S'il y en a encore parmi vous qui ne connaitraient pas ces petits bijoux d'humour et d'animation:

Read More
Commis par pow wow on lundi 31 mai 2010

Read More


Et si j'étais sérieux pour une fois?

Je l'ai déjà dit, l'anonymat que procure ce blog est confortable, et avant qu'on nous oblige par la loi à révéler notre identité selon les voeux d'un sénateur déjà frappé d'inéligibilité pour des magouilles , il est peut-être temps de tout déballer...c'est pas quand je publierai mon nom que je pourrai dire ce que je n'ai jamais eu le courage ou l'envie de dire, sinon ce serait chose faite depuis longtemps.

On a tous des secrets.

Des secrets qu'on garde enfouis, des secrets qu'on a oubliés, d'autres qui n'ont jamais voulu se faire oublier. Souvent il a fallu composer avec ces secrets, s'inventer une vie, pour donner le change, pour être comme les autres, pour s'intégrer dans un monde qui se refuse à ceux qui ne sont pas dans le moule. Il faut s'inventer une vie, un personnage même, une nouvelle identité, un autre, un double...un avatar en fait.

Je suis un avatar, celui de l'autre moi.

L'autre moi, c'est celui qu'on ne voit pas, celui qu'on ne connait pas, et je me demande si je le connais moi-même cet autre. Pourtant, c'est lui qui agit dans l'ombre, c'est lui qui est aux commandes, je ne fais qu'exécuter ses ordres, je ne suis pas certain d'avoir le choix. Oh bien sûr, mille fois on a tenté de rompre avec cet autre, de le tuer définitivement, de s'en débarrasser, qu'il vous foute la paix une bonne fois pour toutes avec ses vieux démons, vous vous avez envie de passer à autre chose, de renier ces troubles anciens, vous voulez regarder devant, ces histoires ne vous concernent pas croyez-vous, vous avez passé ce stade et vous aimeriez vivre, tout simplement vivre.

En adulte normal.

Et ce petit mal qui vous ronge, ce petit être en vous qui refuse de s'en aller, de vous libérer, du haut de ses jeunes années et de sa frêle constitution, ce petit bout d'homme qui ne veut pas grandir, qui veut rester prostré sur ses frayeurs, lui le tout petit, il est plus fort, plus solide, plus enraciné que vous le grand gaillard, l'homme fort. Le petit est sur son terrain, c'est lui qui a balisé toute votre vie de ses marques propres, c'est sa vision que vous voyez, c'est son monde par lequel vous vivez, croyant vivre dans le vôtre. Vous n'êtes qu'un esclave enchaîné, vous pensez être libre, vous n'êtes libre que de faire ou d'aller là ou il veut. c'est insidieux, c'est subliminal, vous n'êtes que le jouet d'un fantôme qui a prolongé son existence à travers la vôtre.

Vous vous réveillez à plus de quarante ans, prisonnier. Totalement prisonnier.

J'y ai goûté étant enfant, et j'avoue que j'ai aimé...

Mais comment le dire? Trente ou quarante ans après, qui comprendrait?

Et pourtant, suis-je différent des autres?

Ne mérité-je pas la considération, malgré mes défauts, mes errances ou mes erreurs? Faut-il expier toute sa vie pour une faute de jeunesse?

Enfant on ne connait rien, on croit que tout est beau, on fait les choses sans imaginer de quelconques conséquences, l'innocence n'est pas un privilège, c'est un piège redoutable et un fardeau en devenir. On alourdit sa barque sans savoir qu'on est dans un bateau, sans savoir que le bateau peut couler, et sans même avoir la notion de l'eau autour. Un jour on commence, ça nous plaît sans savoir ce que c'est, puis on continue, sans réfléchir, en prenant juste le plaisir qui va avec. Puis on grandit, et l'on se rend compte qu'on est coupable de quelque chose, que ça n'est pas normal, et une fois qu'on est pris dans la nasse jusqu'au col, impossible de s'en défaire, de s'en dépêtrer.

En parler? On se moquerait, on vous stigmatiserait, on vous lâcherait, croyez-vous. Vous êtes coincé, et la seule chose à faire alors c'est de se taire, de ne pas laisser penser qu'on est comme ça, surtout dans la famille, le pire des juges. Car oui, vous seriez jugé, impitoyablement, d'autant plus durement qu'on vous est proche, et le jugement de la famille est terrible et peut vous tuer, c'est le plus féroce de tous.

Vous avez compris sans doute ce que je veux dire ici, c'est pas facile, jamais je n'ai pu en parler.

Mais j'avoue qu'il m'est de plus en plus difficile de vivre sans pouvoir le dire. Peut-être s'agit-il désormais d'une question de survie.

Bon je ne vous fais pas un dessin...

Voilà: j'aime les nounours en chocolat à la guimauve.

Putain j'ai bien essayé de m'en débarrasser, c'est bon mais quand vous en mangez trop c'est super-écoeurant, vous savez, quand vous en avez tellement bouffé que le palais vous chatouille tellement que la nausée n'est pas loin. C'est dur de passer dans une grande surface dans le rayon des bonbons, d'essayer de NE PAS LES VOIR, serrés comme des sardines dans leurs petits sachets. Il ne faut SURTOUT PAS croiser leur regard attendrissant, à aucun moment, sinon vous êtes cuit, c'est un piège évidemment. A travers le plastique ils sont tout mignons, et ils semblent vous appeler de toutes leurs forces: "Achète-nous, emmène-nous avec toi, tu veux être notre ami"?

Putain, dix mille fois j'ai essayé de résister, dix mille fois j'ai succombé, j'ai honte. Je suis une merde, un paquet de petits nounours est plus fort que moi...

Faut-il en plus révéler que parfois souvent, je succombe aussi au plaisir d'écouter de la musique de djeun's? Faut-il révéler que parfois, c'est moi qui ai initié mes jeunes enfants à des artistes de leur âge, oui non, pas Justin Bieber ou Hannah Montana quand même, plutôt des trucs comme ça:



J'ai honte, si vous saviez comme j'ai honte. De deux choses l'une, soit je file de ce pas me suicider aux nounours en guimauve (j'ai un stock à la cave), soit j'expie en mangeant des nounours en guimauve à m'en rendre malade (notez que dans les deux cas, j'ai droit à des nounours en guimauve).

Bon de toute manière, là tout de suite, j'ai une envie de nounours en guimauve. Je vais aller en avaler quelques-uns, puis j'aviserai une fois la bouche pleine.

Peut-être adieu, donc.

Ne soyez pas tristes, c'est la vie, et si je ne reviens pas, j'aimerais que soit marquée l'épitaphe suivante sur ma tombe:

Il était bon, il était gentil, mais la guimauve a eu raison de lui.

Read More

Ch'crois que c'est ma deuxième chanson préférée après Wish you were here.

Read More
Commis par pow wow on samedi 29 mai 2010







Et allez hop, un modèle de plus!

Celui-là, je ne l'ai pas fait, il est resté à l'état de modèle, en fait plus je ressors toutes ces vieilleries et plus j'ai envie de m'y remettre.

Pour les plus zoeils de lynx d'entre vous, vous pourrez admirer en plus et sans supplément un magnifique poil de Terre-Neuve en poil véritable.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More



Jusqu'ici tout va bien.

Bon j'ai pas de mérite, pour l'instant je ne fais qu'aligner des chtis carrés. J'ai pas encore fait de découpe de verre, là je ferai moins le mariole.

Oui je sais, y en a qui vont dire: "oui d'accord, mais y nous soûle avec son machin qu'on n'en a rien à battre."

Ce à quoi je répondrai sans détour: "hein?"

Je répondrai aux commentaires demain, là je vais aller me reposer.

Enfin tout à l'heure.

Enfin plus tard.

Jouez pas sur les mots avec moi, je suis un dur à cuire et j'ai du poil partout.

Cliquez sur l'image pour agrandir. Ou cliquez pas, t'façon j'm'en fous.

Read More




Ayééé!

J'ai ENFIN commencé!

Allez Loulou, allez Yaya!

J'ai mis trois heures environ pour ça, bon sois pas triste Oblivion, je tâcherai de faire un truc en marquèterie rien que pour toi.

On verra.

Ça dépend de toi. Et de tes moyens financiers. ;o)



Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More
Commis par pow wow on jeudi 27 mai 2010

Trop tard.

Read More

Read More
Commis par pow wow on mercredi 26 mai 2010

Read More
Commis par pow wow on mardi 25 mai 2010







Cliquez sur l'image pour agrandir.




C'est la première rose de l'année.

Tout est en retard, on les a attendues avec impatience, mais ça y est, elles sont là. Ça valait le coup d'attendre.


J'étais content, je l'ai prise en photo, puis j'ai couru comme un dératé jusqu'à la maison la plus proche, bon c'est la mienne en fait.

"-Chérie, vite, stop, stop, vite!

-Qu'est-ce qui t'arrive mon chéri?

-Gad' gad' gad', t'as vu, c'est notre première rose, gad' je l'ai prise en photo, elle est belle hein, t'as vu agad'?

-Oui, c'est une rose mon chéri, tu sais que je louerai jusqu'à ma mort ton sens aigu de l'observation.

-Gad' t'as vu? Ça se fête non? Je veux dire...ça s'arrose quoi, hein hein hein, t'as vu gad'?"

J'aurais bien bu un coup pour fêter l'évènement, mais ma charmante épouse m'a fait remarquer qu'hier j'avais usé du même stratagème avec les lupins, avant-hier avec les verveines, encore avant avec le muflier.

Et la semaine dernière et celle d'avant avec les spirées, les lilas, les iris, les cognassiers, les viburnum, les azalées, les weigelias, les giroflées, les fuschias, les géraniums, etc.

Elle a l'oeil ma femme. Et qu'est-ce qu'elle est rabat-joie putain.

Read More








Ça y est, c'est fini. Oui, juste le dessin de préparation. C'est vrai je vous l'accorde, on dirait que j'ai pas beaucoup avancé, eh ben figurez-vous que c'est pas faux. Je vais pouvoir encoller le support, et commencer la mosaïque proprement dite. On n'est pas rendus, moi j'vous l'dis.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More










Image retravaillée avec The Gimp.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More

C'est assez rare que je trouve des pubs qui me fassent sourire. Profitez, y en aura pas souvent:



Read More






Ma fille a ramené un jeune homme à la maison.

Bon j'ai rien contre les jeunes hommes, mais il possède deux particularités qui me font voir les choses d'un mauvais oeil:

1)- Il est jeune.
2)- C'est un homme.

Ah ben on peut dire qu'il les accumule rien que pour me faire chier celui-là!

Jusqu'ici, question contraception avec ma fille, c'était simple, elle était enfermée en cage à la maison et les dispositifs contraceptifs que je distribuais aux garçons alentour étaient contenus sous forme de billes de plomb dans une enveloppe appelée "cartouche" que j'expédiais aux prétendants à l'aide d'un dispositif idoine nommé "fusil à pompe". La méthode a fait ses preuves, y a rien qui passe croyez-moi.

Bon puis j'ai dû relâcher la bride, étant tout de même responsable et ouvert, et désirant qu'elle connaisse ses premiers émois amoureux avant quarante-cinq ans.

Y a deux choses qu'il m'est difficile d'imaginer dans la vie, et je ne préfère même pas essayer d'y penser, c'est mes parents faisant l'amour, ainsi que mes enfants. Pas ensemble évidemment, arrêtez vos conneries merde.

Mais bon.

Il est donc venu, je sais pas si c'est normal mais je l'ai trouvé crétin. Abominablement crétin. Déjà j'vous raconte pas, un jeune avec les cheveux longs qui ne se coiffe jamais, le jour où il fait un effort et se coiffe pour faire bonne impression, c'est n'importe quoi, on est limite carnaval, ça frôle le pathétique. Pauvre garçon, j'ai eu pitié pour lui. Je lui ai proposé un chapeau le temps de la visite, il n'a pas osé refuser, ça tombe bien, je ne l'ai pas encouragé à refuser en caressant ostensiblement le fusil à pompe. il a compris. J'aime les gens qui comprennent vite. J'ai quand même regardé soigneusement s'il n'avait pas de poux.

Bon ensuite pour l'évaluer, je lui ai fait faire une rédaction dont le sujet était "Expliquez en quatre pages en quoi vous vous sentez le droit d'abuser d'une jeune fille innocente et exposez les raisons qui pourraient vous y faire renoncer, à titre indicatif." Il a mis deux heures, je lui ai mis zéro, j'avais dit pas plus de cinq minutes. Ensuite la dictée, les yeux bandés avec des boules Quiès et les mains attachées dans le dos, une catastrophe. On est passé aux tables de multiplication, bon là ça a plutôt été, 6x8=52, 3x9=35, 7x4=24, 8x6=45 etc. Mais je lui ai mis zéro quand même, par principe. Chez moi, c'est moi le chef.

Curieusement il ne s'est pas trop attardé pour partir. Je lui ai conseillé de revenir avec ses parents, moi je veux connaître les parents, toujours. Pour savoir ce que ce crétin va devenir, rien ne vaut d'avoir devant soi les abrutis qui ont conçu cet imbécile, si tant est qu'on puisse appeler ça de la conception, le premier mot me venant à l'esprit serait plutôt "bricolage". J'ai préparé des dictées et des rédactions.

Ils sont venus, ils ont vu, ils ont été déçus.

On les a accueillis très bien avec ma femme pourtant (non, ma femme n'est pas pakistanaise et ne s'appelle pas Pourthan), on est des gens bien nous (comparés aux autres). Je leur ai posé des tas de questions, j'ai photocopié leur livret de famille, la casier judiciaire des parents aussi, leur carnet de santé, enfin bref un tas de documents administratifs. Les tests de dépistage de drogue se sont révélés négatifs, bien que le père possède un nez d'alcoolique. Il va me falloir une prise de sang. Puis pour être sûr que ma fille ne tombe pas amoureuse d'un loser, voire d'un taré, je lui ai dit, dans le salon:

"-Tu es gentil s'il te plaît, tu te déshabilles entièrement, le slip aussi, on va vérifier certaines choses.

-Vous êtes médecin? m'ont demandé les parents.


-C'est tout comme quasiment j'ai dit, j'ai joué à Docteur Maboule déjà (un jeu pour les enfants avec un personnage qui a le nez qui s'allume). On va vérifier si tes bourses sont normales et si tes testicules sont bien descendus, je ne voudrais pas me retrouver à élever un petit mongolien en cas d'accident, et comme ça saute des générations, je suis sûr que ça va être pour nous. Tu écartes bien les jambes mon garçon, je vais prendre une photo pour la mettre sur doctissimo.fr et demander des avis supplémentaires. T'es gentil mon grand."

Ils ont paru surpris, voire gênés. Ils n'étaient pas bien du tout.

J'ai bien senti le malaise, et comme j'ai un sixième sens pour la psychologie, afin de détendre tout le monde, moi aussi j'ai enlevé mon pantalon et mon slip, pour leur montrer qu'on était cools. En plus j'étais en forme.

Curieusement, le malaise s'est amplifié. Je sais pas ce qu'il leur faut, j'allais quand même pas sodomiser madame devant son mari pour leur montrer notre ouverture d'esprit! Les gens sont gonflés quand même!

Tant et si bien que l'entrevue a tourné court lorsque j'ai voulu faire un dépistage mammaire à la dame et une coloscopie à monsieur.

Ils sont partis précipitamment, quasiment en disant à peine bonsoir!

Ce qu'il faut pas faire pour décourager sa fille de fréquenter des garçons quand même!

Read More
Commis par pow wow on dimanche 23 mai 2010

Un "instrument" intéressant qu' utilise Björk par exemple (j'aime bien Björk, pas le yaourt, non vous savez, la chanteuse-musicienne-artiste-haute en couleurs-déjantée qui fait de la musique pour monte-charges ;o)), faut vivre avec son temps les gô et les filles, c'est chouette ceux qui innovent et ouvrent de nouvelles voies, non?

Eh ben si moi j'vous l'dis.

Avant y avait le LSD et les champ's, maintenant y a la reactable. Autres temps autres morses.




Read More
Commis par pow wow on vendredi 21 mai 2010








Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More

Read More








Allélouiah mes frères, le seigneur m'a envoyé 2000 brebis égarées (ça tient quasiment du miracle), nous allons pouvoir bientôt ouvrir une secte, on va se faire un max de pognon, j'ai toujours rêvé d'avoir une collection de Rolls comme Bhagwan Rajneesh à l'époque, ah putain c'était l'bon temps!

Tiens allez, pour fêter l'évènement, rien ne vaut une chanson entraînante et primesautière comme seul tonton pow wow sait en dénicher, bande de petits veinards!








Eiffel: Bigger than the biggest

Read More
Commis par pow wow on jeudi 20 mai 2010


J'ai mis la main sur un vieux roman photo sur le net, je ne comprends rien c'est en italien, d'ailleurs on s'en fout, en italien ou en slovaque du sud on n'en à rien à péter, on va le rafraîchir un peu et puis voir ce que ça va donner, il faut toujours explorer de nouvelles pistes. Accrochez-vous!




Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More
Commis par pow wow on mercredi 19 mai 2010








Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More

Read More




Avez-vous remarqué la difficulté qui est la nôtre à se faire comprendre?

Déjà en présence d'une personne, visuellement de visu avec les yeux par devers nous, c'est pas facile.

Alors quand on ne connaît pas les gens, avec lesquels on ne fait que converser à travers une machine sur un réseau anonyme, on n'y prête pas assez attention, mais ça relève carrément de l'exploit, d'y être bien compris.

Vous comprenez?

Bon vous allez me dire que c'est de la petite conversation sans importance, et vous aurez raison. Eh ben non, à partir d'aujourd'hui vous n'avez plus raison, je reprends les choses en main, ça suffit le laisser-aller sur ce blog, ça pour venir pas coiffé les mains dans les poches y a du monde, pour se curer le nez quand on lit des billets, voire s'auto-tirlipoter les parties génitales lorsque la folle envie de vous apprendre des choses de la vie me poussent à publier en ce lieu de la photo licencieuse à gogo, non mais quel toupet, me faire ça à moi, qui prend ma mission éducative au sérieux, ah non là ça me fait de la peine je vous le dis franchement, ah non j'aurais pas cru ça de vous, j'avais placé toute ma confiance en vous, ah non oui mais bon.

Mais non mais non pas du tout figurez-vous (je reprends le fil), une petite conversation sans importance plus une autre plus une autre ça fait un océan de conversation, et c'est tout le lien d'une société qui se redessine. Les idées circulent, les idées foisonnent, l'imaginaire collectif et la pensée collective se structurent différemment, nom de dieu puisque j'vous l'dis. Au final, in fine comme on dit quand on est des gens à la mode, la pensée du monde change. Et si la pensée du monde change, le monde change aussi. Ah pas vite peut-être, mais si en fait, sur une, deux ou trois générations la différence sera visible vous verrez. Enfin non vous ne verrez rien du tout, on sera morts. Enfin j'espère. Que la différence sera patente (de camping) bien sûr, pas qu'on sera tous morts. Enfin si. Qu'on sera morts aussi. Je me vois pas me faire chier jusqu'à cent cinquante ans, à faire caca sous moi. Ah si remarquez, rien que pour emmerder les jeunes après tout. Bande de petits cons. Voilà, ça aussi c'est de la pensée qui structure la société.

Oui enfin, in fine je vous rappelle (on est des gens à la mode, on y croit, on est smart, on surfe sur le web, on se botoxe entre amis le week-end à Deauville, on mange des gambas à la plancha parce qu'on est smart, c'est super-bon remarque), je voulais dire qu'au travers de toutes ces conversations on le sent bien, tout est exacerbé. Enfin je trouve, dites-moi si je déconne ou bien si vous pensez que non ou bien si vous pensez que vous n'en n'avez rien à foutre, c'est du domaine du possible aussi. Je trouve que les passions, les rancoeurs, la susceptibilitance, les émotions sont exacerbées.

Non mais allez-y dites-moi aussi parce que vous êtes là à lire et vous dites rien putain aussi là par exemple putain je sens que l'exacerbation est en train de me monter par les trous de nez nom de dieu, vous voyez ce que je disais hein eh ben c'est vrai bordel de merde, voilà, ah ben bravo voilà, ça y est, je suis en train de me mettre en colère, oui mais vous le faites exprès aussi, moi je vous explique que tout le monde est sur les dents et qu'il faut se calmer et chercher la zénitude en nous putain de saloperie de bordel à cul et alors vous vous faites exactement l'inverse et vous allez voir, ça va encore me retomber sur la gueule!

RAS LE CUL, C'EST BIEN LA PEINE DE SE DONNER DU MAL CHTE JURE, POUR FAIRE COMPRENDRE QU'IL FAUT APAISER SES EMOTIONS!


BACHI-BOUZOUKS, TIENS!

ICONOCLASTES!

MOULES A GAUFRES!

Read More




Retrouvez-moi non pas sur Facebook, non pas sur Touittère, mais sur le forum d'Anne-Sophie Jacques chez Arrêt sur images.


Read More
Commis par pow wow on vendredi 14 mai 2010

La toute première chanson que j'ai entendue de lui fin des années 80. Ça a commencé comme ça...

Read More

Toujours aussi émouvant:

Read More









Mon squanneur n'est pas super mais faudra vous en contenter.

Cliquez sur l'image pour mater la meuf (qui est censée être Cindy Crawford, un vieux top-model des années 80).

Read More
Commis par pow wow on jeudi 13 mai 2010

Saperlipopette!

Nom de diousse!

V'là t'y pas qu'en me baladant sur Youtube, je tombe sur cette pépite: deux vidéos formant l'intégrale du concert Pulse de Pink Floyd en 1994, 2h25 de plaisir intense et de spectacle grandiose!

Pour ceux qui ne l'auraient pas vu, ce serait impardonnable de louper ça!




Enjoy!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Read More

Read More
Commis par pow wow on mercredi 12 mai 2010

A la réflexion, je vais employer les grand moyens.

Y faut ce qu'y faut.

J'ai retiré mes économies du Crédit Luxembourgeois et je me suis payé les services d'un personal blogging coach trainer Premium, un américain, les amerloques c'est des pros, le mec il vient direct de Auliwoude, il a coaché les plus grands: Andrew Morton, James Russell, Annie Mc Intire, Tim Wright, John Prescott, Suzy Goonett, Phil Barblaid, bref les plus grands quoi, je vous fais pas un dessin.

Mais non voyons.

Avec le mec c'est discipline de fer. Lever à 5h, 4h de djogging des pieds dans la nature et 3h de muscu de la mâchoire (à l'ancienne, au chouine gomme, il est old school le mec) , régime hyper-protéiné et anabolisants, lever de drapeau, on se tape un café Starbeurk, un pack de Bud et après on tape dans la motte avec le blog, c'est quasi-militaire.

Mais il m'a promis du résultat le gars. 450 000 connexions journalières avant la fin de l'année, un Webbie d'Or aux International Web Awards à Honolulu en 2011, putain il a l'air de s'y connaître le mec, remarque y a intérêt parce que 20 000 euros c'est pas donné. Par semaine.

D'après lui, avec ses conseils, je serai en lice pour faire la couverture de Time Magazine l'année prochaine (ou Entrevue dans le pire du pire des cas), Man of the year que je serai. Il a promis. C'est marqué sur les contrats. Bon ils les a oubliés chez lui mais il me les enverra dès son retour. C'est un pro le mec.

Donc voilà, j'ai tout bien retenu les ingrédients qu'il faut pour faire un carton d'audience. Vous allez voir, c'est du lourd. De l'hyper-lourd, c'est américain quoi. On voit bien la patte des grands, l'ombre de James Cameron, de Ridley Scott, Coppola, Kubrick, Scorsese, Spielberg et consorts va planer sur MON blog.

Je sais pas si vous vous rendez compte.

Non vous pouvez pas évidemment, vu de votre province. Non, c'est pas que je méprise la province, loin de là bien sûr, et même loin d'ici si possible, mais vous comprenez bien que quand le succès sera là, je pourrai pas vous garder. Nan mais c'est pas une question de ça, c'est que...après je serai dans la cour des grands, vous vous serez un peu désorientés forcément. Nan c'est pas péjoratif mais c'est pas votre monde quoi. Je ne peux pas vous imposer ça. Vous êtes des gens simples et vous vous brûleriez les ailes, forcément. Faut être raisonnables.

Déjà y a du frémissement, aujourd'hui on est montés de 15 à 16 visites (oui vous avez bien lu, 16 visites!)! Ça sent bon les amis, ça sent bon!

Donc voilà, à partir de maintenant, on sort la grosse artillerie. Dorénavant, sur ce blog, vous allez trouver...

DE L'ACTION:




DU DRAME:




DE L'AMOUR (avec un peu de vomi à la fin):




DE L'ANGOISSE (brrrrr (chair de poule)):




DU SEXE TORRIDE (bande de petits sacripans):




DES BATAILLES HOMERIQUES:




DU SUSPENSE:




Avec tous ces gros moyens, le concours des américains et leurs grosses machines de guerre à l'audience, si je finis pas dans le top du top, c'est que ça vient de moi, et donc j'en tirerai les conséquences en me retirant de la vie bloguique.

Et j'irai me pendre, merde à la fin.

Read More

Read More
Commis par pow wow on dimanche 9 mai 2010

Oui je sais.

En voyant le titre, vous vous êtes dit: "ah enfin!"

Puis en même temps, vous avez, comme moi, essayé d'imaginer des sexes qui pleuvent, et pas une petite averse mais des trombes (de fallope), et vous vous êtes dit: "Mais qu'est-ce que c'est que ces conneries de sexes qui pleuvent?"

Je le sais, je me suis dit la même chose, et j'avoue que l'idée de subir une averse de couilles par exemple me fait tout drôle, même habillé d'un ciré jaune, même muni d'un paracouille ouvert, je sais pas pourquoi je le sens pas. Bref.

En plus j'imagine mal Evelyne Dahlia présenter la météo:

"-Demain, des averses de bites sur tout le territoire et plus particulièrement sur la façade ouest, à noter un vent de secteur sud-est qui ramènera d'Italie quelques chutes de vulves en fin de journée, on note également un bulletin d'alerte sur les pyrénées orientales ou des tempêtes localisées pourraient entraîner des précipitations de couilles en rafale."

Oui bon voilà, je vous explique.

Comme l'audience de ce blog n'est pas au rendez-vous, et comme je sais ce que recherchent les internautes en me basant sur ce que recherchent les téléspectateurs en regardant la grille des programmes de TF1 (au hasard), j'extrapole donc de la télé à internet, je dis ça c'est juste pour placer le verbe extrapoler comme ça, j'en avais envie tout d'un coup comme ça, ça me prend des fois, puis vous voyez maintenant j'en n'ai plus du tout envie, donc je pense que je ne vais pas le replacer une deuxième fois avant la fin de ce billet, mais là j'extrapole, en fait on verra bien. L'avenir nous le dira. Ou pas. En fait on s'en fout. Voilà c'est ça.

Je me suis donc dit, fort de ce constat, qu'il était temps de verser dans le graveleux et l'obscène, du sexe du sexe du sexe, pour faire remonter les audiences (et pas que ça nom d'une pipe (oui...je sais)). La formule a fait ses preuves, la dernière en date étant les fortes audiences générées par une affaire survenue dans le milieu du football, je sais pas si vous en avez entendu parler. Malgré une relative discrétion et la pudeur naturelle des médias, l'info a filtré et les voyeurs se sont rués sur les photos d'une fille même pas belle, c'est dire si l'intérêt des gens est réduit et s'ils se ruent sur le moindre bout de cuissot qui passe, sûrement du manque ou une frustration quelconque, mais ne faisons pas de la psychologie à deux sous, les gens veulent des fesses, point barre.

Bon je me suis donc posé la question de savoir ce que j'allais proposer.

Je n'allais quand même pas nous filmer avec madame pow wow, moi comme qui dirait en train de visiter la grotte de la squaw. Ni madame pow wow en train de manier le calumet de la paix. Bon y a des limites, vous en conviendrez. Déjà quand les mouches nous regardent (à cause des odeurs), on est gênés. La pudeur. Et puis de ne pas savoir si on a affaire à des mouches adultes, ce qui pourrait encore passer, ou des mouches enfants, ce qui serait plus gênant. Le problème ne se pose pas quand il y a des asticots, car à ce moment-là on sait que ce sont des mouches mineures, donc basta. Merde, mais qu'est-ce que je raconte.*

En fait c'est pas aisé de proposer du sexe sans tomber dans le porno ou le trash. J'ai encore un fond de morale donc je me suis dit qu'on pouvait présenter les choses comme ça:



Oui mais c'est complètement con convenons-en, et puis c'est du boulot à faire tous les petits rectangles.

Après il y a la solution scientifique et pédagogique:




Sauf que c'est cru quand même. Et si on rajoute un slip, le résultat n'est plus le même, et ça perd beaucoup de son sens, par contre ça fait rigoler c'est vrai:




Bon... je passe sur la vie des animaux qui ont droit au respect de leur intimité:




Donc en fait, j'ai opté pour la solution qui satisfera tout le monde, autant les voyeurs que les esprits scientifiques les plus aiguisés, la partouze de bacilles:




Qu'on se le dise, ce blog n'a pas fini de montrer de la zigounette de bactéries, il faut vivre avec son temps et ses moeurs, et si je veux rameuter du pervers et du péquin salace, je me dois d'employer les grands moyens.



* J'espère que madame pow wow ne va pas lire ce billet sinon je vais me prendre encore des baffes: "non mais tu te rends compte de ce que tu dis, pour qui on va passer avec tes élucubrations, je n'aurais jamais dû me marier, maman m'avait bien dit que tu n'étais qu'un sale pervers, j'aurais eu mieux fait de l'écouter."

Read More

Un petit clip sympa de Oldelaf si comme moi vous êtes accro au café:

Read More
Commis par pow wow on vendredi 7 mai 2010






Là c'est encore un modèle sur A4.

Alors si je vous montre les modèles, c'est parce que j'ai les pochoirs découpés qui dorment dans des cartons mais je ne les ai pas, peints chez moi. Parce que quand je bombais sur des murs, il ne m'est arrivé que très rarement de ramener le mur à la maison. Voilà c'est logique si on réfléchit bien. Tiens, je vais acheter du carton un de ces quatre pour en refaire puis je vous montrerai. Pis voir si j'ai pas perdu la main.



Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More

Read More
Commis par pow wow on mercredi 5 mai 2010




Pour ceux que ça intéresse, un sondage sur $arko sur le site Expression publique.

Lâchez-vous et participez à la bérésina du Petit (regardez les résultats, c'est éloquent), ça fait pas de mal et faites tourner ce questionnaire, ça ne sert peut-être à rien mais il y a bien des gens qui analysent tout ça et le rendent d'une manière ou d'une autre aux concernés.

Bon anniversaire (trois ans demain) mon papa!

http://www.expression-publique.com/questionnaire.php?adresse=sarko17

Read More




Il est chouette mon coup de frein hein?

Ah ça, faut dire que j'ai pas fait dans la dentelle, et madame pow wow a fait des pieds et des mains pour tout saboter. Tout ça c'est sa faute. On est mariés pour le meilleur et pour le pire, bon ben faut bien reconnaître en toute honnêteté que le meilleur c'est moi, et que le pire c'est elle. Non, c'est pas du parti-pris ou de la mauvaise foi, les chiffres sont là, et ils sont têtus les chiffres.

Quoi quels chiffres? Meuuuh je sais ce que je dis, il y a bien des chiffres quelque part pour expliquer ça, tout s'explique par des chiffres, y a pas de raisons qu'on soit les seuls qui ne puissent pas bénéficier du secours des chiffres pour expliquer ça, de toute façon c'est sur nous que ça tombe toujours.

Avec les voisins on a eu l'idée en même temps d'acheter un salon de jardin en bois, eh ben ils y sont allés avant nous ces connards, eh ben on n'a rien acheté parce qu'il ne restait que des salons de jardin en plastique. Non pas le jardin, le salon. Je suis sûr que les voisins ont droit à des chiffres pour expliquer leurs problèmes, et que s'ils y vont avant nous, ils auront des chiffres en bois et nous des chiffres en plastique, comme pour le reste, c'est toujours les mêmes qui raflent tout.

Je hais les voisins.

Déjà, on n'a pas eu les moyens de s'offrir des voisins comme il faut, on a récupéré des vieux voisins d'occasion, voilà alors ça c'est aussi la faute de madame pow wow qui a voulu mégoter sur les voisins alors que moi j'en avais repéré des luxueux et pas très chers, mais non, madame pow wow a toujours raison, et on s'est fait refourguer du voisin de merde, genre de la contrefaçon chinoise qui tient pas la route. J'ai rien contre les chinois notez bien, mais ils tiennent pas la route. Quand vous voyez un accident de la route, si vous regardez bien la plupart du temps, c'est des chinois. On n'y peut rien c'est comme ça, les chiffres sont là.

Quoi quels chiffres?

Je le sais, y a pas longtemps j'ai été témoin d'un accident de la route. Voiture accidentée, blessés graves, tout le tintouin. Eh ben tenez-vous bien, c'étaient des chinois. Bon j'ai regardé dans la bagnole, le GPS était chinois, les téléphones portables aussi, tout ce qu'il avaient était chinois. Du coup on n'a rien pris, c'était de la camelote. J'ai même pas déshabillé les blessés, leurs fringues aussi étaient made in china. Du coup je leur ai mis des coups de latte de colère parce qu'ils ruinent la France avec leurs produits de merde. Bon j'ai juste pris l'argent, pour le déplacement, voilà c'était symbolique quoi. J'ai pas non plus appelé les secours, c'était que des chinois, il en reste un milliard et demi, on va pas chier pour si peu oh eh.

Oui pour en revenir aux voisins, pour dire les choses honnêtement et si je fais abstraction de tout jugement personnel, en fait c'est des gros cons. Catégorie socio-professionnelle intermédiaire, rien de bien méchant. Bon lui c'est pas une flèche c'est certain, il n'a pas inventé le fil à couper l'eau chaude, ça se voit tout de suite. D'ailleurs je lui ai déjà demandé:

"-C'est toi qui as inventé le fil à couper l'eau chaude?"

Il m'a répondu:

"-Mais non, de quoi tu parles?"

"-Rien que jui ai dit, je le savais, les chiffres sont têtus, mais ils sont là mon p'tit bonhomme, pas la peine de faire le malin."

Bon, sa femme est pas terrible non plus, vaguement attirante mais sans plus. Elle s'habillerait un poil plus sexy, je consentirais peut-être à faire un effort pour la draguer, mais là non, je suis pas l'abbé Pierre quand même.

Leur fille par contre, 13-14 ans je sais pas trop, c'est pas le genre qu'a froid aux yeux, maquillée et aguicheuse comme un casino de Las Vegas, ça clignote de partout. Que chte foutrais des claques à ça et que chte rhabillerais ça en moins de deux mon vieux, et hop direction la cage dans sa chambre en attendant qu'elle ait fini sa puberté, avec le fusil au pied du lit pour repousser les éventuels prétendants et tirer dans les scooters qui passent devant la maison. Tout le monde en maison de correction, allez hop! Polanski serait dans le coin, il arriverait malheur ça je vous l'dis. Un peu de champagne et un peu de drogue, et allez-donc, on se repaierait du Béachelle à la télé, ils sont inconscients ces parents, on dirait que Béachelle à la télé ça leur fait même pas peur!

Le petit, une dizaine d'années, toujours le nez dans sa console, je supporte pas les mômes qui sont tout le temps sur leur console, ça les abrutit. Pendant ce temps-là ils ne regardent pas le foot et ne boivent pas de la bière, c'est du temps d'éducation perdu. Du coup je lui demande ses jeux et je raye ses CD et je lui rends avec un pack de bière, il me remerciera quand il sera grand.

Même leur chien, aux voisins, c'est un con. Un chien de cons, c'est bien simple. C'est un roquet qui vous tourne autour, qui gueule, mais qui gueule, le genre pas franc du collier. Comparé aux miens, y a pas photo. Le mien, le gros par exemple, bon ben il rentre dans le lard direct, il vous déchiquète un facteur en moins de deux, il est pas là à pinailler, non non, c'est pas le genre à tourner autour du pot. C'est franc, c'est carré, c'est direct, ça tergiverse pas des heures.

Oui, tout ça pour dire quoi? Mais je ne me rappelle plus avec toutes ces conneries, c'est malin!

Ah oui, alors il vous plaît ce coup de frein? Parce que je peux freiner encore plus. Et plus on freine moins on va vite. C'est pas moi qui le dis c'est les chiffres.

Et ils sont là, les chiffres.

Et têtus.

Read More
Commis par pow wow on mardi 4 mai 2010

Read More
Commis par pow wow on lundi 3 mai 2010










Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif