Sur les plus belles images de ma vie.

Je parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître bien sûr. J'étais jeune, et je me disais l'Amérique, je veux l'avoir et je l'aurai. Je me voyais déjà en haut de l'affiche c'est vrai, je voulais être le plus en vue quand on fait la java le samedi à Broadway. Aaah, voyage voyage, c'était mon rêve. Je ne voulais pas devenir le poinçonneur des Lilas, le gars qu'on croise et qu'on ne regarde pas. Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons en chantant, et tout pour la musique, c'était ça ma vie. Je ne voulais pas rester dans le Nord, car au Nord c'était les corons, la terre c'était le charbon, les hommes des mineurs de fond. Je ne voulais pas être comme mon père. Dans son vieux pardessus râpé, Il s'en allait l'hiver, l'été,
dans le petit matin frileux, mon vieux.

En classe, en rêvassant, je me demandais qui a eu cette idée folle un jour d'inventer l'école où je m'ennuyais. Bien sûr, je préférais manger à la cantine, avec les copains et les copines, mais je m'ennuyais. j'imaginais le maître tout nu et tout bronzé, c'est dire si je me faisais chier, et arrivait quatre heures et demie, mais oui mais oui, l'école est finie. Mais il y avait cette fille que j'aimais, je me disais cette fille-là mon vieux, elle est terrible, et j'osai un jour l'aborder:

"-Je m'présente, je m'appelle Henri, j'voudrais bien réussir ma vie, être aimé, et toi?
-Je m'appelle Emilie jolie.
-Je t'aime comme un fou, comme un soldat, comme une star de cinéma. Tu sais ma môme que j'suis morgane de toi?
-Laisse béton."

Bon cette histoire n'a pas duré, on avait dix ans faut dire. Si tu m'crois pas hé, t'ar ta gueule. Et elle était trop petite de toute façon, et je me suis dit:

"-Maintenant, j'veux du cuir, pas du peep-show du vécu, j'veux des gros seins des gros culs". Mais si je dis ça, je casse mon image.

J'ai grandi puis je l'ai rencontrée, à bicyclette, elle, la bombe humaine, la fille aux bas nylon, sur ce petit chemin qui sent bon la noisette. On s'est aimés dans les maïs, t'en souviens-tu mon Anaïs? Elle m'a dit:

"-Un jour j'irai à New York avec toi toutes les nuits déconner.
-O Marie, si tu savais tout le mal que l'on me fait.
-Je sais, c'est point commode d'être à la mode.
-Est-ce que tu viens pour les vacances? moi je n'ai pas changé d'adresse.
-Oui, on ira où tu voudras quand tu voudras, et l'on s'aimera encore.
-Viens poupoule.
-Tiens, t'auras du boudin.
-Quoi, qu'est-ce qu'elle a ma gueule?"

Je suis allé voir ses parents:

"-Vous permettez Monsieur que j'emprunte votre fille?
-Alors les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics, vous voulez vous marier? Tant d'amoureux l'ont essayé, qui de leur bonheur ont payé ce sacrilège..."

On s'est mariés. Un banquet joyeux, j'ai bien mangé j'ai bien bu. On a acheté une maison. C'est une maison bleue, adossée à la colline. On a vécu heureux. Big bisous, big bisous.

Et alors?Et alors?

Zorro est arrivé-é-ééé.

Non j'déconne.

Et puis le temps à fait son oeuvre, le temps est assassin, un jour elle est tombée sur ma maîtresse:

"-Qui c'est?
-Bécassine, c'est ma cousine."

De mon côté, j'ai croisé son amant:

"-Qu'est-ce qu'il fait, qu'est-ce qu'il a, qui c'est celui-là ?"

Et puis...Je suis venu te dire que je m'en vais et tes larmes n'y pourront rien changer. On a fini par se séparer. Adieu les jolis foulards.

Elle m'a dit:

"-Je s'rai content quand tu seras mort vieille canaille. Ecoute les orgues elles jouent pour toi,il est terrible cet air là, j'espère que tu aimes c'est assez beau non, c'est le requiem pour un con."


Merci à Aznavour, Dassin, Sardou, Desireless, Gainsbourg, Berger, Bachelet, Guichard, Gall, Carlos, Sheila, Johnny, Balavoine, Chatel, Renaud, Souchon, Montand, Téléphone, Clerc, thiéfaine, Cordy, j'ai oublié leur noms à ces deux crétins, Mayol, la légion, Adamo, Brassens, Le Forestier, Salvador, Samson, Goya, Vassiliu. Merde, j'ai oublié Brel.

Read More
Commis par pow wow on mercredi 31 mars 2010


Génial ce qu'on peut faire avec une bande de cassette audio!


Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More




Il est temps de se poser quelques questions, voire de réfléchir à quelques interrogations.

Bon, j'en suis où avec ce blog?

Euhhh...ben moi ça me plaît assez je vous le dis sans ambages, j'ai cru pouvoir faire pire.

Le seul truc, c'est que j'étais loin d'imaginer tout le temps que ça prenait vraiment, j'ai sûrement un peu sous-estimé l'ampleur de la tâche. Mais bon, faut assumer, je suis pas du genre à laisser tomber aussi facilement, et il y a sûrement un rythme à trouver.

La chose dont je suis assez content, c'est que je ne voulais pas faire ce qu'on voit mille fois par jour sur internet. Je parcours un peu les blogs forcément, et il y a de tout, forcément aussi. Il y a les blockbusters qui se font pas chier, le genre je poste une vidéo avec 6 lignes de texte et ça fait mon billet du jour et hop, je retourne à mes occupations et ça fait 2000 ou 3000 connexions. Certains font des audiences qu'ils ne méritent pas mais bon, chacun fait ce qu'il veut. Ou ce qu'il peut, remarque.

Moi je ne suis pas trop un suiveur, et diffuser le buzz du moment ou la dernière sortie d'Eric Besson qu'on peut déjà voir partout, ça me fait chier. je mets bien quelques vidéos, mais ce sont des choses que j'espère faire découvrir. Concernant les billets et l'esprit général du blog, je suis plutôt un "créatif" en général, et là comme ailleurs j'aime me donner un peu de mal et exprimer un point de vue que j'espère original. Parfois c'est maladroit, parfois c'est mal foutu, parfois c'est limite irréfléchi, mais j'essaie de faire un effort pour offrir autre chose. J'ai envie de faire découvrir ce que je fais, ce n'est pas une question d'ego boursouflé ou chépakoi (enfin je pense pas, c'est toujours possible vous allez me dire mais j'espère qu'il ne s'agit pas de ça), c'est juste que je sais faire des choses et j'ai envie de le partager, sans plus. Je ne vends rien, je ne force à rien, j'essaie juste de distraire. Y compris moi-même bien entendu.

Bon, chez moi ça plafonne au mieux à 90 visites par jour les jours de très grand vent...Il y a des tonnes de petits blogs super-bien foutus, avec du contenu très intéressant, des blogs super-beaux et de véritables artistes, mais beaucoup de petits comme moi ne savent pas se vendre, ou n'ont pas envie de leur "quart d'heure de gloire". Bien sûr, j'aimerais être lu par le plus de gens possible, et puis d'un autre côté je ne veux pas devenir une star comme Loïc le Mort par exemple qui pense bizenesse, holding et parts de marché, facebook et marketing viral avant toute chose. Y a d'autres exemples, ceux qui font de l'audience avec un vrai contenu bien péchu. Je pense à Djac ou Maybe Elle par exemple, allez voir chez eux, il y a du contenu original, fouillé et en quantité. Y a les ceux comme Hermès qui ne font pas des audiences hollywoodiennes non plus mais qui écrivent TRES bien ce que je ressens souvent.

Bon.

Pour l'instant ça va, je rame un peu mais ça va aller. Faut dire que je ne me prends pas la tête non plus, je n'en fais pas des insomnies, et ça reste un exercice ludique, et pourvu que ça le reste. Toute manière, j'ai pas le choix c'est ça hein? Faut pas que je compte sur ce blog (ni sur vous) pour me faire des testicules aurifères c'est ça? Va falloir attendre encore pour changer la Jeep, et va falloir attendre encore plus pour le Range V8 supercharged à 75000 euros c'est ça? Je suppose qu'il est inutile de continuer à rêver de la Bentley Continental GT, hein?

Au niveau de l'humour qui m'anime en général, faut que je fasse une mise au point. J'essaie, sur ce blog de bon aloi, de me tenir assez correctement vis à vis de mon public. J'espère que je ne vais pas trop loin, ayant pris un pli assez hard parfois, je ne me rends pas forcément compte. Je ne vous cache pas que je vais parfois au-delà des limites communément admises, j'aime bien ça, je n'ai pas de tabous en ce domaine, et j'avoue que souvent dans mon entourage, j'ai réussi à semer la consternation assez facilement. Rassurez-vous, je vais m'employer à essayer de ne choquer personne. C'est de famile faut dire. Mon frère était pareil sinon pire que moi, et jusqu'à sa fin on a pas mal rigolé y compris de son état (cancer), mais c'était pas le dernier à déconner en tous genres. Bon je vous donne un exemple de ce qui nous anime (animait), pis après j'arrête, promis. Le jour de sa mort, les médecins nous appellent dans le bureau, l'air super-grave, pour en parler. On y va avec ma mère et ma soeur, et le médecin nous demande si on est d'accord pour le prélèvement d'organes qu'il avait accepté. Nous lui disons bien sûr pas de problème. J'en profite alors pour lui demander si je peux récupérer du boyau pour faire de la saucisse en son honneur. L'air très sérieux. La tête du mec. Il me dit que c'est la première fois qu'on lui demande ça (tu m'étonnes). Puis je lui dis que je plaisante, qu'on est comme ça dans la famille et qu'on dédramatise tout un max. Finalement il sourit aussi nous disant que c'est bien qu'on prenne les choses comme ça. Bon ben voilà. Y en a chez qui ça ne passe pas (ça se comprend). Ce n'est pourtant pas de l'irrespect ou de la désinvolture, c'est une manière de relativiser et d'accepter les choses.

Donc voilà, j'espère que vous vous plaisez à me lire, pardon d'avance pour les fois où il y aura du mou et du jeu dans la rédaction ou la publication des billets, c'est ça qu'est bien avec moi, rien n'est jamais sûr, et le pire n'est jamais loin.

Bonne lecture.

Read More
Commis par pow wow on mardi 30 mars 2010

Read More

Si vous aimez la promiscuité et le bouillon de culture, go to Japan!

Read More




Vous allez me dire que j'exagère.

Si allez, dites-le moi.

J'aime avoir mal.

Oh ouiii, disez-moi des trucs méchants.

Nan j'déconne.

Bon.



J'ai parlé l'autre jour de mon chat en toute décontraction, pour détendre l'atmosphère, pour me rapprocher de vous, pour que tombent les barrières entre nous, pour que nous communiions tous dans une même espérance, pour que nous nous trouvions des points communs je sais pas, comme les femmes et l'alcool de patate, le point de croix ou la sculpture en saindoux, le tir au flash-ball ou la nécrophilie, la fraude fiscale ou les grains de beauté malins, enfin bref elles sont longues les listes de ce qui nous passionne, mais ce n'est pas là où je veux en venir. D'ailleurs je me demande souvent où je veux en venir, exactement, en général.

Je n'ai pas la réponse.

Non là, je dois dire que l'heure est grave.

Non je déconne pas, arrêtez merde, vous avez devant vous un mec très inquiet. Enfin...vous avez devant vous un écran très inquiet. Enfin...vous avez devant vous VOTRE écran bien sûr, qui reflète l'inquiétude d'un mec. Faut vraiment tout vous expliquer. Je me demande si vous êtes aptes à comprendre ce que j'écris.

Vous avez passé des tests de QI récemment? Non, ce serait bien de me faire part de vos résultats.

Non juste comme ça.

Non j'ai un big problème, c'est mon chien. Le noir.

Il nous fait peur, à ma femme et à moi. Comment dire...il y a quelque chose qui ne tourne pas rond (notez que si c'était du chat dont il s'agissait, nous aurions pu rigoler comme des malades car alors j'aurais dit: avec le chat, il y a quelque chose qui ne tourne pas ronron, mais l'heure n'est pas à la plaisanterie, calmez-vous) avec ce chien.

Déjà, depuis tout petit, il s'habille avec une sorte de burqa noire en poil de chien véritable qui lui couvre intégralement le corps, de la têtête à la queuqueue et même les papattes. En fait on ne voit que ses yeux et ça fait peur, on ne sait pas si c'est un gars ou une fille, avouez qu'il y a un problème. D'autant que lorsqu'on lui pose la question, il élude systématiquement et nous ramène son jouet en guise de réponse, on voit bien qu'il veut éviter le sujet. Un jour j'ai voulu lui ôter sa burqa de force pour voir une bonne fois pour toute de quoi il retournait, eh ben il a montré les crocs. J'vous jure. C'est le signe qu'il cache quelque chose non?

Je crois que mon chien est devenu un terrorisse islamisse comme à la télé dans les informations de TF1. Je vous rappelle qu'étant d'obédience Terre-Neuvienne au départ, il devrait aboyer avec un fort accent canadien, ce serait logique. Or nous avons constaté depuis un moment avec ma femme qu'il n'aboie plus en canadien mais en lévrier afghan. Je crois qu'il a basculé.

Je passe rapidement sur le fait qu'il traite sa femelle comme une chienne, ça c'est un signe aussi. J'ai aussi remarqué qu'il cachait dans une poche sous la queue quelque chose qui forme deux grosses excroissances, on jurerait qu'il se balade avec deux grenades dans les poches. Avant, il jouait innocemment à la baballe en caoutchouc, maintenant il joue à baballes réelles. Non je vous dis, il s'est radicalisé.

En plus, je crois qu'il trafique de la drogue hallucinatoire comme à la télé dans les reportages de TF1. Sous son panier, j'ai trouvé une cachette de cachets qui s'achètent en sachets.

Je crois aussi qu'il se fabrique clandestinement des croquettes artisanales. Mais j'ai pas de preuves, j'attends de trouver le lance-croquettes qui va avec. D'ailleurs maintenant, il réclame des croquettes hallal pour son repas. Allez trouver des croquettes hallal vous, après 19h!

Nan j'vous dis, on n'est pas rassurés, et quand j'ai dit à ma femme qu'on devrait apprendre un sport oriental d'autodéfense pour se prémunir contre une éventuelle attaque, elle m'a dit:

"-Y a pas de lézard Martial (oui, des fois je m'appelle Martial pour les besoins du récit), on va prendre des cours et on va devenir ceintures noires de karaoké, on pourra se défendre au besoin."

Ma femme c'est une bonne femme, elle est de bon conseil. J'en changerais pour rien au monde, sauf pour une plus jeune. On va continuer à surveiller la bête discrètement. Je vous tiens au courant si y a une évolution.

Mise à jour SPECIALEMENT pour Djac:

Et ça, t'appelles pas ça un genre de burqa noire en poil de chien véritable peut-être?
Clique dessus et la vérité t'apparaîtra dans toute son horreur.

Read More




Aaaarghhhh!

Encore un sacrilège d'inspiration russo-mongoloïde (plus ou moins)!

Quand je vous dis que ce type est un malade!

Petit meuble ancien ripoliné par mes soins.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More




Les gens sont cons quand même.

Oui enfin pas tous on est d'accord.

Faut dire que les plus cons prennent sans complexe la part des autres, bon cela dit on ne va pas se plaindre, moi je laisse ma part bien volontiers, même gratuitement, c'est cadeau. Certains mériteraient un prix Nobel quand même, c'est des genres de bêtes à concours. Vous voyez les boeufs énormes du salon de l'Agriculture, vous savez le truc qui fait 20 tonnes avec un anneau dans le nez et des plaques de premiers prix accrochées au dessus de sa paillasse, et un rude paysan du fin fond des Pyrénées à côté, hirsute et bien râblé, sentant bon la vieille tome de brebis à 15 mètres et qui dit "ça c'étions l'Balthazar nom didiouuu, c'étions eul' plus beau d'mes bestiaux nom de nom, hein l'Balthazar qu't'étions eul' roi d'la ferme"?

Eh ben y en a ils ont juste les plaques en moins, 20 tonnes en moins, l'anneau dans le nez en moins, y font pas sensation au salon de l'Agriculture c'est vrai, mais c'est des boeufs finis, quasiment des phénomènes de foire, on se demande si leurs parents sont des humains, ou s'ils n'ont pas été conçus dans des bordels de campagne un soir de grande beuverie par tout un régiment en goguette, genre ma mère c'est la grande Zaza du bois Joli de la départementale 50, et mon père c'est le 201ème régiment de parachutistes de Strasbourg. Nan mais c'est vrai quoi.

On se pose alors légitimement la question de savoir pourquoi la nature, d'habitude si cruelle, sans pitié, et si prompte d'ordinaire à éliminer sans faiblesse le moindre organisme un peu ramollo du chromosome, un peu liquide de l'encéphale, un peu déficitaire du neurone, on se demande bien ce qu'elle a foutu cette fois-là cette conne, non mais quelle conne chte jure, de laisser passer un déchet bon pour l'euthanasie et l'équarissage, d'octroyer généreusement un laisser-passer à un mec qui a à peu près la même valeur qu'1 centimètre cube de pus, avec même peut-être une légère plus-value pour le pus, allez savoir. Non on l'aime bien la nature mais faudrait qu'elle arrête de déconner parfois.

Là normalement, vous vous dites "ah ben tiens, le mec il est en colère".

Pas du tout.

Je suis TRES en colère.

C'est que tout à l'heure j'étais dehors à sortir mes bidons verts de 500L qu'on achète en jardinerie pour récupérer l'eau de pluie, vous savez. C'est la saison, il flotte pas mal et ça va se remplir assez vite. Passe un pauvre Dugland du coin sorti de chépahou qui ne trouve rien de plus intéressant que de vouloir me tenir la jambe, comme si on avait des jambes à tenir disponibles pour tout le monde, je suis pas un magasin de jambes connard. Mes 6 bidons sont sortis et installés, et au détour de son discours dont je ne saurais rapporter ni la teneur ni la tonalité générale tant l'individu m'ennuyait, il me dit à un moment, en parlant des bidons, "ça c'est un truc pour les radins qui veulent pas payer l'eau", avec un rictus ridicule. Et il attend, content de sa sortie, ce trou du cul.

Je le regarde.

Sûrement avec un air ahuri, genre comme si j'avais vu la Sainte Vierge déguisée en Marylin Manson, pareil.

Là tout de suite, si j'avais eu un tractopelle sous la main, je lui mettais un grand coup de godet de tracto sur le museau et je l'enterrais sur place, puis je demandais la Légion d'Honneur dans la foulée.

J'ai pas de tractopelle sous la main, penser à en acheter un.

"Eh machin, que j'y ai dit, tu sais compter? Regarde un peu, fais fonctionner tes neurones si y'en a, chaque bidon vaut environ 50 euros dans les magasins de jardin, si t'as été à l'école, tu peux envisager que j'ai pour environ 300 euros de bidons pour 3000L de flotte. La même quantité tirée au robinet, je la paierai environ 6 euros, tête de noeud."

Non eh, chuis le mec sympa, mais faut pas me chauffer, et puis j'ai un sale côté pit-bull quand je m'y mets.

Du coup ça l'a calmé, il a esquissé un léger bonsoir comme s'il ne s'était rien dit ni passé, et il a passé son chemin. Je pense que je ne le reverrai pas tout de suite.

C'est vraiment dommage, avec un tractopelle, je crois que j'aurais pris un plaisir vicieux à le mettre en charpie.

Read More
Commis par pow wow on dimanche 28 mars 2010

Une excellente petite animation de Scrat, l'écureuil de L'âge de glace.

La vidéo est inversée horizontalement mais c'est pas grave.


Read More


Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More




Vous avez sans doute vu cette affaire dans les médias, de cette femme handicapée en fauteuil roulant pleurant devant les caméras, parce qu'elle s'est faite débarquer d'un avion de la très humaine et très smart compagnie EASYJET. Ah, c'est qu'ils sont embêtés chez EASYJET, le patron au téléphone a bien tenté de s'excuser, de compatir, de rassurer mais bizarrement, on n'y croit pas une seconde à ce repentir.

Faut dire que les handicapés dans la société, c'est un vrai handicap. Pour nous bien sûr, la frange de la société bien portante. Tout est fait et conçu pour nous, et c'est normal au fond, c'est nous qui faisons avancer la société. Et on n'a pas de temps à perdre. Déjà qu'un obèse ose se dire qu'il est légitime qu'il ait le droit de prendre l'avion comme tout un chacun, oui mais mon petit Monsieur, on le répète assez, insidieusement peut-être, tous les jours partout tout le temps, que vous n'êtes pas dans la norme, vous le voyez bien quand même, à la télé, dans les magazines, vous n'êtes pas comme nous. Dans les magasins, vous peinez à trouver des vêtements à votre taille, cela devrait vous faire réagir. Et la seule case dans laquelle on veuille bien vous reconnaître, c'est comme consommateur, je veux dire de nourriture, parce que de ce point de vue vous êtes un bon client. Pour le reste, vous voyez bien que vous êtes encombrant.

Ce n'est pas pour rien que Christophe Barbier, un grand penseur contemporain, ait impeccablement analysé et démontré à tous que si vous êtes obèse, c'est en grande partie de votre faute. Vous vous laissez aller, vous n'avez pas de volonté, vous vous goinfrez sans penser à ce que vous allez coûter à la société, médicalement parlant. Si tout le monde faisait comme vous cher Monsieur...

Quant à vous Madame, vous conviendrez qu'on ignore la raison pour laquelle vous êtes dans un fauteuil roulant, peut-être est-ce votre faute, peut-être rouliez-vous un peu trop vite un jour, l'alcool aidant, après tout, qui nous dit que votre état n'est pas dû à une certaine désinvolture?

Alors comprenez qu'une compagnie aérienne puisse vous refuser de voyager, vous embarque puis finalement vous débarque au prétexte que vous n'êtes pas accompagnée. Comprenez qu'en cas d'urgence, il ne se serait sûrement pas trouvé quelques bonnes âmes et bonnes volontés pour vous sortir de là comme les autres, les gens sont devenus tellement indifférents. On se demande bien pourquoi d'ailleurs, ils sont pourtant baignés au quotidien dans des valeurs de respect, d'entraide, de compassion et d'humanisme, tout le monde vous le dira. Alors nous pensons que non seulement vous risquiez pour vous-même en cas d'incident, mais peut-être auriez-vous mis en danger la vie d'autres personnes, il était du devoir de cette entreprise de ne pas mettre en péril ce vol.

Et que voulez-vous, c'est un fait indéniable, vous les handicapés, vous ralentissez tout le monde. Vous cassez le rythme de la société, et la société a besoin d'aller à toute vitesse aujourd'hui. Si la société ralentissait et se mettait à réfléchir, à penser à l'autre, à se remettre en question, on tuerait la sacro-sainte com-pé-ti-ti-vi-té. Ah ça c'est un mot qui vous échappe, n'est-ce pas? Et si on avait envie, nous les biens portants, de ne plus réfléchir, de ne plus se rendre compte que nous ne sommes déjà plus des êtres humains, que nous ne sommes justes devenus que des coûts de production et des bénéfices à court terme dans le monde globalisé qu'on nous a vendu? Et si on avait envie de foncer dans le mur, et à toute vitesse en plus, sans rencontrer des obstacles comme vous, y avez-vous pensé? Pourquoi croyez-vous qu'on ait mis au pouvoir des dirigeants qui cassent les valeurs de la République, qui cassent la valeur du travail, qui démembrent les institutions, qui précarisent les travailleurs, les retraités et les chômeurs, qui stigmatisent et catégorisent les populations? Vous pensez vraiment que c'est pour mieux nous occuper de vous?

Mais ne pensez-vous donc qu'à vous, Madame?

Read More
Commis par pow wow on samedi 27 mars 2010

En voyant un commentaire sur le forum de ma chère Anne-Sophie ce soir, je me suis rappelé d'un truc mortel à voir absolument sur le site retourne au cm1 pour comprendre l'étendue de notre naufrage. J'ai vu cette séquence le soir où elle est passée, mon fiston pourtant pas vieux a halluciné (comme y disent les djeun's). Vous allez voir, ça fait mal, aïe aïe aïe:



Read More
Commis par pow wow on vendredi 26 mars 2010




Oui voilà, non c'est pour dire que c'est mon chat.

Sur la photo. A gauche. D'ailleurs vous pouvez cliquer dessus pour l'agrandir, c'est fou la technique hein?

Ah oui c'est très bien allez-vous dire, bon ben le mec a un chat très bien, oui mais bon et donc alors?

Oui mais non attendez attendez oh la la, vous voyez bien que ce chat est spécial, il est étalé de tout son long et...il dort. C'est formidable non?

Non?

Ah bon ben non alors, d'accord.

Non c'est qu'en fait, tel que vous le voyez présentement, il est très exactement représentatif de la tonalité générale régnant à la maison, c'est à dire que je voulais rendre, par l'exposition de ce cliché de bonne facture exécuté de main de maître par moi-même, l'ambiance particulière qui flotte dans mon ôm souite ôm, ambiance faite de décontraction, de poils de chat, de douce somnolence, de zénitude, de paresse, de flemmardise, oui bon ma femme me dit d'arrêter tout de suite sinon on va passer pour des jean-foutre ou des bons à rien.

Le chat c'est tip-top comme animal reposant, bon y a le poisson rouge aussi mais question affection et intérêt pour son maître c'est limité faut dire, et puis faut comprendre le langage des bulles, moi j'ai fait anglais première langue, espagnol deuxième langue, du latin et du grec (un peu) mais je ne me souviens pas avoir pris bulles en option. Et puis le bestiau qui passe ses journées à bouffer des algues et des daphnies, ça se voit tout de suite que ses centres d'intérêt sont limités. Aux algues et aux daphnies donc, vous suivez, c'est très bien.

Non, parce que le chien c'est sympa question affection, mais c'est speed quand même, et le chien de 65 kilos speed, faut gérer. Déjà, le chien foufou de 65 kilos, quand il veut jouer, IL FAUT JOUER. Et on ne joue pas à n'importe quoi attention. Son jeu favori, c'est par exemple de débouler à toute berzingue depuis le fond du jardin jusque dans la maison et de faire voler le plus de choses possibles, y compris son maître bien entendu, c'est une sorte de concours qu'il fait tout seul. Et plus ça vole et plus il est content, et plus il est content et plus il est encore plus content. Et quand il est content, il aime jouer. C'est imparable la logique du chien.

Bon par contre, question affection c'est imbattable. Quand vous dormez et qu'au petit matin 65 kilos de chien (85 avec les deux) viennent sauter sur le lit pour vous manifester leur bonne humeur matinale, bon ça réveille, parce que c'est la fête tout de suite avec le clébard, faut le savoir. Comme s'il ne vous avait pas vu depuis un mois. Bon, j'avoue qu'on n'est pas toujours de prime abord totalement disponible et ouvert à cette généreuse affection dès les yeux légèrement décollés, mais la joie et la bonne humeur apparaissent vite dans la maisonnée lorsque le chien vous fait tomber du lit puis vous tire par le pyjama jusqu'à la porte d'entrée pour que vous lui ouvriez, afin qu'il aille satisfaire ses besoins matinaux. Et lorsque ses besoins matinaux sont expédiés, il est content. Et quand il est content, je vous le donne en mille...bon bref.

J'ai essayé la tortue, c'est sympa la tortue, quoi qu'ayant parfois sale caractère. Même très sale caractère. Bon faut reconnaître que quand la tortue a tellement mauvais caractère que c'est elle qui commande dans toute la maison, c'est qu'il y a un problème. C'est impressionnant de voir une tortue de 20 cm en furie essayer de soumettre tout le monde dépassant le mètre 70. La mienne devait faire un méga-complexe de supériorité, une tortue totalement mégalo et tellement décomplexée que je suis sûre qu'elle aurait voté Sarko, c'est évident maintenant. Bon bien sûr elle n'aurait pas pu voter, c'est une image, on n'a jamais vu une tortue voter, de toute façon elle ne s'est jamais inscrite sur les listes électorales, et donc n'avait pas sa carte d'électeur. Faut réfléchir une seconde.

J'ai eu des petites gerbilles, c'est mignon mais pas super-affectueux, bon c'est du petit rongeur tout bête hein, par contre l'inconvénient c'est qu'avec un couple de gerbilles, si vous voulez vous retrouver en fin d'année avec 2000 petits rongeurs chez vous c'est facile, y a pas plus simple, vous les laissez ensemble et puis voilà, la nature fait le reste, et croyez-moi la nature elle ne chôme pas avec des bêtes comme ça, y a pas de 35 heures qui tiennent ou de RTT, c'est plein pot 24h/24h, 7j/7. Niquer plus pour produire plus, en fait, je crois que les animaux sont Sarkozystes, j'en ai bien peur.

J'ai essayé les escargots, c'est cool les escargots. Même hyper-cool, plus y a pas, à part Doc Gynéco peut-être. L'inconvénient, c'était qu'il y en avait plusieurs, des gros Bourgogne, et pour les différencier c'était pas commode. ils avaient bien chacun un prénom mais comme ils répondaient rarement, il fallait trouver un moyen. Et c'est là que m'est venue une idée, d'ailleurs je crois être le seul à avoir eu cette idée dans toute l'histoire de l'héliciculture, c'est que j'ai peint mes escargots, du moins leurs coquilles. C'était une très bonne idée et c'était super-fashion, mes escargots sont devenus des fashion-victims. Je vous garantis qu'un escargot qui a une coquille rose bonbon avec des étoiles dorées dessus, eh ben il se la pète un max, et sa vie change du tout au tout, il devient plus sûr de lui, moins timoré, du coup il est plus gai et moins sujet à dépression, donc ça vous allège un budget puisque les visites chez le psy pour escargots n'ont plus lieu d'être. Non vraiment, je recommande fortement le tuning d'escargots, avec des peintures non toxiques évidemment, vous ferez un bon geste. Bon là où j'ai déconné, c'est quand j'ai voulu coller sur leurs coquilles des ailerons arrière de petites voitures pour améliorer leur aérodynamisme et pour qu'ainsi ils fendent l'air pour aller boulotter leur feuille de salade, mais les performances n'étaient pas au rendez-vous, faut pas se le cacher. Tout le monde fait des erreurs.

Y a le ver solitaire que je n'ai jamais essayé, c'est très discret paraît-il, très proche de l'homme et même très intime, par contre il faut un budget bouffe conséquent. Et puis c'est pareil, pas super-affectueux pour deux sous et dur à dresser. Le ver solitaire n'ira par exemple jamais chercher la baballe que vous lui lancerez. Bon oublions.

J'ai eu un tamagotchi aussi mais il est mort en trois jours.

Finalement j'y repense, eh ben des escargots, avec du beurre, de l'ail et du persil et une bonne bouteille de côte rôtie, ça reste le meilleur ami de 'homme. Et ça fout carrément la zénitude absolue dans l'estomac.

C'est exactement ce que je recherche.

Read More



Le fameux poème de François Villon mis en texte et en décor par bibi.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More




Je sais pas si vous oui, mais moi non.

Du moins je ne l'ai pas encore fait, et pourtant ça me tente, bien que n'étant pas franchement emballé. Ça se fera peut-être.

Mais il faut bien y réfléchir c'est vrai, ce n'est pas le genre de décision que l'on prend à la légère.

Pourtant je suis plutôt classique dans mes goûts, je ne suis pas homme à m'éparpiller dans de nouvelles aventures inconsidérées, à foncer tête baissée dans l'inconnu, et j'aime bien avoir mes repères familiers, y a rien de plus embêtant, pour moi, que d'être surpris par ce à quoi je ne m'attends pas. Ben si, ne faites pas les étonnés, ce que je dis est cohérent. C'est même ma marque de fabrique. Je préfère être surpris par une chose à laquelle je m'attends, non c'est juste parce qu'étant un poil nerveux, émotif, réactif et cardiaque, je n'ai pas droit à l'erreur. La moindre surprise un peu forte et hop, je peux me retrouver du jour au lendemain chez nos amis les morts. Comprenez donc que je marche sur des oeufs (c'est une image bien sûr, je ne suis pas présentement en train de patauger dans le blanc d'oeuf et les coquilles broyées, réfléchissez deux minutes).

Non alors je sais que je doute peut-être un peu trop, car tous ceux qui l'ont fait ont été enchantés.

J'ai des tas d'amis qui l'ont fait, et à les entendre, on ne peut pas mourir dans la vie sans l'avoir fait au moins une fois. Oué eh ben moi je leur rétorque que j'ai pas envie, que j'ai peur, et pis que j'ai plein de problèmes, tiens comme là par exemple j'ai un cor au pied eh ben je voudrais bien les voir à ma place assumer le poids d'une existence quand on a un cor au pied, là ils se rendraient compte de ce qu'est un vrai problème et je le dis sans méchanceté (bon j'ai pas vraiment de cor au pied, mais il faut bien que je trouve une excuse sans faille, qui ne souffre pas la discussion). Ils me disent tous que chuis un trouillard et que pourtant si je savais ce que je rate, et bien je m'y ruerai, ruerai ça fait con comme verbe avec une conjugaison à la noix mais bon, pour ressentir l'abandon devant le sublime, l'extase des sens, l'enivrement de l'abandon, l'extase du sublime, l'enivrement des sens, la sublime extase de l'abandon à l'envivrement des sens, enfin un truc comme ça, j'ai rien compris, t'façon j'ai séché toute la philo tout plein au lycée, je me faisais des tatouages au stylo bic plutôt que d'écouter les conneries des philosophes. Mais ça a pas tenu (les tatouages).

C'est pas que je refuse catégoriquement de le faire, je ne suis pas borné, je ne suis pas fermé à toute tentative, je le sais bien qu'il faut prendre sur soi à un moment donné, que le plus dur c'est le premier pas, que des millions, sinon des milliards de personnes l'ont fait avant moi, mais j'ai des principes dans la vie, je préfère me réserver pour le bon moment, avec la bonne personne, pour que l'expérience soit satisfaisante. Eh oui c'est ça aussi le truc. Il faut que je trouve une jeune femme avec laquelle je puisse me laisser aller à cette expérience en toute confiance, trouver le bon endroit spécialisé dans lequel on pratique ce genre de choses, je dois être en confiance. En tous cas c'est un truc qu'on fait à deux dans une perspective jouisseuse et détendue, c'est pas le truc qu'on fait tout seul le soir en slip devant sa télé, devant une cassette un peu glauque, en essayant de dissiper le sentiment de honte qui nous monte aux joues.

De toute manière je ne suis pas un abruti (quelqu'un veut dire quelque chose?), je sais bien que je vais devoir y passer un jour, et que si ça n'est pas moi qui le décide et qu'on me le fait faire sous la contrainte ou pire, la force, alors l'expérience serait traumatisante, désastreuse, et je pourrais bien ne jamais m'en remettre. Des tas de gens sont passés par là, et on retrouve nombre d'entre eux dans l' antichambre de la folie, ou dans les couloirs chez les zinzins, ne survivant pas ou mal à un tel martyre. Ça se comprend, franchement.

Non vraiment, il faut que j'y réfléchisse. J'ai encore des doutes.

Parce qu'au départ il faut bien le reconnaître, je suis très sceptique, sur la choucroute au poisson.

Ah oui vous aviez compris, je parlais de la choucroute au poisson bien sûr, mais je pense que c'était évident pour tout le monde.

Read More
Commis par pow wow on jeudi 25 mars 2010




Encore une bobine Tesla dans le jardin (c'est une manie).

Y en a qui s'amusent avec trois fois rien.

Cliquer sur l'image pour agrandir.

Read More

J'adore David Krakauer (clarinette) et Fred Wesley (trombone)

Read More

Read More

Je voulais montrer ce document, évidemment, ayant modestement contribué à le propager à donf sur internet il y a quelques années.

C'est un film très (très) dur qui traite de la relation de domination que l'homme entretient envers l'animal, animal ravalé au rang de marchandise pour la nourriture, la science, la santé ou le divertissement, animal devenu un vulgaire produit pour l'industrie.

Un film qui donne honte, un film plus douloureux qu'un coup de poing au visage. Ames sensibles s'abstenir.

Au début du film, le narrateur (Joachin Phoenix) cite un extrait du livre The Outermost house d'Henry Beston:

"Nous avons besoin d'un autre concept plus sage et peut-être plus mystique des animaux. Eloigné de la Nature universelle et vivant d'un artifice compliqué, l'homme dans la civilisation étudie les créatures à travers le prisme de sa connaissance, et voit ainsi une plume agrandie, et toute l'image est déformée. Nous les traitons avec condescendance pour leur incomplétude, pour leur tragique destin d'avoir pris forme tellement loin en-dessous de nous. Et en ceci nous nous trompons, et nous nous trompons grandement. Car l'animal ne devrait pas être mesuré par l'homme.
Dans un monde plus vieux et plus complet que le nôtre, ils évoluent, finis et complets, dotés d'extensions des sens que nous avons perdues ou jamais atteintes, vivant par des voix qu'on n'entendra jamais. Ils ne sont pas frères, ils ne sont pas subordonnés, ils sont d'autres nations, prises avec nous dans le filet de la vie et du temps, compagnons prisonniers de la splendeur et de la fatigue de la Terre."

La vidéo n'est pas grande, mais elle possède l'avantage de présenter le film en entier.





Pour une vidéo de plus grande taille, ça se passe ICI

Read More
Commis par pow wow on mercredi 24 mars 2010

Read More

Pour les amoureux du beau, du bon, dubonnet

Read More

L'information que relatait hier Numérama reprenant le Figaro était fausse, les gendarmes ne sont pas des pirates:

"Nous avions trouvé étonnante l'information du Figaro, et elle était tout simplement fausse. En réaction à l'article que nous diffusions mardi à propos du la "pénétration dans les bases de données des sytèmes de paiement" d'un site de vente de détecteurs de radars, le service de communication de la gendarmerie nous a précisé la procédure réellement suivie, qui n'a rien du piratage informatique.

Les gendarmes ont en effet d'abord voulu procéder à l'arrestation de l'auteur du site, qui était alors domicilié en France. Mais informé du fait qu'il était recherché, le propriétaire du site s'est "réfugié en Andorre". C'est alors que la gendarmerie, pour identifier les clients du site, a "adressé des réquisitions judiciaires auprès des plate-formes de paiement", lesquelles "ont transmis la liste des acheteurs des détecteurs de radars", dont l'achat et la détention sont interdites en France.

"
Voilà la réalité des faits. Il n'y a rien d'illégal là-dessous. L'ensemble de la procédure a été conduite sous le contrôle des magistrats dans le cadre d'une enquête préliminaire. Ce qui est illégal, c'est la vente et la détention de détecteurs de radars", conclut la gendarmerie.

Voilà qui est rectifié."


Ouf, les gars de la maréchaussée ne sont donc pas des hackers, c'est tant mieux.

Read More




Une expérience inédite vous est proposée aujourd'hui sur ce site, une première mondiale dans l'histoire de ce blog, je vous propose de vivre en direct une grande soirée qui va vous emmener dans les coulisses de ce site, autant dire là où l'on prépare la tambouille trois étoiles que vous lisez chaque jour (qui a dit la bouillie?) d'un oeil ému et larmoyant de désir coupable.

18h54:
Bon ça y est on démarre, il est 18h54.

18h55:
Ah oui mais faut pas que j'dise l'heure qu'il est, c'est complètement con, c'est marqué juste au dessus. Comme là par exemple, il est 18h55 mais je fais semblant de rien, je fais celui qui sait pas quelle heure il est. Bon, recommencez depuis le début.

18h57:
Je me suis cogné le petit doigt de pied, ça fait super-mal.

18h58:
Je sais que vous vous en foutez, ne dites pas le contraire.

18h59:
Je vous connais comme si je vous avais fait.

19h03:
Je me presse pas, j'ai tout mon temps.

19h10:
J'espère que vous aussi.

19h23:
Sinon faut le dire.

19h30:
Tiens je vais manger, c'est super-palpitant.

19h45:
Je reviens pour vous dire que tout se passe bien, j'y retourne, en plus y a des frites.

20h11:
Vous êtes toujours là?

20h13:
Bon je reprends, on en est où?

20h35:
J'ai sorti les chiens et j'ai fumé une clope dehors, il fait bon, mais noir quand même, c'est l'inconvénient de la nuit.

20h41:
Bon, si on attaquait pour de bon?

20h45:
Ah non tiens, je vais aller voir Michel Drucker, j'adore Michel Drucker et son chien zaza et son canapé rouge.

20h46:
Non c'est pas zaza, c'est un autre nom qui finit en "a".

20h47:
Rhhâââ aidez-moi donc, au lieu de bailler aux corneilles.

20h48:
Bon je me rappelle plus, de toute façon on s'en fout il est mort on va pas faire une heure là-dessus.

22h05:
Qu'est-ce qu'il a vieilli Michel Drucker, c'est dingue comme il a vieilli depuis dimanche.

22h06:
A mon avis il ne va pas passer l'été.

22h08:
Faut déjà qu'il passe le printemps, c'est pas gagné.

22h09:
C'est terrible le naufrage de la vieillesse.

22h10:
Dire qu'on l'a connu haut comme ça.

22H11:
Il vient de faire une attaque en direct, je vous l'avais bien dit.

22h12:
Les pompiers arrivent, c'est la panique dans le studio, on évacue.

22h13:
Les gens sont affolés, ils se piétinent à la sortie, je crois que ça va être un carnage.

22h14:
Ça va, c'est un petit carnage, il n'ont annoncé que 15 morts.

22h16:
Ah zut, c'est pas avec ça qu'ils vont battre le record du Heysel.

22h20:
Je crois que c'est fini pour Michel, ils ont essayé de le réanimer mais c'est un dur à cuire le gars.

22h21:
Plutôt qu'un défibrillateur, c'est un réanimateur d'animateur qu'ils auraient dû utiliser. Qu'est-ce qu'on rigole sur ce blog.

22h25:
L'hélico arrive, tout est fini.

22h26:
Pour une fois c'est pas lui qui va piloter.

22h30:
Bon on va aller boire un coup à sa santé, fin du live-blogging.

Read More
Commis par pow wow on mardi 23 mars 2010


Photo Véronique Bizard
(comme c'est bizarre)

Cliquez sur l'image pour agrandir

Read More





Le site Numérama, reprenant un article du Figaro, relate que les gendarmes auraient commencé l'arrestation d'environ 600 personnes sur le territoire ayant acheté des détecteurs de radars, interdits en France, et ce en ayant piraté les bases de données de paiement du site detecteursradars.com, basé en Andorre!

"Pour le citoyen lambda, "le fait d'accéder ou de se maintenir, frauduleusement, dans tout ou partie d'un système de traitement automatisé de données est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende". C'est l'article 323-1 du code pénal qui le dispose. En revanche, il semble que les gendarmes bénéficient du blanc seing de la justice pour jouer les hackers, y compris à l'égard de sites étrangers.
Le Figaro raconte ainsi que les gendarmes spécialisés en cybercriminalité de Rosny-Sous-Bois ont procédé depuis le début du mois à l'arrestation de propriétaires de véhicules qui avaient acheté sur Internet des détecteurs de radars, dont la détention est prohibée en France. Quelques 600 suspects auraient été identifiés. Mais comment ?
Les «cybergendarmes» ont infiltré le site detecteursradars.com, basé en Andorre, qui propose des appareils pour environ 500€. Ils auraient notamment pu identifier les clients en pénétrant les bases de données des systèmes de paiement. Les listes ainsi obtenues sont minutieusement étudiées et les informations transmises aux antennes locales des gendarmeries qui prennent le relais. L'action est menée en collaboration avec les parquets, qui suivent de très près cette opération, précise la direction générale de la gendarmerie.
Etonnant, à plus d'un titre. D'abord, le fait que la gendarmerie puisse ainsi hacker des sites Internet pour accéder à leur base de données est inquiétant, si ce n'est illégal. Quels sont les délits suspectés qui autorisent la gendarmerie à utiliser de telles méthodes de barbouzes ?
Ensuite, le fait qu'ils puissent le faire contre des sites hébergés à l'étranger semble relever, en outre, d'un problème diplomatique considérable. Qu'en pense l'Andorre ?
L'affaire nous rappelle les révélations qu'avait faite un député, sans avoir l'air de trahir un secret bien gardé, lorsqu'il avait expliqué tout naturellement que les services de renseignement de la police nationale (SDIG) étaient en possession du contenu de certains SMS. A priori sans aucune base légale."

Evidemment, Andorre n'est pas la France. Après le fait du Prince, le fait du co-Prince?

Read More




Afin de contrer la pandémie annoncée de grippe cochonne qui s'apprête à s'abattre sur notre pauvre pays meurtri, le cabinet de médecins affilié au site recommande fortement d'immuniser les jeunes enfants en leur achetant toutes affaires cessantes un cochon à lécher qu'on trouve en pharmacie, ce qui stimulera les défenses immunitaires des plus jeunes.

Sachez que plus la langue des jeunes enfants pénètre loin dans le groin de l'animal, plus rapidement la réponse immunitaire répond rapidement au niveau de l'immunité de manière rapide (en gros).

Notez au passage que si la grippe du grillage à moutons existait, alors l'enfant sur la photo faisait d'une pierre deux coups en lapant généreusement les mailles dudit grillage en même temps. Oui mais la grippe du grillage n'existant pas encore et le vaccin contre la grippe du grillage encore moins, inutile de vous ruer chez votre pharmacien pour y acheter les précieuses bobines de grillage à moutons, et renseignez-vous d'abord à votre mutuelle, toutes ne remboursant pas l'achat de bobines de grillage, les mêmes mutuelles considérant par ailleurs qu'une pandémie de clôtures n'est pas envisageable dans un proche avenir.

Retrouvez-nous sur:

www.médecins-radiés-à-vie.com

Read More
Commis par pow wow on lundi 22 mars 2010




Je vous le disais pas plus tard qu'il y a deux jours, ça y est, c'est le printemps, et les gens recommencent à faire n'importe quoi, c'est dramatique.

Si, c'est dramatique, ne dites pas "non c'est pas dramatique, mais qu'est-ce qu'il dit çui-là?", si je vous dis que c'est dramatique, c'est que j'ai de fortes raisons de soupçonner que c'est effectivement comme je le dis, non mais vous me prenez pour qui, vous croyez que je n'ai pas fait d'études ?

Voilà, alors ce dimanche ça n'a pas loupé, paf, un ami m'a invité à déjeûner. Et merde. Sous prétexte qu'il commençait à faire beau. Je vous signale que les gens sont prêts à inventer n'importe quel prétexte on le voit ici, non pas là, ici, suivez un peu merde, sous prétexte de beau temps, alors on se permet de déranger les gens comme ça, ben tiens c'est facile, si tout le monde faisait comme ça, ce serait la porte ouverte à tous les débordements. Bientôt on vous invitera parce que le petit fait une rage de dents, ou parce que la fosse septique est pleine je sais pas, ou parce qu'on a fait une lessive, non mais j'vous jure, tous les moyens sont bons, c'est écoeurant.

Déjà, je ne comprends pas les gens, bon on est amis c'est vrai, enfin... je suis leur ami paraît-il, bon d'accord je veux bien c'est pas grave, mais je n'arrive pas à comprendre ce qui pousse ces gens à vouloir à tous prix entretenir des rapports amicaux, sociaux et humains, on dirait que c'est vital pour eux! Les gens vous invitent comme ça gentiment l'air de rien à manger chez eux, vous les envoyez chier proprement et ils insistent toujours gentiment, non mais quelle impolitesse, c'est incroyable le sans-gêne des gens!

Bon on a accepté quand même parce qu'il a une cave tip-top, et parce que je repars toujours avec une caisse de Meursault au minimum, normal ceci dit, c'est mon ami quand même. Bon et puis on a accepté par charité et aussi parce qu'on ne déjeûne qu'en présence des grands de ce monde, ma femme et moi. Là, on a déjeûné avec un roi de France s'il vous plaît, eh oui, ça vous la coupe hein? Mais oui messieurs et mesdames, pow wow n'est pas n'importe qui figurez-vous, il a des relations!

On a déjeûné avec Louis XI.

C'est un type charmant. Exquis. Pas fier du tout.

Si.

Oui enfin en gros avec sa dépouille quoi, ben oui puisqu'il n'est plus de ce monde. Ah vous saviez pas, ben oui on a été surpris aussi, on a appris ça la veille ça fait un choc, il avait l'air tellement en forme ces derniers temps, ah la la, la vie est cruelle... Oui enfin bon il n'était peut-être pas complètement à table avec nous je vous l'accorde mais on va pas chipoter non plus, c'est mesquin. Si c'est mesquin.

Oui bon d'accord il était à 50 mètres de nous à vol d'oiseau, en fait il repose en la basilique de Cléry-Saint-André dans le Loiret, oui bon et alors, on était comme qui dirait voisin puisque notre ami habite juste à côté, donc c'est pareil ça revient quasiment au même si vous regardez bien, faut vraiment que vous cherchiez la petite bête, alors que c'est comme si, pratiquement.

Oui, tout ça pour dire que je n'ai même pas eu ma caisse de Meursault, voyez ce que je vous disais, comment sont les gens hein, ils sont in-té-res-sés, c'est incroyable! Ils vous invitent par intérêt, afin que vous rayonniez à leur déjeûner en élevant la teneur des propos tenus lors de leurs agapes somme toute bien médiocres d'ailleurs, et voilà, vous n'êtes même pas sûr de repartir avec au moins une paire de chandeliers en argent, au moins, même pas un petit pécule, rien.

Ça vient de moi ou ces gens sont impolis?

Hein, vous trouvez aussi hein?

Read More

Read More

Pour les adeptes de ballets jaunes.

Read More




Eh oui, c'est le printemps.

Et merde. Fini les doudounes, fini les moufles, fini les anoraks, ça y est, la belle saison est finie. Tout le monde est malheureux, et ça se comprend. Vivement fin octobre.

Je sais pas vous, mais moi, arrivé fin octobre, je revis. J'ai passé six mois d'enfer, j'ai hâte que ça se termine.

En avril, tu passes ton temps à retourner la terre dans ton jardin, bon même si y en n'a pas beaucoup, trois mètres carrés à la pioche ou au marteau-piqueur tellement c'est gelé, merci bien. Ton motoculteur a rendu l'âme tellement c'est dur, du coup tu termines à la barre à mine et à la dynamite, obligé. T'es de corvée de ramassage de feuilles, t'as des feuilles partout, dans les gouttières, dans les regards, dans le moindre endroit inaccessible, c'est bourré de feuilles jusqu'à la gueule. On dirait que c'est fait exprès juste pour te faire chier, toi personnellement. Tu t'échines à bien ramasser tes feuilles, tu fais des jolis tas bien propres, prêts à être ramassés, des gros tas (si t'as beaucoup de feuilles évidemment), hop tu t'absentes dix minutes, tu reviens et tu constates que les chiens, eh ben les chiens ils trouvent ça super-rigolo les tas de feuilles, et vas-y que chte fonce dedans comme des malades, c'est marrant ça vole partout, qu'est-ce qu'on rigole! Tu t'en vas, ton tas il fait un mètre carré sur 80 cm de haut, tu reviens ton tas il fait vingt mètres carrés et 5 cm de haut, faut avoir les nerfs solides je vous le cache pas.

En mai, tu ne fais pas du tout ce qui te plaît, c'est à dire glander à mort comme tu sais si bien le faire, tu plantes des trucs et des machins, t'en finis plus au jardin, en plus ça pousse pas vite, t'as beau passer tes légumes au sèche-cheveux pour qu'ils aient chaud et que ça pousse plus vite, que dalle oui, t'es en plus attaqué de toutes parts par des légions de fourmis qui viennent s'installer juste ou tu plantes, tes rosiers sont noirs tellement y a de pucerons, on se croirait à un pèlerinage de pucerons ou au pôle -emploi des pucerons, si encore les pucerons étaient roses ça irait, ça ferait ton sur ton, des pucerons verts passe encore, mais des hordes noires, avec en plus des cochenilles noires par dessus le marché, t'es obligé de farfouiner dans ta cave pour retrouver les vieilles cartouches de Zyklon B rouillées à papi et les vieilles cartouches d'agent Orange (merci monsanto) que papa a ramenées d'Indochine, heureusement qu'il y a des guerres pour se constituer des stocks, chte l'dis.

En juin c'est sympa, c'est partouze généralisée chez les végétaux, tu te prends des giclées de pollen à tout va dans la tronche, t'as les yeux rouge Ferrari, le nez comme une patate coulante, t'es en plein milieu d'une orgie planétaire, et toi tu bandes même pas, t'es pas invité. T'es dehors peinard, sauf que c'est la saison où les tiques se disent "tiens, je mangerais bien un bout moi", résultat, tu ressembles à un genre de coccinelle dans laquelle sont fichées rostre en avant une trentaine de tiques, ce qui te fait de très jolis gros points rouges sur le corps, tu frôles la maladie neurologique à chaque sortie, nan je sais pas ce qu'il vous faut. Après t'es dehors toujours (faut dire que tu cherches un peu quand même), tu décides de manger du melon. Oui mais c'est con, l'essaim de guêpes qui est à 100m de là il adore ça aussi le melon, et même s'il n'a pas payé il s'invite, et tu te fais braquer ton melon par une dizaine de guêpes sans bouger, parce que si la guêpe c'est petit, ç'en n'est pas moins super-péchu et super-susceptible de surcroît, et si tu la déranges pendant son manger la guêpe même si c'est ton manger normalement, tu dis rien et tu vas te chercher des pêches. Sauf que les frelons ils adorent ça les pêches.

En juillet, déjà tu transpires comme un boeuf, t'es dans un bureau derrière des grandes baies vitrées et ton connard de patron n'a fait installer la clim que dans son bureau, en plus tu ne ressembles plus à rien devant ta jolie collègue qui te rend si con à sourire tout le temps comme un benêt, ta chemise ressemble à une serpillère, t'as peur de sentir la transpiration alors tu bois 5 litres de Mennen-pour-nous-les-zommes le matin avant de partir, en plus t'es le seul à bosser y a personne, enfin bosser c'est un grand mot, disons que ta licence Autocad n'est pas très rentabilisée au mois de juillet ça c'est vrai, par contre, grosnichons.com et culottesenchaleur.net enregistrent des pics de fréquentation indéniables. Le soir venu, t'as pas envie de te coucher, et puis je vois pas pourquoi tu te coucherais tranquille à l'heure où les moustiques sortent au restau, c'est con, juste pendant le coup de feu, à l'heure de pointe. Si bien que tu t'endors vers 5h1/2-6h après avoir passé une nuit dans les tranchées et avoir vidé quinze bombes d'insecticide dans ta chambre.

En août t'es enfin en vacances, sauf que le moindre barbeuc que tu décides de faire après l'apéro et c'est 800ha de forêt en moins dans ta région, pour peu que tu sois gourd et quelque peu empoté à allumer ton barbeuc avec 50 litres de fioul. Vexé, tu pars à la mer, sauf que les méduses sont là depuis juillet à se faire bronzer et pareil, une méduse faut pas l'emmerder. C'est gentil mais par super-sociable la méduse, en plus quand ça possède des tentacules fins comme un cheveu mais faisant dix mètres de long tu lui laisses la place à la méduse. De toute façon t'as plus envie de te baigner, la veille y a 500 000 tonnes de brut qui ont atterri sur ta plage à cause d'un capitaine philippin d'un cargo chypriote battant pavillon du Libéria qui a décidé de te pourrir jusqu'au bout. Bon ben là tu restes sur la plage à bronzer et à essayer de lire, sauf que y a la petite fille à côté qui crie à tue-tête et te balance du sable parce qu'elle essaie de faire un château de sable. Du coup tu vas fouiner dans les dunes et les fourrés à la recherche d'un pédophile qui pourrait te débarrasser de la petite, mais y a plus personne. Tu penses, les pédophiles ils sont déjà de retour auprès des écoles à faire du repérage pour la rentrée.

Septembre je t'en parle même pas, c'est le spleen intégral, y en a qui font bronzage intégral même entre les fesses, ben moi c'est spleen intégral même entre les fesses, chacun son truc. La fin de l'été, le retour, les impôts qui vont tomber comme à Dien bien phu, les programmes de merde qui recommencent à la télé, les collègues qui vont te faire chier avec leurs souvenirs de vacances et leur bronzage ultra-brite et leurs amours de l'été qui ont fini en eau de boudin, forcément, sauf que ça ils ne le disent pas.

Octobre, ça sent la quille. Bientôt la fête des morts, c'est le signe que la belle saison commence.

Ouf.

Read More
Commis par pow wow on samedi 20 mars 2010


Eruption volcanique pendant l'orage.




Cliquez sur l'image pour agrandir.

Read More

Read More




Bon ça y est, je me suis décidé. J'ouvre donc ce blog aujourd'hui.

Vous en saurez plus si vous fouinez concernant mes motivations, mes doutes, mes mensurations de rêve, mes implants capillaires en kevlar et mes tatouages Malabar. Ou pas, je n'ai peut-être pas encore tout dit. Je le dirai peut-être en temps voulu. Sauf si je choisis de me taire. Ça se jouera à pile ou face, je vous le cache pas. Si c'est pile on verra, si c'est face j'y réfléchirai.

J'ai donc choisi d'ouvrir ce blog pour être à la mode, parce que tout le monde a un blog, j'ai vu sur certains sites que pas mal d'internautes sautaient le pas, alors je me suis dit "Pourquoi pas moi, c'est toujours ça que les autres n'auront pas". C'est une petite expérience personnelle, sans but précis, j'aime bien les défis, comme par exemple le gobage de Flamby, et j'avais donc le choix entre raconter mes conneries sur un site dédié à cela, soit gober des flamby tout seul comme un con dans ma cuisine. J'aime pas les Flamby, donc j'ai choisi naturellement le blog, et le blog c'est moins calorique, faut l'avouer.

Pour y raconter quoi me direz-vous? Si allez-y, dites-le. Alleeez. Eh bien c'est une excellente question, que je continue de me poser. Je rêve d'une carrière de journaliste? Euh...non. Je rêve d'une carrière de blogueur? Euh...non. Je rêve d'une carrière de comique? Euh...non. Je rêve d'être pété de thunes grâce aux chèques de soutien d'un montant compris entre 10000 et 50000 euros que vous allez être nombreux à m'envoyer? Euh...euh...euh...je peux réfléchir encore cinq minutes?

Non en fait, je ne vais pas le dire trop fort parce que ma femme surveille un peu ce que je fais dans la vie, d'ailleurs lisez moins fort pour qu'on ne vous entende pas, et même regardez ailleurs discrètement pendant que vous lisez moins fort, voilà c'est parfait, voi-lààà, très bieeen. Ah ben faut pas vous expliquer longtemps, vous. En fait c'est un peu ma femme qui m'a poussé à ouvrir ce blog, je ne sais pas, on dirait qu'elle a envie de me fixer quelque part où elle soit sûre que je ne vais pas en bouger facilement. Alors pour quelle raison, ça j'en sais rien. Il y a quelque chose qui a changé en elle. Quelque chose d'imperceptible. Changement de parfum, changement de look, changement d'horaires, changement aux Aubrais deux minutes d'arrêt préparez vos billets. Faudrait que je demande à son nouveau collègue de bureau qu'elle m'a présenté l'autre soir et qui est venu dîner à la maison, un type très bien, très sportif, beau gosse, peut-être qu'il pourrait la surveiller si je lui demandais, moyennant finance bien entendu, faut s'aider entre mecs.

Je crois d'ailleurs, sans me vanter parce que j'ai vu ça tout de suite eh je suis pas né de la dernière pluie, ça c'est de l'intuition masculine, que le mec a devancé ma pensée et mes attentes, solidarité entre mecs oblige. C'est un malin le gars, ça se voit. Il colle au train à ma femme, il ne la lâche pas d'une semelle. Avec lui je suis tranquille pour savoir ce qu'elle fait. L'autre soir à la maison, elle filait à la cuisine, hop il filait à la cuisine, j'entendais que ça rigolait, ah il l'embobinait bien ma femme, elle filait dans la salle de bain, hop il filait dans la salle de bain, ça murmurait, très fin le gars, très très fin, infiltration toute en finesse, du travail de pro, bon moi j'étais occupé avec mes tailles de police sur le blog que ça merdait et que j'avais du mal à m'en dépatouiller donc j'ai pas pu suivre exactement les évènements, c'est pour ça, avoir un mouchard dans la place c'est, pardonnez-moi de mon immodestie, assez finement réfléchi de ma part.

En partant, j'ai réussi à lui glisser un mot discrètement, je lui ai fait des gros clins d'oeil et lui ai dit en aparté:

"- Merci de t'occuper de ma femme je n'osais pas te le demander, tu me rends un fier service tu sais, donc tu as mon accord et tout mon soutien. Vas-y petit, mets les bouchées double!"

Il était super-content et m'a remercié chaleureusement à son tour en disant que j'étais un type ouvert et il est parti. Je n'ai pas compris, alors j'ai regardé si ma braguette était ouverte mais non, bon pas grave, j'ai passé une bonne soirée, même si j'ai eu du scrupule à le laisser se farcir ma femme tout seul, pour cause d'occupation aggravée à cause du blog.

Bon.

Si ce blog vous plaît, laissez des commentaires (pour laisser un commentaire, faites "sélectionner le profil", puis Nom/URL et remplissez seulement le nom), faites-le connaître, parlez-en autour de vous, ventilez un max, faites chier vos voisins, vos connaissances, ne lâchez pas prise, devenez un pit-bull.

Si vous voulez me faire des suggestions, eh ben n'hésitez pas.

Bienvenue sur le blog de pow wow, le seul blog :

-qui fait maigrir Luc Besson
-qui préserve la ressource halieutique
-qui rafraîchit l'haleine
-qui empêche la transpiration
-élu produit de l'année par pow wow
-qui n'est pas achetable par Morgan-Sachs
-qui n'a pas caché Jean-Pierre Treiber pendant sa cavale
-préféré de la jet-set internationale
-dont tout le monde cause dans ma cuisine
-fétiche des femmes lascives et alanguies
-des mecs qui ent ont
-qui donne 18 au BAC d'office
-qui facilite le transit intestinal
-qui fait gagner à la bourse
-qui soulage les hémorroïdes
-qui rend la vue aux aveugles
-qui rend Béachelle jaloux
-qui fout Finkielkraut en pétard
-qui fait faire des rêves érotiques avec Adriana Lima
-bientôt en 3D comme Avatar
-qui inspire ses comptines à Carla Bruni
-qui ne tombe jamais du côté de la confiture
-qui n'a rien perdu dans l'affaire Madoff
-qui n'a pas reçu un seul milliard de Liliane Béttencourt

Read More
Commis par pow wow on vendredi 19 mars 2010
.
Fourni par Blogger.

Google+ Followers

N'oublions jamais !

N'oublions jamais !

RÉALISER UNE DONATION

Mon meilleur profil grec

Ma photo
pow wow
Vanuatu
Regarde dans l'onglet "À propos" là au-dessus si des fois ça te chante.
Afficher mon profil complet

Fais tourner!

Les boutons ci-dessous détectent automatiquement la page sur laquelle vous vous trouvez pour la partager, c'est vachté bien foutu n'empêche.

Touitteur poweur




Tout le passif du blog

NOMBRE DE CHATONS ÉTRANGLÉS POUR TROUVER L'INSPIRATION

ESPIONS DE LA NSA

Suivre le blog en recevant un nimèle dans ta boitolette virtuelle

Contrat Creative Commons
Les créations originales contenues sur ce site (textes, dessins, photos, vidéos) hors contenu ne m'appartenant pas (photos, textes, images, codes source, vidéos, logos, marques), sont sous licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.

NOS RÉCOMPENSES, LABELS ET CERTIFICATIONS

Montage créé avec bloggif