Je sais pas si vous oui, mais moi non.

Du moins je ne l'ai pas encore fait, et pourtant ça me tente, bien que n'étant pas franchement emballé. Ça se fera peut-être.

Mais il faut bien y réfléchir c'est vrai, ce n'est pas le genre de décision que l'on prend à la légère.

Pourtant je suis plutôt classique dans mes goûts, je ne suis pas homme à m'éparpiller dans de nouvelles aventures inconsidérées, à foncer tête baissée dans l'inconnu, et j'aime bien avoir mes repères familiers, y a rien de plus embêtant, pour moi, que d'être surpris par ce à quoi je ne m'attends pas. Ben si, ne faites pas les étonnés, ce que je dis est cohérent. C'est même ma marque de fabrique. Je préfère être surpris par une chose à laquelle je m'attends, non c'est juste parce qu'étant un poil nerveux, émotif, réactif et cardiaque, je n'ai pas droit à l'erreur. La moindre surprise un peu forte et hop, je peux me retrouver du jour au lendemain chez nos amis les morts. Comprenez donc que je marche sur des oeufs (c'est une image bien sûr, je ne suis pas présentement en train de patauger dans le blanc d'oeuf et les coquilles broyées, réfléchissez deux minutes).

Non alors je sais que je doute peut-être un peu trop, car tous ceux qui l'ont fait ont été enchantés.

J'ai des tas d'amis qui l'ont fait, et à les entendre, on ne peut pas mourir dans la vie sans l'avoir fait au moins une fois. Oué eh ben moi je leur rétorque que j'ai pas envie, que j'ai peur, et pis que j'ai plein de problèmes, tiens comme là par exemple j'ai un cor au pied eh ben je voudrais bien les voir à ma place assumer le poids d'une existence quand on a un cor au pied, là ils se rendraient compte de ce qu'est un vrai problème et je le dis sans méchanceté (bon j'ai pas vraiment de cor au pied, mais il faut bien que je trouve une excuse sans faille, qui ne souffre pas la discussion). Ils me disent tous que chuis un trouillard et que pourtant si je savais ce que je rate, et bien je m'y ruerai, ruerai ça fait con comme verbe avec une conjugaison à la noix mais bon, pour ressentir l'abandon devant le sublime, l'extase des sens, l'enivrement de l'abandon, l'extase du sublime, l'enivrement des sens, la sublime extase de l'abandon à l'envivrement des sens, enfin un truc comme ça, j'ai rien compris, t'façon j'ai séché toute la philo tout plein au lycée, je me faisais des tatouages au stylo bic plutôt que d'écouter les conneries des philosophes. Mais ça a pas tenu (les tatouages).

C'est pas que je refuse catégoriquement de le faire, je ne suis pas borné, je ne suis pas fermé à toute tentative, je le sais bien qu'il faut prendre sur soi à un moment donné, que le plus dur c'est le premier pas, que des millions, sinon des milliards de personnes l'ont fait avant moi, mais j'ai des principes dans la vie, je préfère me réserver pour le bon moment, avec la bonne personne, pour que l'expérience soit satisfaisante. Eh oui c'est ça aussi le truc. Il faut que je trouve une jeune femme avec laquelle je puisse me laisser aller à cette expérience en toute confiance, trouver le bon endroit spécialisé dans lequel on pratique ce genre de choses, je dois être en confiance. En tous cas c'est un truc qu'on fait à deux dans une perspective jouisseuse et détendue, c'est pas le truc qu'on fait tout seul le soir en slip devant sa télé, devant une cassette un peu glauque, en essayant de dissiper le sentiment de honte qui nous monte aux joues.

De toute manière je ne suis pas un abruti (quelqu'un veut dire quelque chose?), je sais bien que je vais devoir y passer un jour, et que si ça n'est pas moi qui le décide et qu'on me le fait faire sous la contrainte ou pire, la force, alors l'expérience serait traumatisante, désastreuse, et je pourrais bien ne jamais m'en remettre. Des tas de gens sont passés par là, et on retrouve nombre d'entre eux dans l' antichambre de la folie, ou dans les couloirs chez les zinzins, ne survivant pas ou mal à un tel martyre. Ça se comprend, franchement.

Non vraiment, il faut que j'y réfléchisse. J'ai encore des doutes.

Parce qu'au départ il faut bien le reconnaître, je suis très sceptique, sur la choucroute au poisson.

Ah oui vous aviez compris, je parlais de la choucroute au poisson bien sûr, mais je pense que c'était évident pour tout le monde.

Commis par pow wow on jeudi 25 mars 2010
categories: , | edit post

0 réactions disproportionnées

.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif