peut s'affranchir de tout pour s'occuper de vous. Finies les procédures, finies les heures où les flics ne peuvent pas rentrer chez vous, vous ne bénéficiez plus d'aucune protection, puisque vous êtes un criminel, un terroriste.

Le documentaire ne traite pas de cet aspect pessimiste de la finalité de ces lois, mais pour moi il me parait évident d'en imaginer la suite, surtout lorsqu'on regarde en arrière depuis dix ans, aux USA déjà mais chez nous aussi, en ne prenant que l'exemple des "terroristes" de Tarnac.

Oui, ils nous ont déjà déclaré la guerre, sans même qu'on le sache, ils utilisent des lois comme instruments de guerre auxquels on ne peut rien opposer, c'est la guerre idéale pour l'agresseur, celle qui place l'agressé sans moyen de défense aucun, c'est le combat le plus fourbe et le plus retors qu'on nous ait déclaré depuis longtemps.

Va pas falloir mollir les gazelles et filles, mais on a des avantages, dont celui du nombre n'est pas des moindres.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 3 juillet 2011

Read More
Commis par pow wow on samedi 2 juillet 2011

Ouais je suis très en colère.

Ça m'arrive pas souvent.

Ma mère est une personne âgée de 83 ans, petite et très faible.

Elle est la voisine d'un pauvre type qui la harcèle, un grand baraqué de vingt ans de moins, un emmerdeur fini, une pauvre merde en vérité. On essaie de se démener pour la changer d'endroit, on a alerté les services sociaux, parce qu'en quelques mois de temps sa santé s'est dégradée spectaculairement, à cause de ça.

Il y a plus d'un mois, on apprend qu'elle est chez les flics, pour y déposer plainte. Mais elle ne nous en dit pas beaucoup plus, elle n'est pas du genre à s'épancher, et on pense que c'est pour ce harcèlement. Puis on arrive à mettre la main sur le PV, où l'on s'aperçoit que le bonhomme l'a escroquée de 7000 ou 8000 euros, et surtout...elle porte plainte pour des agressions sexuelles. À 83 ans.

Branle-bas de combat.

Les flics nous disent que ça y est c'est bon, la plainte est partie chez le procureur de la République, il n'y a plus qu'à attendre...que tous les services sont débordés partout. Dans la foulée, mes soeurs et moi écrivons de notre côté au procureur pour nous plaindre et pour demander une certaine célérité, au vu de l'état de faiblesse et de fragilité de notre mère. Depuis...invariablement le discours est le même, ça suit son cours.

Ça suit son cours...

Puis il y a trois jours, ma mère est retrouvée inanimée chez elle, elle a pris une surdose de médicaments, volontairement, parce qu'elle n'en peut plus. Elle est à l'hôpital depuis lors, elle a pris un sacré coup.

Aujourd'hui, bien fâché, j'appelle le tribunal pour leur demander où en est son affaire, on me répond que ma mère va devoir attendre, ils ont cinq mois de retard sur tous les dossiers. Je leur fais part de la situation et leur dis qu'elle ne va pas pouvoir attendre, et leur dis que je suis en train de faire un courrier au Canard enchaîné pour leur relater notre histoire. Que si rien ne se passe, je porterai plainte contre l'état auprès de leur ministère et que je compte médiatiser cette affaire. Réaction: Je m'occupe de votre dossier monsieur et cet après-midi il est sur le bureau du procureur.

J'ai jamais voté, je l'ai déjà dit.

Depuis un moment ça me démangeait, je voterai en 2012. Écologie ou Mélenchon, je ne sais pas encore.

En tous cas je souhaite que la clique des riches profiteurs qui nous vole et dépèce notre pays soit balayée à grand coups de pied dans le cul.

Je n'en veux pas à la justice, je sais q'ils sont débordés et qu'ils font ce qu'ils peuvent, du mieux qu'ils peuvent, avec des bouts de ficelle.

J'en veux plus aux flics, qui sont aux ordres de la mafia sans broncher. Ça tire dans les villes à la kalachnikov, et chez moi, ils se mettent à sept ou huit sur des petites routes où passent les tracteurs...des fois qu'un dangereux agriculteur se promènerait avec des pneus lisses, une bonne contredanse et ce serait un crime de résolu! Je les vois à la télé gazer des personnes âgées sans défense à Anduze, je les vois frapper à bras raccourcis sur leurs frères et leurs soeurs qui sont mécontents, je les vois par escadrons entiers défendre le petit président qui roule des mécaniques, je me dis que ça ne va plus aller loin dans cette outrance.

Numérotez vos abattis messieurs de la mafia, le vent de la révolte s'est levé.

Read More
Commis par pow wow on vendredi 1 juillet 2011
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif