Voilà un mec digne d'intérêt.

Il y a eu des tas de bouddhas dans l'Histoire, des bouddhas blancs, des bouddhas noirs, des bouddhas créoles, tout plein des bouddhas partout, peut-être même des filles, des bouddhas nanas, mais le Président Directeur Général des bouddhas c'est lui, Siddhartha Gautama, le fondateur du bouddhinisme, maison fondée au 5ème ou 6ème siècle avant Jean-Christian de Palestine.

Il n'avait pourtant pas eu de formation spécifique de bouddhiniste le mec, mais il a vite gravi les échelons quatre à quatre en fayotant un peu c'est vrai, pour être promu bouddha titulaire, ça veut dire que le gars est éveillé, et qu'il crapahute à l'aise dans le Nirvana (pas le groupe de suicidés), aussi à l'aise que quand vous allez chez le boucher (c'est un exemple bien sûr, personne ne se lève le matin en se disant: "tiens, si j'allais crapahuter chez le boucher aujourd'hui?", c'est stupide,
permettez-moi de vous le dire, votre réaction est stupide).

Ses parents avaient des sous, donc ils avaient de quoi s'acheter des nems au crabe ou de se faire de la raclette je suppose, enfin rien n'est précisé à ce sujet, c'est fort dommage, oh et puis on s'en fout finalement, ça ne nous empêchera pas de dormir, je sais pas ce que vous en pensez. On s'en fout aussi remarquez.

Bon, sa naissance est des plus bizarres, il paraît même qu'un éléphant serait dans le coup (bonjour les pratiques folkloriques en Asie), et sa maman l'aurait conçu en songe, ça c'est ce qu'on dit quand il y a anguille sous roche, je voudrais pas dire.
D'ailleurs ça rappelle d'autres histoires en Palestine, en Egypte, en Perse, en Asie et compagnie, l'histoire d'un messie est souvent la même (vérifiez). Ça accrédite, selon moi, que soit effectivement il y a eu un "messie" originel qui a été adapté ensuite aux diverses religions (vraies ou fausses, notez), soit qu'on se moque de nous (c'est pas impossible, notez aussi).

En tous cas c'est le mec qui invente la téléportation, comme dans Star Trek avec le Capitaine Queurque et le Docteur Spockque, vous savez, cette série des années 60 à la con. On prédit à son père qu'il sera Roi ou crève-la-dalle, et bien sûr son père préfèrerait qu'il soit Roi autant que possible, pour reprendre la boutique, ça se comprend. Le pitchounet Siddhartha Gautama vit donc comme un coq en pâte pendant longtemps avant qu'il ne découvre que le peuple souffre, car on lui avait caché, oh les vilains tout plein.

Il fait alors quatre rencontres qui le font gamberger à mort. Un malade qui lui fait prendre conscience de la maladie (normal), un condamné à mort qui lui fait prendre conscience de la mort (imparable), un vieux qui lui fait prendre conscience de la vieillesse (c'est bien foutu quand même), et un ermite (Bernard) qui lui fait comprendre la sagesse. C'est clair, c'est carré, c'est concis, c'est tout moi.

Bon, il s'en va alors en pleine nuit en loucedé, renonce aux fastes et aux petits tailleurs bien coupés de chez Chanel et aux sacs Vuitton, et il démarre en fanfare une vie de méditation et d'ascèse. Gonflé le mec. Mais pendant plusieurs années et après épuisement, il constate qu'il a médité à mort et ascèsé comme un méga-dingue, mais qu'il n'a rien appris, que dalle, que ce n'est pas la bonne voie, qu'il aurait dû écouter mieux son conseiller d'orientation à la fin de sa troisième, mais évidemment Môssieur n'écoutait personne et ne rêvait que d'un scooter et de gel dans les cheveux.

Et là il comprend qu'il faut y aller tout mollo les costauds, qu'il ne faut pas aller dans les excès, ni dans un sens ni dans l'autre, qu'il faut y aller pépère-mimile dans une voie médiane, moyenne, pile au milieu, au centre, sur la ligne blanche, un peu comme François Bayrou, bon si avec ça vous n'avez pas compris, je ne peux rien faire pour vous. Son existence ne sera plus faite ni d'austérité ni de laxisme, mais un truc entre les deux, peut-être un mix des deux, comme un sévère je m'en foutisme... Ah ben non, ça colle pas. Bon ben imaginez un truc médian entre un rasta et un facho. Voilà, ça c'est pas mal. Doc Gynéco? Oh non pas lui, merde. Bon oubliez. Toutes façons on s'en tape, dans un quart d'heure vous aurez oublié ce que vous avez lu, je pourrais même dire qu'il a fini à faire le tapin place de Clichy, je suis sûr que ça ne vous marquerait même pas. C'est désespérant.

Bon ensuite il s'assied sous un arbre et il décide de ne plus en bouger avant de trouver la Vérité (vaste programme). Bien sûr, là il est lâchement agressé et tenté par un diable local du patelin du canton (ça rappelle toujours d'autres histoires), mais il tient le bon bout Sisidd, et il finit par réussir son examen, il atteint l'illumination, la compréhension de tout, sauf des femmes, personne ne peut comprendre les femmes.

Bon après en gros, il dit que tout le monde peut devenir un illuminé comme lui (sympa), et qu'il faut tendre vers le renoncement (je fais simple parce que de toute manière, je suis sûr que vous vous en foutez, et que vous n'allez renoncer à rien du tout, ah si peut-être, à venir sur ce blog si ça se trouve). Bon il dit qu'il faut s'écouter vivre, fermer les yeux et faire la sieste pour trouver la sérénité (c'est pas con, mais dans un hamac après une bouteille de rosé, ça aide).

Après il s'en va encore (c'est un maniaque) pour tailler la route dans la région, et il enseigne à tout le monde au passage, pendant des dizaines d'années. Il fonde un truc un peu comme une secte, sauf que c'est pas une secte, c'est comme une église, sauf que c'est pas une église, un peu comme une religion, sauf que c'est pas une religion, bon peut-être comme une école alors, oui mais alors si le mec a crapahuté comme un méga-ouf toute sa vie pour finir par revenir à l'école, il aurait dû commencer par là. Après il meurt en souriant, à 80 ballets. Notez enfin que les anciens étaient malins et savaient des choses. Pour pallier un trouble de la vision comme la dégénérescence maculaire par exemple, ils avaient un troisième oeil de secours. Pas con.

Ses dernières paroles sont:

« Toutes les énergies constructrices sont impermanentes ; Travaillez efficacement sans relâche ; Soyez d'intention bien concentrée ; Surveillez la pensée ! »

C'est un peu con cette histoire non?

Non je déconne en fait, j'aimerais bien être un bouddha. J'y travaille modestement, comme je peux.

Commis par pow wow on mardi 9 mars 2010
categories: , | edit post

0 réactions disproportionnées

.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif